Commentaire ~ Maladie et Charité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

En 1408 (1988), le journal Al-Muslimun (numéro 181, Dhul-Hijjah daté 8, 1408 (21 juillet 1988)) a rapporté l’histoire suivante: C’est une histoire de vie réelle dont le héros est un médecin syrien qui a été affligé avec le cancer et qui a trouver la remède avec la charité. Le Dr. ‘Isa Marzuqi rapporte qu’il a été affligé avec le cancer, un fait qui est certifié par les plus éminents des médecins à Damas; la chose étonnante est qu’il a été guéri par la charité. Après que plusieurs de ses collègues aient perdu l’espoir d’un traitement, le docteur est revenu à l’hôpital pour assumer ses fonctions. La fiancée du docteur avait refusé d’interrompre leur mariage en raison de la maladie, et avait à la place décidée d’attendre patiemment jusqu’à ce qu’il soit mort, mais au lieu de cela il a été sauvé. Il a plus tard fourni des certificats authentifiés de beaucoup de médecins éminents qu’il avait eu le cancer dans son aisselle gauche; ils ont également certifié au fait que plus tard, aucune trace de ce cancer n’est demeurée. En fait, le premier docteur qui l’avait diagnostiqué s’attendait à sa mort après seulement quelques jours. Le Dr. ‘Isa Marzuqi plus tard a dit qu’il avait appliqué les mots du Messager d’Allah (BSDL):

« Remédiez à vos malades avec la charité. »

Avec ces paroles il avait toujours l’espoir, et ainsi quand il a appris au sujet d’une maison ou le soutien de la famille était mort il y a quelques années, il a décidé de leur donner toute sa fortune, quoique ce fût une petite quantité. Il a envoyé l’argent a cette famille pauvre a travers un ami à lui, lui demandant de leur dire que l’argent était d’un homme affligé avec une maladie grave s’approchant de la mort et qu’il cherchait un traitement en donnant la charité, espérant l’aide d’Allah. L’histoire a fini avec sa guérison, qui a confondu plusieurs des médecins les plus habiles en Syrie. Il plus tard dit qu’il a choisi ce traitement parce qu’il a voulu suivre la manière du Messager d’Allah (BSDL). Cependant, il a également dit, qu’il n’a pas cessé les traitements par les méthodes médicales traditionnelles; il croyait dans la Prédestination Divin, mais cette croyance ne signifie pas qu’on devrait tourner le dos au médecins, ni qu’il signifie qu’on ne devrait pas prendre les mesures concrètes appropriées qui sont nécessaires pour atteindre un but désiré.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 155

Hadith ~ Une dépense pour sa famille

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Un dinar que tu as dépensé au service de Dieu, un dinar que tu as dépensé pour affranchir un esclave, un dinar dont tu as fait aumône à un pauvre et un dinar que tu as dépensé pour ta famille, c’est celui que tu as dépensé pour ta famille qui te rapporte le plus grand salaire ». (Rapporté par Moslem)

Selon Abou Masud Al Badri (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Quand l’homme fait une dépense pour sa famille, y recherchant la satisfaction de Dieu, cela lui est compté comme aumône ». (unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 35, Page 125, Numéro 288
Hadith 2: Chapitre 35, Page 125, Numéro 292

Hadith ~ Le Charlatan (le faux Messie)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Annawas Ibn Sam’an (DAS) rapporte: « Un matin le Messager de Dieu (BSDL) parla du Charlatan (le faux Messie). Tantôt il minimisa son importance et tantôt il l’amplifia au point que nous crûmes qu’il était déjà dans nos palmeraies. Quand nous allâmes ensuite trouver le Messager de Dieu (BSDL), il comprit ce qui se passait dans nos têtes.

Il nous dit: « Quelle raison importante vous fait venir à moi? »

Nous dîmes: « Ô Messager de Dieu! Tu as parlé ce matin du Charlatan. Tu as tantôt minimisé son importance et tu l’as tantôt amplifiée, si bien que nous crûmes qu’il était déjà dans nos palmeraies ».

Il dit: « Je crains plus pour vous autre chose que le Charlatan. S’il sort alors que je suis encore parmi vous, je me charge de le confondre à votre place; et s’il sort alors que je ne suis plus parmi vous, chaque homme a de quoi le confondre lui-même et Dieu défendra à ma place tout Musulman. Ce Charlatan sera un jeune homme aux cheveux très lisses et à l’oeil éteint. Il me semble le comparer à ‘Abdel ‘Ouzza Ibn Qatan. Que celui qui vit jusqu’à son apparition lise sur lui les premiers versets du chapitre de « la caverne ». Il sortira d’une route entre la Syrie et l’Iraq. Il aura déjà largement semé la corruption à droite et à gauche, « Ô esclaves de Dieu ! Cramponnez-vous à votre foi! »

Nous dîmes: « Ô Messager de Dieu! Combien de temps va-t-il rester sur terre? »

Il dit: « Quarante jours: un jour égal à un an, un jour égal à un mois, un jour égal à une semaine et le reste des jours égaux aux vôtres (= un an, deux mois et deux semaines) ».

Nous dîmes: « Ô Messager de Dieu! Durant ce jour égal à un an est-ce qu’il nous suffira de faire la prière d’un seul jour? ». Il dit: « Non, mais priez en mesure de sa vraie longueur ».

Nous dîmes: « Ô Messager de Dieu! Quelle sera la vitesse de son évolution sur terre? »

Il dit: « Il sera comme le nuage porteur de pluie poussé par derrière par le vent. Il viendra à un peuple et les invitera à croire à lui. Ils répondront à son appel. Il donnera alors un ordre au ciel et le ciel déversera sa pluie. La terre se couvrira de verdure. Leurs troupeaux rentreront le soir avec des bosses plus hautes que jamais, des mamelles plus gonflées que jamais et des flancs plus tendus que jamais. Puis il va vers un autre peuple et les invite à croire à lui. Ils lui rejettent ses mensonges au visage et il les quitte. Aussitôt après ils connaissent une grande disette et perdent tous leurs biens (leurs troupeaux). Il passe par la cité en ruine et lui dit: « Mets au jour tes trésors » et voilà que ses trésors le suivent comme des essaims de faux bourdons.

Puis il appelle un homme plein de jeunesse. Il le frappe avec précision de son sabre et le taille en deux. Puis il l’appelle de nouveau et il vient à lui souriant et le visage resplendissant de beauté. Entre-temps Dieu exalté enverra le Messie, fils de Marie, (BSDL). Il descendra prés du minaret blanc à l’Est de Damas (notez bien qu’au moment de ces prophéties la Syrie était byzantine et loin d’avoir des minarets). Il portera alors deux vêtements colorés et aura les deux mains posées sur les ailes de deux Anges. Quand il baisse la tête, il en tombe des gouttes d’eau et, quand il la relève, elle laisse couler comme des perles. Aucun Mécréant ne pourra sentir l’odeur du parfum de son haleine sans tomber raide mort. Or le parfum de son haleine va aussi loin que son regard. Ainsi elle court après le Mécréant qu’elle rattrape à la porte de Lod où elle le tue.

Puis Jésus (BSDL) viendra à un peuple que Dieu a préservé du Charlatan. Jésus (BSDL) leur passera la main sur le visage et leur indiquera les hauts degrés qu’ils occuperont au Paradis. Sur ces entrefaites Dieu inspire à Jésus (BSDL): « Je viens de faire sortir des êtres que nul ne pourra combattre (les peuples de Gog et Magog). Mets Mes esclaves à l’abri de leur mal sur le mont Tor ». C’est alors que Dieu suscite les peuples de Gog et Magog (les Tartares et les Mongols) qui déferleront de toute hauteur. Leurs avant-gardes passeront par le lac de Tibériade et boiront toute son eau. Quand leurs arrière-gardes passeront par là, elles diront « il y a eu jadis là de l’eau ». Le Prophète de Dieu Jésus (BSDL)sera assiégé avec ses compagnons. A ce moment un seul boeuf vaudra pour l’un d’eux mieux que cent dinars de votre époque-ci. Le Prophète Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) prieront Dieu exalté qui suscitera contre leurs ennemis ces vers qui infestent parfois le nez des troupeaux (sans doute le « rhinoestrus purpureus » nommé communément « oestre »). Ces vers s’accrocheront à leurs cous et les dévoreront en un laps de temps. Ils tomberont tous à la fois comme un seul homme. A ce moment le Prophète de Dieu Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) redescendront dans la plaine. Ils n’y trouveront pas la place de la paume de la main qui ne soit pleine de leur charogne infecte. Le Prophète de Dieu Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) adresseront alors leurs prières à Dieu exalté qui enverra des oiseaux gigantesques, ayant des cous pareils à ceux des grands chameaux du Khorassan. Ces oiseaux emporteront ces immondices là où Dieu voudra. Puis Dieu honoré et glorifié lâchera une pluie qui n’épargnera ni cité ni campagne. Elle lavera ainsi la terre pour la laisser nette comme un miroir. Puis on dit à la terre: « Fais pousser tes fruits, fais revenir ta bénédiction ». Ce jour-là une seule grenade suffira pour rassasier un groupe d’hommes qui trouveront assez d’ombre sous sa coque. Les mamelles seront tellement bénies que la traite d’une seule chamelle suffira à un peuple; la traite d’une vache suffira à une tribu et la traite d’une brebis suffira à une grande famille. C’est alors que Dieu lâchera un vent bénéfique qui les saisira de-dessous leurs aisselles et retirera l’âme de tout Croyant et de tout Musulman. Il ne restera en vie que les méchants de la terre qui s’y accoupleront sans pudeur à la façon des ânes. C’est sur eux que se lèvera l’Heure ». (Rapporté par Moslem)

Selon ‘Abdullah Ibn ‘Amr Ibn Al ‘As (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Le Charlatan sortira parmi ma communauté et y restera quarante (je ne sais si ce sont quarante jours, ou quarante mois, ou quarante ans). Dieu exalté enverra alors Jésus, fils de Marie, (BSDL) qui le cherchera et le fera périr (il lui donnera un coup si fort qu’il fondra comme fond le sel dans l’eau). Puis les gens resteront sept ans durant lesquels il n’y aura pas deux seuls ennemis. Puis Dieu lâchera un vent frais venant de Syrie. Il ne restera pas sur terre un seul homme ayant dans son coeur le poids d’une fourmi de bien (ou de foi) sans qu’il ne lui retire son âme. Quand même l’un de vous entrerait dans le sein d’une montagne, il l’y suivrait pour lui retirer son âme. I1 restera alors les méchants de la terre qui auront la rapidité des oiseaux et les instincts des fauves. Ils ne reconnaîtront aucun bien et ne renieront aucun mal. Le Diable prendra pour eux une apparence humaine et leur dira: « Allez-vous enfin m’obéir? » Ils diront: « Et que nous ordonnes tu de faire? » Il leur ordonnera alors d’adorer les idoles. A ce moment leurs biens deviendront abondants et leur vie agréable. C’est alors qu’on soufflera dans le Clairon (de l’Apocalypse). Nul ne l’entend sans chanceler à droite et à gauche. Le premier à l’entendre sera un homme occupé à colmater les parois du bassin où s’abreuvent ses chameaux. Il tombera foudroyé et les gens tomberont foudroyés autour de lui.

Puis Dieu lâchera une pluie pareille à de la rosée. Elle fera repousser les corps des humains (« Puis on y soufflera une deuxième fois et les voilà debout les yeux grand ouverts »).

Puis II dit: « Ô Humains! Venez à votre Seigneur! » (« Arrêtez-les, ils doivent rendre des comptes ») Puis II dit: « Faites sortir ceux qu’on a ressuscités pour le Feu ». On dira: « Dans quelle proportion? » Il dira: « De chaque millier, neuf cent quatre vingt dix neuf ». Ce sera vraiment un jour à faire blanchir les cheveux des nouveau-nés et ce sera un jour où les choses effarantes seront dévoilées ». (Rapporté par Moslem)

Commentaire:

On remarque d’abord la longueur exceptionnelle de ces Hadiths et l’étrangeté de leur langue. Le style en est dru et haletant et l’on y trouve des mots jamais employés jusqu’à ce jour ni dans le Coran, ni dans les Hadiths.

On sent que le Prophète (BSDL) est dans une vraie transe devant ce tableau bouleversant des signes annonciateurs de l’Heure.

On sent qu’il voit de ses yeux ce que nous ne voyons pas et ce que ne voyaient pas ses contemporains.

Ce Charlatan est décrit comme un homme aux cheveux très lisses. C’est, aux yeux des Arabes, la caractéristique des Nordiques car les Arabes ont plutôt les cheveux frisés. D’autre part, on dit que les méchants auront la vitesse des oiseaux et les instincts des fauves. Comment ne pas penser à ces avions super soniques, à ces navettes spatiales et autres T.G.V.? Quant aux instincts des fauves, il suffit de jeter un regard sur la répartition de la fortune dans le monde, sur les groupes de force et les trusts multinationaux pour constater l’authenticité de cette prophétie. Quand le quart de l’humanité réduit à la misère les trois autres quarts par la spéculation, la provocation des guerres meurtrières si profitables aux marchands de canons, la spoliation des ressources naturelles etc., on ne peut que constater que les hommes se sont transformés en bêtes féroces et impitoyables qui ne reconnaissent aucun bien et ne renient aucun mal.

Il est dit aussi que les gens s’accoupleront dans la rue, sans pudeur à la manière des ânes. Cela se vérifie de plus en plus et cela est même devenu un signe d’émancipation totale et de civilisation extrême.

Quant à la religion qui enseigne la pudeur et la pureté des moeurs, on la combat de plus en plus ouvertement en la taxant de rétrogradation et d’obscurantisme. Les camps de torture et les prisons (surtout en pays soi-disant musulmans) regorgent de jeunes et de moins jeunes qu’on soumet aux humiliations les plus abjectes et aux traitements les plus barbares pour la seule raison qu’ils veulent vivre en vrais croyants et non comme ces hypocrites qui sont malheureusement devenus la plupart des « Musulmans ».

Le Prophète Muhammad (BSDL) a bien prévu cette fin des temps où « s’accrocher à sa religion équivaudrait à saisir de ses mains des braises ardentes » et il nous crie : « Ô gens cramponnez-vous à votre foi! ».

Comme autre détail frappant qui annonce l’approche de l’Heure est cette surabondance des biens de consommation qui donne aux pays riches une illusion de bonheur alors qu’il n’en est rien.

C’est enfin cette idolâtrie aux formes diverses qui dominera le monde. On ne croit plus en Dieu, mais on adore à sa place la matière, l’argent, le sexe, la force brutale etc.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 128, Page 499, Numéro 1806
Hadith 2: Chapitre 128, Page 501, Numéro 1808

Hadith ~ Servait sa famille

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Al Aswad Ibn Yazid rapporte: « On demanda une fois à Aisha (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) ce que faisait le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) à la maison. Elle dit: « Il servait sa famille et, quand venait l’heure de la prière, il sortait à la mosquée ». (Rapporté par Al Boukhari)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 69, Page 222, Numéro 603