Commentaire ~ Un homme avisé

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Voici une sentence du Cheikh Haçan Basri, surnommé Abou Seid el-Haçan ben Abil-Haçan Yecar, né l’an 21 (641-642), mort l’an 110 (728-729).

Haçan Basri disait: « C’est un homme avisé celui qui prend soin de ses intérêts dans l’autre vie sans se donner de soucis pour que sa prospérité temporelle ne soit pas endommagée. Quiconque connaît le Seigneur très haut voit son amour pour Lui s’accroître de jour en jour; quiconque connaît ce monde passager le considère comme un ennemi. L’homme intelligent est celui qui pose un frein solide à la tête de ses passions et qui tient la bride d’une main ferme. Regarde bien ce que deviennent les affaires de ce bas monde pour quelqu’un qui meurt, parce qu’elles seront exactement de même pour toi après ta mort. C’était par amour pour le monde d’ici-bas que les infidèles rendaient un culte aux idoles. » Et il ajoutait: « Quiconque prise l’or et l’argent, le Seigneur très haut le fera tomber à la fin dans l’avilissement. Ne commande aux autres que ce que tu pourrais toi-même exécuter. » Il disait aussi: « Quiconque te rapporte les paroles d’autrui est capable de rapporter à autrui tes propres paroles. Ne donne pas accès auprès de toi à un tel personnage. Au Jour de la Résurrection il faudra rendre compte non seulement de tout ce qu’on aura mangé soi-même, mais de tout ce qu’on aura fait manger à son père, à sa mère ou à ses petits enfants (…) Pour chaque prière que tu feras sans recueillement, le châtiment suivra de près. »

Ayaat 36-39 ~ La lumière (An-Nur)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

36. Dans des maisons [des mosquées] qu’Allah a permis que l’on élève, et où Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après-midi,

37. des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Salat et de l’acquittement de la Zakat, et qui redoutent un Jour où les coeurs seront bouleversés ainsi que les regards.

38. Afin qu’Allah les récompense de la meilleure façon pour ce qu’ils ont fait [de bien]. Et Il leur ajoutera de Sa grâce. Allah attribue à qui Il veut sans compter.

39. Quant à ceux qui ont mécru, leurs actions sont comme un mirage dans une plaine désertique que l’assoiffé prend pour de l’eau. Puis quand il y arrive, il s’aperçoit que ce n’était rien; mais y trouve Allah qui lui règle son compte en entier, car Allah est prompt à compter.

Sourate 24. La lumière (An-Nur)

Commentaire ~ Une manifestation de la justice

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il a été rapporté que l’un des fils de ‘Amr bin Al-’As (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le gouverneur de l’Égypte, a frappé un jeune chrétien égyptien avec son fouet. Ce jeune égyptien s’est plaint au chef des croyants, Omar Ibn Al Khattab (que Allah lui accorde Sa satisfaction), qui à son tour a écrit au gouverneur et a demandé sa présence immédiate avec son fils. Omar a également invité le jeune homme qui avait été frappé. Quand ils étaient tous rassemblés dans la chambre d’Omar, où il rendait ses jugements, le fils de Amr a admis qu’il avait tort envers le jeune homme. Le chef des croyants remis son fouet au jeune chrétien et lui dit: « Frappe ce fils des plus nobles! » Le garçon leva son fouet et frappa le fils du gouverneur. Omar a dit: « Aussi frappe le front d’Amr. » Le garçon a répondu, « O Chef des croyants, j’ai déjà frappé celui qui m’a frappé. » Omar dit: « Par Allah, si tu l’avais frappé (le gouverneur), je ne t’aurais pas empêché, car ce fils de Amr t’a seulement frappé sous l’autorité de son père (le gouverneur) ». Se tournant vers Amr, Omar dit une fameuse phrase: « Quand as-tu pris les gens pour des esclaves, lorsque leurs mères les ont accouchés libres? »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 52

Commentaire ~ L’homme de qualité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

L’homme de qualité se doit d’éviter la curiosité déplacée, de pratiquer les vertus, de se plier aux obligations cultuelles et de se garder des péchés capitaux. C’est à ce prix qu’il n’ira pas à la perdition. La culture de l’esprit procède de la pureté des moeurs. Apprends encore que si la préoccupation essentielle de l’homme sur terre est d’assurer sa subsistance, l’obligation majeure ici-bas n’en reste pas moins le culte de Dieu. Traiter son prochain avec équanimité est une règle d’or dont il ne faut pas se départir. Les [croyants] de ce monde sont dans l’impérieuse nécessité d’une gestion réfléchie des affaires [], plus que le commun des mortels qui se laisse lui aller au gré de ses pulsions sans souci des conséquences. Sache aussi qu’il importe de tout sacrifier dans la voie de Dieu, la fortune comme la vie.

Hadith ~ Rapprocher de Moi

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Dieu exalté a dit: « Celui qui se fait l’ennemi de l’un de Mes élus, je lui ai effectivement déclaré la guerre. Mon esclave n’a fait pour se rapprocher de Moi aucune action plus aimable à Moi que ce que Je lui ai imposé (comme obligations religieuses). Mon esclave ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa main avec laquelle il frappe et son pied avec lequel il marche. S’il Me demande une chose, Je la lui donne et, s’il se met sous Ma protection, Je la lui accorde à coup sûr ». (Rapporté par Al Boukhari)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 46, Page 154, Numéro 384