Commentaire ~ Aujourd’hui, c’est tout ce que vous avez

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Quand vous vous réveillez le matin, ne vous attendez pas à voir le soir – vivre comme si aujourd’hui c’est tout ce que vous avez. Hier est dans le passé avec son bien et son mal, tandis que demain n’est pas encore arrivé. Votre durée de vie n’est pas plus qu’un jour, comme si vous étiez né et mourra à la fin de celui-ci. Avec cette attitude, vous ne serez pas coincé entre une obsession du passé, avec ses angoisses, ni les espoirs de l’avenir, avec toutes ses incertitudes. Vivez pour aujourd’hui: Au cours de cette journée, vous devriez prier avec un coeur éveillé, réciter le Coran avec compréhension et se souvenir d’Allah avec sincérité. En ce jour, vous devriez être équilibré dans vos affaires, satisfait de votre partie de provisions qui vous est alloué, soucieux de votre apparence et de votre santé.

Organisez les heures de cette journée, de sorte que vous faisiez des années de vos minutes et des mois de vos secondes. Demandez pardon a votre Seigneur, se souvenir de Lui, se préparer au départ définitif de ce monde et vivez aujourd’hui heureux et en paix. Soyez content de vos provisions, votre femme, vos enfants, votre travail, votre maison et votre position dans la vie.

…Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants”. (Coran 7:144)

Vivez aujourd’hui sans chagrin, peine, colère, jalousie ni méchanceté.

Vous devez graver sur votre coeur une seule phrase: Aujourd’hui, c’est mon seule journée. Si vous avez mangé du pain frais et chaud aujourd’hui, alors qu’est-ce que ce pain pourri d’hier et qu’est-ce que ca vaut le pain anticipée pour demain?

Si vous êtes honnête avec vous-même et avez une détermination solide, vous allez sans doute vous convaincre de ce qui suit: Aujourd’hui c’est mon dernier jour à vivre. Lorsque vous atteignez cette attitude, vous bénéficierez de tous les instants de votre journée, en développant votre personnalité, en grandissant vos aptitudes et en purifiant vos actes. Alors, vous allez dire:

Aujourd’hui, je vais être raffiné dans mes paroles et proférer ni mauvaise parole ni obscénités. En outre, je ne vais pas médire.

Aujourd’hui, je vais organiser ma maison et mon bureau. Ils ne seront pas désordonnée et chaotique, mais organisée et ordonnée.

Aujourd’hui, je serai particulière au sujet de ma propreté corporelle et apparence. Je vais être très méticuleux dans ma propreté et équilibrée dans ma marche, mes paroles et actions.

Aujourd’hui je m’efforcerai d’être obéissant à mon Seigneur, prier dans la meilleure manière possible, faire des actes volontaires bienfaisants, réciter le Coran et lire des livres qui me seront bénéfiques. Je vais planter la bienfaisance dans mon coeur et en extraire les racines du mal – comme la fierté, la jalousie et l’hypocrisie.

Aujourd’hui, je vais essayer d’aider les autres – visiter les malades, assister à des funérailles, guider celui qui est perdu et nourrir les affamés. Je me tiendrai à côté de l’opprimé et le faible. Je vais rendre hommage au savant, être miséricordieux envers le jeune et respectueux envers les plus âgés.

O Passé qui est parti et a disparu, je ne vais pas pleurer sur toi. Tu ne me verras pas me souvenir de toi, même pas pour un instant, parce que tu as voyagé loin de moi pour ne jamais revenir.

O Future, tu es dans le domaine de l’invisible, je ne vais pas être obsédé par tes rêves. Je ne vais pas être préoccupé par ce qui est à venir parce que demain n’est rien et n’a pas encore été créé.

« Aujourd’hui, c’est mon seul jour » est l’une des déclarations les plus importantes dans le dictionnaire de bonheur, pour ceux qui veulent vivre la vie dans toute sa splendeur et son éclat.

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P31

Ayaat 168-172 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

168. Ô gens! De ce qui existe sur la terre, mangez le licite et le pur; ne suivez point les pas du Diable car il est vraiment pour vous, un ennemi déclaré.

169. Il ne vous commande que le mal et la turpitude et de dire contre Allah ce que vous ne savez pas.

170. Et quand on leur dit: « Suivez ce qu’Allah a fait descendre », ils disent: « Non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres. » – Quoi! et si leurs ancêtres n’avaient rien raisonné et s’ils n’avaient pas été dans la bonne direction?

171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

172. Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allah, si c’est Lui que vous adorez.

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

Commentaire ~ Allah a de la bonté envers Ses esclaves

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un membre de la communauté de Riyad m’a raconté qu’en 1376 Hijri, un groupe de pêcheurs de la ville de Jubayl partait pour l’océan et après avoir passé trois jours et trois nuits de pêche, ils n’ont pas réussi à attraper un seul poisson. Pendant ce temps, à proximité, un autre groupe de pêcheurs ont pris beaucoup de poissons. Ils ont été surpris, non seulement à cause de la disparité entre leur échec et le succès de l’autre groupe, mais parce qu’ils faisaient les cinq prières quotidiennes et ont échoué tandis que l’autre groupe qui eux ne priait pas ont réussi. L’un d’eux dit: « Combien est parfait Allah! Nous avons prié à Allah sans manquer de prière et n’avons rien attrapé! L’autre groupe ne s’est pas prosterner devant Allah, même une seule fois au cours de ces derniers jours et regardez tout ce qu’ils ont réussi à obtenir! » De cette façon, le Shaytan (Satan) les a chuchoté de mauvaises suggestions et leur a conseillé d’abandonner la prière. Le lendemain matin, ils ne se réveillent pas pour le Fajr (la prière de l’aube). Ils ont également négligé de faire la prière du Dhuhr (midi) et Asr (l’après-midi). Avant la tombée du jour, ils partirent pour l’océan; cette fois-ci ils ont attrapé un poisson et quand ils l’ont ouvert, ils ont trouvé une perle dans son estomac – une perle qui valait très cher. L’un d’eux a pris la perle dans sa main, la regarda et après avoir réfléchi dit: « Combien Allah est parfait! Quand on lui a obéi nous n’avons rien obtenu et quand nous Lui avons désobéi ça c’est ce que nous avons obtenu! Cette provision est d’un caractère douteux. » Il s’empara de la perle et la lança dans l’océan, en disant tout de suite après: « Allah nous récompensera avec mieux que cela. Par Allah, je ne vais pas le prendre, car nous l’avons acquise après l’abandon de la prière. Viens avec moi et laissons cet endroit dans lequel nous avons désobéi à Allah. » Ils ont voyagé une distance de trois miles avant de camper pour la nuit. Peu de temps après ils sont allé pêcher à nouveau et ils ont attrapé un poisson de belle taille. Quand ils l’ont ouverte, ils ont trouvé la même perle précieuse à l’intérieur de son estomac. Ils ont dit, « Toutes les louanges sont à Allah, Qui nous a fourni des moyens de bonne subsistance (halaal). » En effet, ils ont attrapé le poisson après avoir prié, s’être souvenu d’Allah et en demandant Son Pardon, alors cette fois ils l’ont gardé.

Vous devriez remarquer une différence importante: c’était le même objet à deux reprises, mais il était sale quand ils l’ont acquis alors qu’ils étaient en état de désobéissance d’Allah, et il était pur quand ils l’ont acquis tout en lui obéissant.

S’ils s’étaient contentés de ce qu’Allah leur avait donné ainsi que Son messager et avaient dit : “Allah nous suffit. Bientôt Allah nous accordera Sa faveur de même que Son messager ! … C’est vers Allah que va tout notre désir ”. (Coran 9:59)

En vérité, c’était la bonté d’Allah. Donc, chaque fois que quelqu’un laisse quelque chose pour Allah, Allah lui donne quelque chose de mieux.

Ceci me rappelle une histoire d’Ali (qu’Allah soit satisfait de lui). Un matin, il est entré dans la Mosquée d’al-Koofa pour prier deux unités volontaires de prière. Avant d’entrer, il a trouvé un garçon debout à la porte. Il lui dit. « O garçon, retiens pour moi ma mule jusqu’à ce que je termine de prier. » Quand Ali était entré dans la mosquée, il prit l’intention de récompenser le garçon avec un dirham pour ses services. Pendant ce temps, le garçon enleva la muserolle de la mule et se précipita au marché pour la vendre. Quand Ali sortit de la mosquée, il ne trouva pas le garçon, mais seulement sa mule sans sa muserolle. Il engagea un homme pour retrouver le garçon et lui ordonna d’aller voir au marché, car il était très probable que le garçon y irait pour vendre la muserolle. Effectivement, l’homme trouva le garçon au marché ou il essayait de vendre la muserolle aux enchères. L’homme acheta la muserolle de lui pour un dirham. Quand il retourna à Ali et l’informa sur ce qui s’est passé, Ali a dit: « Combien Allah est parfait! Par Allah, je voulais lui donner un dirham licite (hallal), mais il a refusé de le prendre que d’une manière illégale (haraam). »

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à ton seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Coran 10:61)

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P416

Ayaat 80-84 ~ Al-Araf

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

80. Et Lot, quand il dit à son peuple : “Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n’a commise avant vous[1]?

81. Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes ! Vous êtes bien un peuple outrancier.”

82. Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire : “Expulsez-les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs”!

83. Or, Nous l’avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés.

84. Et Nous avons fait pleuvoir sur eux une pluie Regarde donc ce que fut la fin des criminels!

Sourate 7. Al-Araf

[1]: n’a commise avant vous: Pour en savoir plus sur le Prophète Loth (Lot) (que la paix soit sur lui) et les péchés que sa nation pratiqué (soit l’homosexualité, tous les types de relations sexuelles illégales, la sodomie, etc) il ya une excellente livre pdf sur la vie des Prophetes de Ibn Kathir ici.

Commentaire ~ La vente est gagnante

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Souhayb ben Sinan (DAS) occupa une place particulière dans la cohorte des premiers croyants. Il fut opprimé et torturé mais aussi il fut un partisan très actif de la cause musulmane. Voici son témoignage: « J’étais présent à tous les combats du Messager (BSDL) et à toutes les allégeances qu’on lui a prêtées. J’étais toujours dans les premières lignes, quand ils avaient peur, et j’étais dans leurs arrières, quand ils avaient peur de leurs arrières. Je n’ai jamais mis le Messager (BSDL) entre l’ennemi et moi. » Voilà l’image limpide du croyant fort de sa foi!

Son noble combat pour l’Islam commença le jour où il prit le chemin de Médine. Ce jour-là, il abandonna toute sa fortune et tout son commerce, pour pouvoir regagner Médine.

Quand le Messager (BSDL) décida de quitter le Mecque, Souhayb apprit cela. Il se prépara en conséquence, pour faire le déplacement avec le Messager (BSDL) et Abou Bakr. Mais les Qouraychites le retardèrent.

Lorsqu’il réussit à sortir furtivement de la Mecque, il fut poursuivi et rattrapé sur le chemin. Il ne leur laissa pas l’occasion de s’approcher. « Qouraychites! dit-il, vous savez bien que je ne rate pas ma cible. Par Dieu! avant que vous n’arriviez à moi, je tirerai sur vous toutes mes flèches, puis j’userai de mon sabre… Avancez, si vous voulez! Ou bien, si vous voulez, je vous indique où se trouve ma fortune et vous me laissez tranquille. »

Ils acceptèrent le marché et ils le laissèrent partir, sans même douter de sa parole: ils le savaient véridique et honnête.

Souhayb rattrapa le Messager (BSDL) à Qouba. Dès que ce dernier le vit arriver, il lui dit: « La vente est gagnante, Abou Yahia! La vente est gagnante, Abou Yahia! » Puis, il y eut la révélation de:

Et il y a parmi les gens celui qui se sacrifie pour la recherche de l’agrément d’Allah. Et Allah est Compatissant envers Ses serviteurs. (Sourate 2, verset 207)

Oui, Souhayb acheta son âme croyante avec toute sa fortune, sans remords. Il voulait à tout prix sauver sa foi, sa liberté de conscience et le devenir de sa volonté.

En outre, il était généreux. Il dépensait pour la cause de Dieu, aidait les nécessiteux…

Une fois, Omar ben al-Khattab (DAS) lui ayant dit: « Je vois que tu donnes beaucoup à manger. Tu es excessif. », Souhayb répondit: « J’ai entendu le Messager de Dieu dire: « Vos meilleurs sont ceux qui donnent à manger. »

Par ailleurs, lorsqu’Omar (DAS) fut blessé à mort, il désigna Souhayb (DAS) pour diriger la prière jusqu’à l’installation du nouveau khalife. Ce fut un honneur pour Souhayb.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Des hommes autour du Prophère (BSDL)
Khalid Mohammad Khalid
Traduction Abdou Harkat
Mohamad Ali Baydoun Publications
Dar Al-Kotob Al-Ilmiyah
Beyrouth – Liban
P54