Ayaat 66-80 ~ Azzukhruf (L’Ornement)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

66. Attendent-ils seulement que l’Heure leur vienne à l’improviste, sans qu’ils ne s’en rendent compte?

67. Les amies, ce jour-là, seront ennemies les uns des autres; excepté les pieux.

68. « ô Mes serviteurs ! Vous ne devez avoir aucune crainte aujourd’hui; vous ne serez point affligés,

69. Ceux qui croient en Nos signe et sont musulmans,[1]

70. « Entrez au Paradis, vous et vos épouses, vous y serez fêtés ».

71. On fera circuler parmi eux des plats d’or et des coupes; et il y aura là [pour eux] tout ce que les âmes désirent et ce qui réjouit les yeux; – « et vous y demeurerez éternellement.

72. Tel est le Paradis qu’on vous fait hériter pour ce que vous faisiez.

73. Il y aura là pour vous beaucoup de fruits dont vous mangerez ».

74. Quant aux criminels, ils demeureront dans le châtiment de l’Enfer,

75. qui ne sera jamais interrompu pour eux et où ils seront en désespoir.

76. Nous ne leur avons fait aucun tort, mais c’étaient eux les injustes.

77. et ils crieront : « ô Malik[2]! que ton Seigneur nous achève! » Il dira: « En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement] »!

78. « Certes, Nous vous avions apporté la Vérité; mais la plupart d’entre vous détestaient la Vérité ».

79. Ont-ils pris quelque décision[3] [entre eux] ? Car c’est Nous qui décidons!

80. Ou bien escomptent-ils que Nous n’entendons pas leur secret ni leurs délibérations ? Mais si ! Nos Anges prennent note auprès d’eux.

Sourate 43. Azzukhruf (L’Ornement)

[1]: Ceux: les serviteurs d’Allah, mentionnés dans le verset prècédent.
[2]: Malik est le nom de l’Ange chargé de garder l’Enfer.
[3]: Il s’agit des Mecquois qui cherchaient le moyen d’en finir avec Muhammad (BSDL)

Ayaat 137-142 ~ La famille d’Imran (Al-Imran)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

137. Avant vous, certes, beaucoup d’événements[1] se sont passés. Or, parcourez la terre, et voyez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient (les prophètes) de menteurs.

138. Voilà un exposé pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux.

139. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.

140. Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l’ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs – et Allah n’aime pas les injustes.

141. et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants.

142. Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants?

Sourate 3. La famille d’Imran (Al-Imran)

[1] (Événements) Sunan (pluriel de Sunnah): allusion aux châtiments infligés par Allah aux peuples précédents, ayant démenti leurs messagers.

Hadith ~ L’homme ne cesse de dire la vérité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après Ibn Mas’ud (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « La sincérité mène aux oeuvres de bien et les oeuvres de bien mènent au Paradis. L’homme ne cesse de dire la vérité jusqu’à ce qu’on mentionne auprès de Dieu sous le nom de véridique. Le mensonge mène aux mauvaises actions (à la rébellion contre Dieu) et les mauvaises actions mènent en Enfer. L’homme ne cesse de mentir jusqu’à ce qu’on mentionne auprès de Dieu sous le nom de menteur ». (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 4, Page 29, Numéro 54

Commentaire ~ Deux bonnes actions

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Mou’awia Ben Qourra rapporte que Mou’adz Ben Jabal a dit à son fils: « O fils! Lorsque tu fais la prière, accomplis-la comme si elle était la dernière sans espérer que tu vas faire une autre après elle. Sache mon fils que le croyant meurt qu’entre deux bonnes actions: une qu’il a avancé et une autre qu’il a retardée ». (Rapporté par Abou Na’im).

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 339

Hadith ~ La prison du Croyant

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Ce monde est la prison du Croyant et le Paradis du Mécréant ». (Rapporté par Moslem)

Ibn Omar (DAS) rapporte: « Le Messager de Dieu (BSDL) me saisit par les épaules et dit: « Sois dans ce monde comme si tu étais un étranger ou quelqu’un de passage ». Ibn Omar (DAS) disait: « Quand tu est au soir, n’attends pas le matin et quand tu es au matin, n’attends pas le soir. Prends de ta santé pour ta maladie et de ta vie pour ta mort ». (Rapporté par Al Boukhari)

Commentaire:
Dans un autre Hadith plus long il est dit: « Ce monde est la prison du Croyant, la tombe est son lieu de repos et l’autre monde est son Paradis. Ce monde est le Paradis du Mécréant, la tombe est sa prison et l’autre monde est son Enfer ».

Le Croyant est en effet convaincu que ce bas-monde est éphémère et que son bien de même que son mal ne sont rien devant les délices du Paradis et les tourments terribles de l’Enfer. Il a d’autre part un grand désir de retrouver dans l’autre monde. Il a d’autre part un grand désir de retrouver dans l’autre monde ceux qu »il aime par-dessus tout: Dieu, les Messagers, les martyrs et les saints. Le Mécréant, par contre, ne pense qu’à jouir des biens de ce monde qu »il recherche par tous les moyens. Il s’y vautre sans réserve ni pudeur et répond avec prodigalité à tous les appels de la chair et des instincts bestiaux. Dans sa tombe il aura déjà des tourments car l’âme est immortelle mais les tourments véritables sont ceux de l’Enfer.

BSDL: bénédiction et salut d’Allah sur lui
DAS: que Allah lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 54, Page 182, Numéro 470
Hadith 2: Chapitre 54, Page 182, Numéro 471