Commentaire ~ Qutaibah et son prisonnier

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abu ‘Ubaidah rapporte qu’un certain nombre de personnes ont été présentés à Al-Hajjaj, ils ont tous été accusés de se rebeller contre lui, et il ordonna qu’ils soient tous exécutés. Parce que le temps de la prière était arrivé, il restait l’un des prisonniers qui n’a toujours pas été exécuté. Al-Hajjaj dit à Qutaibah bin Muslim: « Il restera avec toi et tu me l’amènera à nous tôt demain. »

Qutaibah dit: je suis allé et a pris l’homme avec moi, et comme nous étions en chemin, il dit, « Qutaibah, veux-tu faire une bonne action? » J’ai demandé: « Et qu’est-ce que c’est? » Il dit: « J’ai des choses qui m’ont été confiés par des personnes, et ton compagnon, Al-Hajjaj, va sûrement me tuer. Libère-moi pour que je puisse retourner chaque item à son propriétaire légitime. Et Allah est mon Garant que je te reviendrai demain. » J’ai été étonné de ce qu’il a dit que je me moquais de lui. Il a ensuite répété une seconde fois les mêmes paroles et dit: « Par Allah, je reviendrai à toi. » Il a continué et a persisté dans la même manière, jusqu’à ce que finalement, je lui dis, « Vas-y ». Quand il était parti, et que je ne pouvais plus le voir, je revins à moi et je me suis dit: « Qu’est-ce que tu as fait la contre toi-même, ô Qutaibah?’ Je suis retourné à ma famille et j’ai passé la nuit, ce qui a semblé durer une éternité. Dans la matinée, il y avait un homme qui frappa à ma porte, et quand je suis allé l’ouvrir, il se tenait devant moi le même homme que j’avais libéré la veille. J’ai dit: « Tu es de retour? » Il a dit: « J’ai pris Allah comme Garant alors pourquoi je ne reviendrais pas? » Je l’ai emmené avec moi, et quand Al-Hajjaj m’a vu, il a dit: « Où est le prisonnier, Qutaibah? » J’ai dit: « Il est à la porte. » Je l’ai ramené devant le chef et je l’ai informé des événements. Al-Hajjaj regarda le prisonnier avec de nombreux regards perçants, et puis me dit: « Je te le donne comme cadeau. » Je suis parti avec lui et quand nous avions quitté le bâtiment, je lui ai dit: « Allez ou il te plaît. » L’homme leva la tête vers le ciel et dit: « Ô Allah, toutes les louanges sont pour Toi. » Il ne dit plus un mot de plus et partit.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
P203

Hadith ~ Un homme prêtait souvent son argent

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Un homme prêtait souvent son argent. Il disait à son coursier chargé de l’encaissement des dettes: « Quand tu trouves un débiteur dans la gêne, fais-lui des facilités, peut-être que Dieu nous traitera avec bienveillance ». Il rencontra Dieu et Dieu le jugea effectivement avec bienveillance ». (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 119, Page 391, Numéro 1368

Commentaire ~ Une douce exhortation

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un homme est allé auprès du calife Mamoun, afin de le conseiller et pour l’avertir, mais il était très sévère dans son discours, si bien que le dirigeant était visiblement touché par ses paroles. Quand l’homme quitta la compagnie du calife, il regrettait ses paroles et craint une punition. Quand il rentra chez lui, il découvert que le calife voulait le rencontrer, donc il retourna dans un état de peur et d’agitation. Mamoun dit: « Certes, Allah a ordonné à celui qui est mieux que toi d’être doux dans la parole à celui qui est plus mauvais que moi. » Allah a dit au Prophète Moussa (paix soit sur lui) quand il l’envoya à Firaoun:

« Puis, parlez-lui gentiment. Peut-être se rappellera-t-il ou [Me] craindra-t-il? » (Coran 20.44)

L’homme s’est excusé pour ce qu’il avait dit, et il a appris la douceur de parole de Mamoun.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 146

Ayaat 7-29 ~ At-Tur

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

7. Le châtiment de ton Seigneur aura lieu inévitablement.

8. Nul ne pourra le repousser.

9. Le jour où le ciel sera agité d’un tourbillonnement,

10. et les montagnes se mettront en marche.

11. Ce jour-là, malheur à ceux qui traitent (les signes d’Allah) de mensonges,

12. ceux qui s’ébattent dans des discours frivoles

13. le jour où ils seront brutalement poussés au feu de l’Enfer:

14. Voilà le feu que vous traitiez de mensonge.

15. Est-ce que cela est de la magie ? Ou bien ne voyez-vous pas clair?

16. Brûlez dedans ! Supportez ou ne supportez pas, ce sera égal pour vous : vous n’êtes rétribués que selon ce que vous faisiez.

17. Les pieux seront dans des Jardins et dans des délices,

18. se réjouissant de ce que leur Seigneur leur aura donné, et leur Seigneur les aura protégés du châtiment de la Fournaise.

19. « En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité,

20. accoudés sur des lits bien rangés », et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,

21. Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérité de leurs oeuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu’il aura acquis.

22. Nous les pourvoirons abondamment des fruits et des viandes qu’ils désireront.

23. Là, ils se passeront les uns les autres une coupe qui ne provoquera ni vanité ni incrimination.

24. Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées.

25. et ils se tourneront les uns vers les autres s’interrogeant;

26. Ils diront: « Nous vivions au milieu des nôtres dans la crainte [d’Allah];

27. Puis Allah nous a favorisés et protégés du châtiment du Samum[2].

28. Antérieurement, nous L’invoquions. C’est Lui certes, le Charitable, le Très Miséricordieux ».

29. Rappelle donc et par la grâce de ton Seigneur tu n’es ni un devin ni un possédé;

Sourate 52. At-Tur

[1]: At-tur: le mont Sinai
[2]: Samum: le supplice du souffle de l’Enfer.