Hadith ~ Ne te fâche jamais!

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Mouadh Ibn Anas (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: « Celui qui refoule sa colère alors qu’il est capable de l’assouvir, Dieu glorifié et exalté l’appelle le jour de la résurrection d’au dessus de toutes les créatures et le laisse choisir ce qu’il veut parmi les Houris aux beaux yeux noirs ».

Abou Hourayra (DAS) rapporte qu’un homme dit au Prophète (BSDL): « Donne-moi un bon conseil! ». Il lui dit: « Ne te fâche jamais! ». L’autre répéta plusieurs fois la même demande et, à chaque fois, il lui disait: « Ne te fâche jamais! ». (Rapporté par Al Boukhari)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 3, Page 27, Numéro 47
Hadith 2: Chapitre 3, Page 27, Numéro 48

Ayaat 27-29 ~ Sad

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

27. Nous n’avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. C’est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru pour le feu [qui les attend]!

28. Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre? ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers?

29. [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent!

Sourate 38. Sad

Hadith ~ Un berger

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn ‘Omar (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte avoir entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui): « Chacun de vous est un berger et chacun de vous est responsable de l’objet de sa garde. Le chef d’État est un berger et est responsable de ses administrés. L’homme est berger dans sa famille et est responsable de l’objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et est responsable de l’objet de sa garde. Le serviteur est berger dans les biens de son maître et est responsable de l’objet de sa garde. Chacun de vous est donc berger et est responsable de l’objet de sa garde ». (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 37, Page 128, Numéro 299

Ayaat 24-27 ~ Yunus (Jonas)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

24. La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Puis lorsque la terre prend sa parure et s’embellit, et que ses habitants pensent qu’elle est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour, c’est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n’avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent.

25. Allah appelle à la demeure de la paix et guide qui Il veut vers un droit chemin.

26. A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages. Ceux-là sont les gens du Paradis, où ils demeureront éternellement[1].

27. Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d’une mauvaise action sera l’équivalent. Un avilissement les couvrira, – pas de protecteur pour eux contre Allah -, comme si leurs visages se couvraient de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du Feu où ils demeureront éternellement.

Sourate 10. Yunus (Jonas)

[1] La meilleure (récompense): le Paradis.
Et même davantage: selon Muslim, le Prophète se référait à ce verset, pour dire qu’après le Paradis, il y aura la vision divine, ultime récompense des gens de bien.

Commentaire ~ Asma bint Yazid Al-Ansariyah

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Muslim bin Asad rapporte d’Asma qu’elle est allée voir le Prophète (BSDL) alors qu’il était assis avec ses Compagnons. Elle dit: « …Je suis venu comme un émissaire à partir d’un groupe de femmes. En effet, Allah vous a envoyé aux hommes et aux femmes, et nous croyons en vous et en votre Seigneur. En effet, les femmes sont limitées et restreintes, bien que nous soyons les piliers de vos maisons, de nous vous satisfaisez vos passions et désirs, et nous portons aussi vos enfants. Vraiment, vous, les hommes ont été favorisés sur nous par la prière communautaire du vendredi et par toutes les autres prières en congrégation, en visitant le malade, en assistant à des prières funéraires, en accomplissant pèlerinage après pèlerinage, et mieux que tout cela – Jihad dans le sentier d’Allah. Quand les hommes sortent pour accomplir le Hajj, l’Omra, ou le Jihad, nous protégeons pour eux leur richesse, nous cousons leurs vêtements, et élevons leurs enfants pour eux. N’allons-nous pas partager avec vous cette bénéfice et récompense? »

Le Prophète (BSDL) tourna vers ses compagnons et dit: « Avez-vous déjà entendu un discours d’une femme qui n’est plus beau que le questionnement de cette femme en ce qui concerne les affaires de sa religion? » Ils dirent: « Ô Messager d’Allah, nous n’avons jamais pensé qu’une femme devrait être guidé vers quelque chose comme ça. » Le Prophète (BSDL) tourna vers elle et dit: « Comprenez O femme et enseigne ceci aux femmes que vous avez laissées derrière: Pour une femme d’être une bonne épouse pour son mari, pour elle de chercher son plaisir, pour elle de le suivre et de coopérer avec lui, est égal à tout cela (c’est à dire, toutes les récompenses que les hommes obtiennent pour leurs fatigues ou pour les actes mentionnés ci-dessus). »

Elle est partie et faisait Tahleel (c-à-d: elle témoignait qu’aucun n’a le droit d’être adoré sauf Allah).

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
P106

Ayaat 12-15 ~ Le fer (Al-Hadid)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

12. Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite; (on leur dira): « Voici une bonne nouvelle pour vous aujourd’hui: des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement ». Tel est l’énorme succès.

13. Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: « Attendez que nous empruntions [un peu]: de votre lumières ». Il sera dit: « Revenez en arrière, et cherchez de la lumière ». C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille[1] ayant une porte dont l’intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l’Enfer]

14. « N’étions-nous pas avec vous?  » leur crieront-ils. « Oui, répondront [les autres] mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à ce que vînt l’ordre d’Allah[2]. Et le séducteur [Le diable]: vous a trompés au sujet d’Allah.

15. Aujourd’hui donc, on n’acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu: c’est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination!

Sourate 57. Le fer (Al-Hadid)

[1]: Une muraille: qui sépare le Paradis de l’Enfer.
[2]: L’ordre d’Allah: la mort.

Commentaire ~ La charité qui est donné en secret

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Rabi bin Khuthaim dit: « Tout ce qui est désiré non pas pour Allah, mais pour quelque chose ou quelqu’un d’autre, périt. »

Abou Hamza-Ath-Thumali dit: « Ali bin Hussain transportait des pains sur son dos pendant la nuit, pour le donner en charité. Il disait: « En effet, la charité qui est donné en secret éteint la colère du Seigneur ».

Amr bin Thabit a dit: « Quand Ali bin Hussain est mort, ils l’ont lavé et trouvé des taches noires sur son dos. Ils ont demandé: « C’est quoi ca? » On leur a répondu: « Il portait des sacs de blé au cours de la nuit sur son dos, et les distribuait aux pauvres habitants de Médine. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
P188

Hadith ~ Le fort

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Le fort n’est pas celui qui terrasse ses adversaires, mais seul est fort celui qui se maîtrise dans la colère ». (Rapporté par Al Boukari et Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 3, Page 25, Numéro 45