Ayaat 155-158 ~ Les bestiaux (Al-Anam)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

155. Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre – suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde –

156. afin que vous ne disiez point: « On n’a fait descendre le Livre que sur deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier[1].

157. Ou que vous disiez: « Si c’était à nous qu’on avait fait descendre le Livre, nous aurions certainement été mieux guidés qu’eux. » Voilà certes que vous sont venus, de votre Seigneur, preuve, guidée et miséricorde. Qui est plus injuste que celui qui traite de mensonges les versets d’Allah et qui s’en détourne? Nous punirons ceux qui se détournent de Nos versets, par un mauvais châtiment, pour s’en être détournés.

158. Qu’attendent-ils? Que les Anges leur viennent? Que vienne ton Seigneur? Ou que viennent certains signes de ton Seigneur? Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance. Dis: « Attendez! » Nous attendons, Nous aussi.

[1] Peuples avant nous: les Juifs et les Chrétiens

Sourate 6. Les bestiaux (Al-Anam)

Hadith ~ Prends-en l’avis de ton propre coeur

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Wabisa Ibn Ma’bad(que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: « Je me rendis une fois auprès du Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui). Il me dit: « Tu viens me demander ce qu’est le bien? » Je dis: « Oui ». Il dit: « Prends-en l’avis de ton propre coeur. Le bien est tout ce qui ne trouble pas la sérénité de l’âme et du coeur. Le mal est ce qui te met dans l’embarras avec toi-même et qui ne fait qu’hésiter dans ta poitrine, quand bien même les gens t’en donnent une appréciation favorable et quand bien même ils t’en donnent un bon avis ».

Commentaire: Il ya deux points dans ce Hadith. Tout d’abord, un des miracles du Messager d’Allah (SAWS) qui a découvert la nature de la question avant qu’il lui a été posé. Deuxièmement, le coeur de l’homme est le plus grand guide pour lui et il devrait donc garder son coeur illuminé par la lumière de la foi, afin de continuer à recevoir des conseils de celui-ci.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 66, Page 216, Numéro 588

Ayaat 103-108 ~ La caverne (Al-Kahf)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

103. Dis: « Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres?

104. Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien.

105. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines ». Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.

106. C’est que leur rétribution sera l’Enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers.

107. Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres auront pour résidence les Jardins du « Firdaws, » (Paradis),

108. où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement.

Sourate 18. La caverne (Al-Kahf)

Hadith ~ Le plus grand péché

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Bakra (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Voulez-vous que je vous dise quel est le plus grand péché? » Nous dîmes: « Nous voulons bien, ô Messager de Dieu! » Il dit: « Le fait d’associer quoi que ce soit à Dieu. Le manque de piété filiale… » Il était appuyé sur quelque chose et il se redressa pour dire: « … et surtout le parler mensonger et le faux témoignage ». Il ne cessa pas de le répéter au point que nous dîmes: « Il aurait été préférable qu’il gardât le silence ». (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 263, Page 439, Numéro 1548

Ayaat 1-8 ~ Ta-Ha

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Ta-Ha.

2. Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux,

3. si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute (Allah),

4. (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes.

5. Le Tout Miséricordieux S’est établi « Istawa » sur le Trône[1].

6. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide.

7. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, mêmes les plus cachés.

8. Allah! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux.

Sourate 20. Ta-Ha

[1] Istawa: « S’est établi ». Aucune interprétation exégétique n’est en mesure de donner le sens réel de cette expression car il est bien évident qu’Allah ne ressemble point à Ses créatures.

Hadith ~ Les habitants du Paradis

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Said Al Khoudri (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: « Les habitants du Paradis verront certainement les habitants des palais qui sont au-dessus d’eux comme vous voyez actuellement les étoiles les plus lumineuses perdues au fond du ciel à l’Est ou à l’Ouest et ce à cause de la supériorité des degrés qu’occupent les uns par rapport aux autres ». Ils dirent: « O Messager Dieu! Est-ce que ces hautes demeures sont celles des prophètes et que nul autre qu’eux ne pourra atteindre? » Il dit: « Pas du tout, par Celui qui tient mon âme dans Sa Main. Ce sont plutôt des hommes qui ont cru en Dieu et accordé foi aux Messagers ». (unanimement reconnu authentique)

Selon Anas (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: « Il y a au Paradis un marché où les gens viennent le vendredi. A ce moment souffle un vent du Nord qui jette une poussière sur leurs visages et leurs vêtements. Leur beauté en devient plus resplendissante. Ils retournent alors auprès de leurs épouses et les trouvent, elles aussi, plus belles et plus resplendissantes. Leurs épouses leur disent: « Par Dieu, vous êtes devenus plus beaux et plus resplendissants ». Et ils leur disent: « Vous aussi, par Dieu, vous êtes devenues plus belles et plus resplendissantes ». (Rapporté par Moslem)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 130, Page 524, Numéro 1885
Hadith 2: Chapitre 130, Page 525, Numéro 1887

Ayaat 151-153 ~ Les bestiaux (Al-Anam)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

151. Dis: « Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui associez rien; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée. Voilà ce qu'[Allah] vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous.

152. Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité[1]. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous.

153. « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété.

Sourate 6. Les bestiaux (Al-Anam)

[1] La majorité: en agissant en adulte raisonnable dans la gestion de ses biens

Commentaire ~ Il a péché pendant une longue période, mais s’est repenti

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il a été rapporté que pendant le temps de Moussa (Moïse) (PSL), les enfants d’Israël ont été atteints d’une sécheresse. Les gens sont allés à Moussa (PSL) et dit: « O celui qui a parlé à Allah, invoques ton Seigneur pour nous donner de la pluie. » Moussa (PSL) accompagné par le peuple, est allé dans le désert; ils étaient 70000 ou plus. Moussa (PSL) a supplié pour la pluie et pour la Miséricorde d’Allah, mais rien ne s’est passé, sauf que le ciel semblait être encore plus sec et le soleil semblait plus oppressante dans sa chaleur.

Moussa (PSL) a été surpris et a demandé à son Seigneur pour la raison derrière cela. Allah lui a inspiré, « En effet, parmi vous est un esclave qui Me défi avec des péchés depuis quarante années. Appel le peuple jusqu’à ce qu’il sorte du milieu d’eux, a cause de lui vous avez été empêchés (de la pluie) ». Moussa (PSL) dit: « Mon Seigneur, je suis un esclave faible et ma voix est faible. Comment ma voix peut se transmettre quand ils sont 70000 ou plus en nombre? » Allah lui a inspiré, « A toi c’est l’appel et à Nous est sa transmission. » Moussa se leva et dit: « Ô esclave pécheur, qui a défié Allah avec des péchés pour les quarante dernières années: sortez, car à cause de toi, nous avons été privés de la pluie. Le dit pécheur a tourné vers sa gauche, et à sa droite, ne voyant personne sortir lui a fait comprendre qu’il était celui qui était recherché. Il se parlait à lui-même en disant: « Si je viens au devant parmi ce groupe de création, alors je viens de m’exposer. Mais si je m’assois avec eux, ils seront privés à cause de moi. » Mettant sa tête dans son vêtement, regrettant ses mauvaises actions. Il dit: « Mon Seigneur, je Vous ai désobéi pendant quarante ans et Vous m’avez donné répit. Je suis venu à Vous dans l’obéissance, alors accepte de moi. » Aussitôt qu’il a terminé son discours qu’un nuage blanc apparut et la pluie tomba en abondance. Moussa (PSL) dit: « Mon Seigneur, pourquoi nous as-Tu donnés a boire quand aucun parmi nous est sorti? » Allah dit: « ô Moussa, je vous ai donné la pluie à cause de l’homme qui était la raison pour laquelle je vous empêché de pluie (c’est à dire, l’homme qui s’est repenti). » Moussa (PSL) dit: « Mon Seigneur, laisse-moi voir cet esclave obéissant. » Allah dit: « ô Moussa, je ne l’ai pas exposé quand il était désobéissant à Moi, alors attends-toi de Moi de lui exposer alors qu’il est obéissant à Moi? »

PSL: Paix sur lui

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
P210