Commentaire ~ Allah ne mettra jamais le secret du succès

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Quelqu’un a demandé à un savant une fois sur la façon dont leurs parents les encouragait à acheter une maison avec de l’intérêt en les menaçant de pauvreté.

Alors le savant répondit:

« Allah ne mettra jamais le secret du succès dans quelque chose que Allah a interdit ou a fait haram. »

Donc, si jamais quelqu’un te dit que tu deviendrais riche si tu traites avec des intérêts, ils ont menti. Ils ont menti par ignorance ou pour autre raison parce que Allah subhanahu wa Ta’ala ne mettra jamais le succès dans quelque chose que Allah a interdit. Si vous voyez certaines personnes réussir avec ces choses interdites, ils se font avoir et toi tu te fais avoir. C’est un test d’Allah subhanahu wa Ta’ala.

Ceci s’applique à tout, l’argent, les relations, la santé etc…

« Allah ne mettra jamais le secret du succès dans quelque chose que Allah a interdit ou a fait haram. »

Hadith ~ Les oeuvres

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Quand l’homme (ou la femme) meurt, son oeuvre s’arrête sauf dans trois choses:

1. Un bien qu’il a légué en aumônes continues.
2. Une oeuvre scientifique dont les gens tirent profit.
3. Un enfant vertueux qui prie pour lui ou qui, par ses bonnes actions, pousse les gens à lui bénir ses parents ». (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Contrairement à ce que certains pensent, l’homme, une fois mort, ne peut rien ajouter ni diminuer à son oeuvre sur terre (sauf dans trois choses).

Ce monde, en effet, est le terrain de l’action et on a tout intérêt à y agir le plus possible dans le bien et le moins possible dans le mal car au Paradis, comme en Enfer, il y a des degrés divers qu’on mérite par ses actions.

Bien que dans ce monde nous sommes récompensé et punis pour nos actions de façon directes ou indirectes c’est dans l’autre monde est ou se trouve le vrai lieu de récompense (et de punition) car celle de ce monde ne compte rien devant celle de l’autre.

Cependant l’oeuvre du mort peut continuer après lui dans les cas cités plus haut. C’est donc un encouragement à faire des oeuvres de bienfaisance qui restent actives après la mort leur auteur (hôpitaux, écoles, mosquées etc.), ou à écrire une oeuvre scientifique utile aussi bien pour ce monde que pour l’autre. Ou enfin à laisser un enfant vertueux qui prie pour l’âme de ses parents ou qui fait de bonnes actions attirant sur eux la bénédiction de ceux qui en profitent.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 106, Page 312, Numéro 947

Ayaat 53-58 ~ Les groupes (Az-Zumar)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

53. Dis: « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.

54. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.

55. Et suivez la meilleure révélation[1] qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne [le] pressentiez;

56. avant qu’une âme ne dise: « Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j’ai été certes, parmi les railleurs »;

57. ou qu’elle ne dise: « Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux »;

58. ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment: « Ah! S’il y avait pour moi un retour! Je serais alors parmi les bienfaisants ».

Sourate 39. Les groupes (Az-Zumar)

[1] La meilleure révélation : le Coran.

Hadith ~ Deux compagnons

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Bakr « le veridique » (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) qui fut, de meme que son pere et sa mere, compagnon du Prophete (benediction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Quand nous etions (lui et le Prophete) dans la grotte (ou ils s’etaient caches dans leur fuite vers Medine), je regardai les pieds des idolatres qui etaient juste au-dessus de nous et je dis: « O Messager de Dieu! Si l’un d’eux regardait au-dessous de ses pieds, il nous verrait ». Il dit: « Que penses-tu, o Abou Bakr! de deux compagnons dont le troisieme est Dieu? » (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Editeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 7, Page 40, Numéro 81