Commentaire ~ Les signes d’une personne ignorante

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abud-Darda (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Les signes de l’ignorant sont trois: l’amour-propre (suffisance ou vanité), il parle beaucoup dans ce qui ne le concerne pas, et interdit aux autres ce que lui meme pratique. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 179

Ayaat 18-25 ~ Le voyage nocturne (Al-Isra)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

18. Quiconque désire [la vie] immédiate[1], Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons, à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l’Enfer où il brûlera méprisé et repoussé.

19. Et ceux qui recherchent l’au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants… alors l’effort de ceux-là sera reconnu.

20. Nous accordons abondamment à tous; ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne].

21. Regarde comment Nous favorisons certains sur d’autres. Et dans l’au-delà, il y a des rangs plus élevés et plus privilégiés.

22. N’assigne point à Allah d’autre divinité; sinon tu te trouveras méprisé et abandonné.

23. Et ton Seigneur a décrété: « N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point: « Fi! » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses[2].

24. et par miséricorde; abaisse pour eux l’aile de l’humilité; et dis : « Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit ».

25. Votre Seigneur connaît mieux ce qu’il y a dans vos âmes. Si vous êtes bons; Il est certes Pardonneur pour ceux qui Lui reviennent se repentant.

Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra)

[1]: La vie immédiate: allusion à celui qui oeuvre uniquement pour les jouissances de la vie d’ici-bas.

Commentaire ~ Modestie et des perspectives saines

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Souvent nous regardons autour de nous et voyons deux sujets qui donnent de la confusion à certains: la personne pieuse dont les supplications vont apparemment sans réponse et la personne mauvaise ou le mécréant dont les supplications sont répondues.

D’abord, considérons la situation du croyant bienfaisant qui demande à Allah constamment, bien que ses supplications soient sans réponse. Une telle personne doit se rendre compte qu’il est dans un examen et qu’il doit être patient. Il doit se rappeler l’énonciation du Prophète (BSDL), « L’esclave [d’Allah] continue à rester dans une bonne situation tant qu’il ne se dépêche pas – en disant, ‘J’ai supplié, mais je n’ai pas été répondu.’ Cette personne doit réfléchir sur sa situation: Est-ce que sa nourriture, boisson et habits sont légales et proviennent de sources légalement dérivées? Y a-t-il un péché dont il ne s’est pas repenti? Où est-ce que son coeur est dans un état d’insouciance quand il appelle Allah? S’il arrive à une réponse négative à n’importe laquelle de ces questions, alors il doit rectifier sa situation. (…)

Même si on a des réponses positives aux questions mentionnées ci-dessus, il doit prendre en compte un certain nombre de sujets. D’abord, la vie est un examen; et pour passer cet examen, on doit être patient et reconnaissant. Le Prophète (BSDL) a dit, « Merveilleuse est l’affaire du croyant: en effet, son affaire est dans sa totalité bonne et ceci est réservé seulement pour le croyant. Si quelque chose de bien lui arrive, il est reconnaissant et cette reconnaissance est bonne pour lui. Et si un mal l’afflige, il est patient et cette patience est bonne pour lui. »

Deuxièmement, on pourrait supplier pour quelque chose qu’on désire ardemment, mais en réalisant cette chose, on pourrait finir par commettre des pêchés ou perdre quelque chose qu’on aura pu autrement avoir gagné. (…) Et combien de fois nous avons désiré des choses qui sont mauvaises pour nous et par Sa Miséricorde et Sagesse, Allah nous empêche de les réaliser.

« …Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. » (Coran 2:216)

Troisièmement, quand un croyant est dans le besoin, il se tourne vers Allah, lui demandant l’aide; maintenant, qu’il soit répondu immédiatement ou pas, il est, pour avoir supplié à Allah, exécutant un acte de culte, il sera récompensé. C’est souvent le cas que quand on mène une vie facile on oublie Allah et la Vie d’après. Une telle personne pourrait avoir besoin des difficultés pour se réveiller et pour l’inciter à se rappeler son vrai but dans la vie. (…)

Quatrièmement, on doit se rappeler l’énonciation suivante du Messager d’Allah (BSDL): « Il n’y a pas un Musulman qui ne supplie pas avec une supplication qui n’implique ni pêché ni la rupture des liens familiales, sauf qu’Allah lui donne pour elle une de trois choses: ou il accélère [la réponse] à sa supplication (c.-à-d., Allah lui répond en ce monde), ou il le sauve pour lui pour la Vie d’après, ou il écarte de lui un mal qui est équivalent (c.-à-d., équivalent en degré à la supplication qu’il avait demandé). »

Maintenant considérons la situation opposée, celle du mécréant dont les supplications sont répondues. Quand nous regardons autour de nous, nous ne trouverons aucune pénurie d’exemples de personnes qui en dépit d’être mauvais et méchant, soient matériellement riches. Nous devons nous rendre compte que de telles personnes prennent leur part minable dans cette vie, ne laissant rien pour la vie d’après. Quand un mécréant refuse de changer ses manières et rejette le message de l’Islam, alors comme récompense pour son arrogance et mécréance, Allah pourrait lui donner beaucoup en termes de possessions matérielles et confort mondain, de ce fait le menant de plus en plus loin du chemin droit. C’est pourquoi on ne devrait jamais sentir une sensation de sécurité fausse quand on a réussi dans la vie, parce que Allah donne au bienfaisant croyant ainsi qu’au mécréant; quand Allah fait ceci au mécréant c’est pour l’écarter du chemin droit. Par conséquent, même lorsque les choses vont bien pour un croyant, il ne devrait pas se sentir à l’aise; il devrait toujours espérer de la Miséricorde d’Allah et en même temps il devrait craindre la Punition d’Allah. Conduit par la crainte et l’espoir, le croyant tâche constamment de s’améliorer et d’atteindre la sûreté dans la vie d’après.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 302