Ayaat 1-13 ~ L’araignèe (Al-Ankabut)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Alif, Lam, Mim.

2. Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire: « Nous croyons! » sans les éprouver?

3. Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.

4. Ou bien ceux qui commettent des méfaits, comptent-ils pouvoir Nous échapper? Comme leur jugement est mauvais!

5. Celui qui espère rencontrer Allah, le terme fixé par Allah va certainement venir. Et c’est Lui l’Audient, l’Omniscient.

6. Et quiconque lutte, ne lutte que pour lui-même, car Allah peut Se passer de tout l’univers.

7. Et quant à ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, Nous leur effacerons leurs méfaits, et Nous le rétribuerons de la meilleure récompense pour ce qu’ils auront accompli.

8. Et Nous avons enjoint à l’homme de bien traiter ses père et mère, et « si ceux-ci te forcent à M’associer, ce dont tu n’as aucun savoir, alors ne leur obéis pas ». Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez.

9. Et quant à ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, Nous les ferons certainement entrer parmi les gens de bien.

10. Parmi les gens il en est qui disent: « Nous croyons en Allah »; puis, si on les fait souffrir pour la cause d’Allah, ils considèrent l’épreuve de la part des hommes comme un châtiment d’Allah. Or, s’il vient du secours de ton Seigneur, ils diront certes: « Nous étions avec vous! » Allah n’est-Il pas le meilleur à savoir ce qu’il y a dans les poitrines de tout le monde?

11. Allah connaît parfaitement les croyants et connaît parfaitement les hypocrites.

12. Et ceux qui ne croient pas disent à ceux qui croient; « Suivez notre sentier, et que nous supportions vos fautes ». Mais ils ne supporteront rien de leurs fautes. En vérité ce sont des menteurs.

13. Et très certainement, ils porteront leurs fardeaux et d’autres fardeaux en plus de leurs propres fardeaux. et ils seront interrogés, le Jour de la Résurrection, sur ce qu’ils inventaient.

Sourate 29. L’araignèe (Al-Ankabut)

Commentaire ~ Des dictons de Luqman (Paix sur lui)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

« Si vous êtes dans la prière, prenez soin de votre cœur; si vous mangez, prenez soin de votre gorge; si vous êtes dans la maison d’un autre homme, prenez soin de vos yeux; si vous êtes parmi les gens, prenez soin de votre langue. Rappelez-vous deux choses et oubliez deux choses: Rappelez-vous de Allah et rappelez-vous la mort; oubliez tout bien que vous avez fait à un autre et oubliez tout mal qui vous a été fait par un autre. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 190

Hadith ~ La meilleure moralité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager De Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Les Croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d’entre eux qui jouissent de la meilleure moralité et du plus doux caractère. Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes. » (Rapporté par Attirmidhi)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 71, Page 227, Numéro 625

Ayaat 63-77 ~ Le discernement (Al Furqane)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

63. Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent: « Paix »,

64. qui passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur;

65. qui disent: « Seigneur, écarte de nous le châtiment de l’Enfer ». – car son châtiment est permanent.

66. Quels mauvais gîte et lieu de séjour!

67. Qui, lorsqu’ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu.

68. Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de fornication – car quiconque fait cela encourra une punition

69. et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie;

70. sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne oeuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux;

71. et quiconque se repent et accomplit une bonne oeuvre c’est vers Allah qu’aboutira son retour.

72. Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu’ils passent auprès d’une frivolité, s’en écartent noblement;

73. qui lorsque les versets de leur Seigneur leur sont rappelés, ne deviennent ni sourds ni aveugles;

74. et qui disent: « Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux »[1].

75. Ceux-là auront pour récompense un lieu élevé [du Paradis] à cause de leur endurance, et ils y seront accueillis avec le salut et la paix,

76. pour y demeurer éternellement. Quel beau gîte et lieu de séjour!

77. Dis: « Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière; mais vous avez démenti (le Prophète). Votre [châtiment] sera inévitable et permanent.

Sourate 25. Le discernement (Al Furqane)

[1] Un guide: littéralement « imam » qui signifie un bon exemple a suivre.

Commentaire ~ Il a refusé de le prendre que d’une manière illégale

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ceci me rappelle une histoire d’Ali (qu’Allah soit satisfait de lui). Un matin, il est entré dans la Mosquée d’al-Koofa pour prier deux unités volontaires de prière. Avant d’entrer, il a trouvé un garçon debout à la porte. Il lui dit. « O garçon, retiens pour moi ma mule jusqu’à ce que je termine de prier. » Quand Ali était entré dans la mosquée, il prit l’intention de récompenser le garçon avec un dirham pour ses services. Pendant ce temps, le garçon enleva la muserolle de la mule et se précipita au marché pour la vendre. Quand Ali sortit de la mosquée, il ne trouva pas le garçon, mais seulement sa mule sans sa muserolle. Il engagea un homme pour retrouver le garçon et lui ordonna d’aller voir au marché, car il était très probable que le garçon y irait pour vendre la muserolle. Effectivement, l’homme trouva le garçon au marché ou il essayait de vendre la muserolle aux enchères. L’homme acheta la muserolle de lui pour un dirham. Quand il retourna à Ali et l’informa sur ce qui s’est passé, Ali a dit: « Combien Allah est parfait! Par Allah, je voulais lui donner un dirham licite (hallal), mais il a refusé de le prendre que d’une manière illégale (haraam). »

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à ton seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Coran 10:61)

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P416

Hadith ~ Arrose le jardin

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: « Alors qu’un homme marchait dans une terre aride, il entendit tout à coup une voix s’adressant à un nuage: « Arrose le jardin d’untel ». Aussitôt le nuage se déplaça et déversa son eau dans un terrain couvert de pierres noires. Une rigole recueillit toute cette eau. L’homme suivit le parcours de la rigole et trouva un homme debout dans son jardin, détournant l’eau avec sa houe. Il lui dit: « O esclave de Dieu! Quel est ton nom? » Il dit: « Untel » (le nom prononcé par la voix). Puis il lui dit: « O esclave de Dieu! Pourquoi me demandes-tu mon nom? » Il dit: « J’ai entendu une voix dans le nuage dont voici l’eau dire: « Arrose le jardin d’untel (ton nom) ». Comment donc gères-tu ton jardin? » Il dit: « Maintenant que tu m’as dit cela, sache que j’attends ce qui pousse de cette terre, je fais aumône de son tiers, je mange le deuxième tiers et je remets en terre le reste ». (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 59, Page 203, Numéro 559

Ayaat 20-23 ~ Le fer (Al-Hadid)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

20. Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie: la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie; ensuite elle devient des débris. Et dans l’au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie présente n’est que jouissance trompeuse.

21. Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu’un Paradis aussi large que le ciel et la terre, préparé pour ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers. Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce.

22. Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé; et cela est certes facile à Allah,

23. afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. Et Allah n’aime point tout présomptueux plein de gloriole.

Sourate 57. Le fer (Al-Hadid)

Commentaire ~ Quiconque laisse quelque chose par amour d’Allah

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Certains des savants de tafsir disent que si vous regardez les Mahajirouns, ceux qui ont émigré de la Mecque à Médine; plus tard, chacun d’eux est devenu un chef d’etat ou un émir d’une armée. Allah leur a donné un meilleur statut dans ce monde, comparé a ce qu’ils avaient à La Mecque. Ceci est ici dans ce monde, par-contre dans l’au-delà la récompense sera encore plus grande.

Les savants disent aussi que: « Quiconque laisse quelque chose par amour d’Allah, Allah donnera à cette personne quelque chose de mieux. »