Hadith ~ Se voit touché

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Celui à qui Dieu veut du bien se voit touché dans ce qu’il a de plus cher ». (Rapporté par Al Boukhari)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 3, Page 23, Numéro 39

Ayaat 73-78 ~ Le pèlerinage (Al-Hajj)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

73. Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: « Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles! »

74. Ils n’ont pas estimé Allah à sa juste valeur; Allah est certes Fort et Puissant.

75. Allah choisit des messagers parmi les Anges et parmi les hommes. Allah est Audient et Clairvoyant.

76. Il sait ce qui est devant eux et derrière eux. Et c’est vers Allah que tout retournera.

77. Ô vous qui croyez! Inclinez-vous, prosternez-vous, adorez votre Seigneur, et faites le bien. Peut-être réussirez vous[1]!

78. Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés « Musulmans » avant (ce Livre) et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la Salat, acquittez la Zakat et attachez-vous fortement à Allah. C’est Lui votre Maître. Quel Excellent Maître! Et quel Excellent Soutien!

Sourate 22. Le pèlerinage (Al-Hajj)

[1] A ce verset on se prosterne.

Commentaire ~ Paix et Tranquillité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1) La longueur de ta vie est déjà prédéterminée, car tout se passe avec la prédestination et l’Ordre d’Allah. Donc il n y a aucune raison d’inquiétude de ce coté la.

2) La décision du bien que quelqu’un reçoit est avec Allah seul: personne ne contrôle ce bien. Personne n’a le pouvoir ni de la prendre de toi ni d’en diminuer d’une graine de moutarde sa quantité.

3) Le passé a disparue et a pris avec elle ses tristesses et misères. Elle ne peut revenir même si toute l’humanité se réunissait en une seule personne pour la faire revenir.

4) Le future viens du monde de l’inconnue et n’est pas encore arrivé. Elle emmène avec elle des choses, ne montrant aucun regard à ta permission ni à tes sentiments, alors ne l’appelle pas jusqu’a ce qu’il arrive de son propre gré.

5) Faire du bien a autrui donne le bonheur dans le coeur et l’âme. Une bonne action ramène plus du bien a celui qui fait la bonne action – en termes de bénédiction et récompense – qu’a celui qui est récipiendaire de la bonne action.

Extrait de La Tahzan (Ne t’attriste pas)

Hadith ~ Observe les commandements

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn ‘Abbas (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: « J’étais une fois assis en croupe sur la monture du Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) quand il me dit: « Jeune homme! Je vais t’enseigner ces quelques paroles: Observe les commandements de Dieu et Dieu te préservera. Observe les commandements de Dieu et tu trouveras Dieu à tes côtés. Quand tu demandes quelque chose, demande-la à Dieu. Quand tu as besoin d’aide demande-la à Dieu. Sache que si tout le monde s’associait pour te faire du bien, ils ne pourront te faire que le bien que Dieu a déjà écrit pour toi. Que s’ils se coalisaient tous pour te faire du mal, ils ne pourraient te faire que le mal que Dieu a déjà écrit pour toi. Les calames (du destin) se sont depuis longtemps arrêtés d’écrire et l’encre des pages (du destin) est désormais bien sèche ». (Rapporté par Attirmidhi)

Dans une autre version: « Observe les commandements de Dieu et tu Le trouveras devant toi. Cherche à connaître Dieu dans ton aisance et Il te connaîtra dans ta gêne. Sache que ce qui t’a raté ne pouvait pas t’atteindre et que ce qui t’a atteint ne pouvait te rater. Sache que la victoire va de pair avec la patience, que la guérison va de pair avec la maladie et qu’avec toute situation gênante il y a une situation aisée »

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 5, Page 33, Numéro 62

Ayaat 10-17 ~ As-Sajda (Le Prosternation)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

10. Et ils disent: « Quand nous serons perdus dans la terre [sous forme de poussière], redeviendrons-nous une création nouvelle?  » En outre, ils ne croient pas en la rencontre avec leur Seigneur.

11. Dis: « L’Ange de la mort qui est chargé de vous, vous fera mourir. Ensuite, vous serez ramenés vers Votre Seigneur ».

12. Si tu voyais alors les criminels [comparaître], têtes basses devant leur Seigneur! « Notre Seigneur, Nous avons vu et entendu, renvoie-nous donc afin que nous puissions faire du bien; nous croyons (maintenant) avec certitude ».

13. « Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la parole venant de Moi doit être réalisée: « J’emplirai l’Enfer de djinns et d’hommes réunis ».

14. « Goûtez donc! Pour avoir oublié la rencontre de votre jour que voici. Nous aussi Nous vous avons oubliés. Goûtez au châtiment éternel pour ce que vous faisiez ».

15. Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu’on les leur rappelle, tombent prosternés et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne s’enflent pas d’orgueil[1].

16. Ils s’arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et espoir; et ils font largesse de ce que Nous Leur attribuons.

17. Aucun être ne sait ce qu’on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu’ils oeuvraient!

Sourate 32. As-Sajda (Le Prosternation)

[1]: A ce verset on se prosterne.

Commentaire ~ Comment vous traitez autrui sera la façon dont vous serez traité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un sage par le passé a dit à son fils, « Mon fils, ne devient pas irrité quand tu es affligé avec des épreuves, pour en effet ceci équivaut à avoir de mauvaises pensées au sujet de son Seigneur et aussi, ça donne du plaisir à son ennemi. N’insulte pas les autres, pour en effet par Allah, chaque fois que je n’ai jamais moqué autrui, j’ai été affligé comme la personne que j’ai moquée. En ce monde, l’homme est une cible de flèches qui lui viennent successivement: certaines passent de près, les autres font défaut, certaines chute vers sa droite et d’autres vers sa gauche et les autres le frappent. Sachez que pour chaque bonne action, vous êtes récompensé et comment vous faites affaires avec les autres est la façon dont vous serez traité. Celui qui est dévoué à ses parents, ses enfants lui seront dévouées. Évitez l’avarice et l’ambition, car toutes les deux représentent la pauvreté dans le présent. Craignez Allah autant que vous pouvez. Si tu peux faire aujourd’hui meilleur qu’hier et demain meilleur qu’aujourd’hui et vos secrets meilleurs que vos bonnes actions extérieurs, faites ainsi. Prenez garde des actions dont vous devez vous excuser, parce qu’on ne doit jamais faire des excuses pour la bonté. Quand vous prierez, faites le comme une prière d’adieu, comme si vous n’aurez jamais la chance de prier une autre fois (c.-à-d., que vous mourrez). Adhérez à la modestie et vous serez de ces personnes. N’infligez pas le mal sur d’autres; donnez leur plutôt le bien et pardonnez si vous pouvez. Ne soyez pas avare si on vous demande quelque chose et ne retardez pas vos efforts quand quelqu’un cherche de l’aide de toi. Celui qui est avare, Allah rendra les choses étroites pour lui; et celui qui donne, Allah lui remplacera ce qu’il a donné. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 141