Ayaat 16-36 ~ Maryam (Marie)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

16. Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l’Orient.

17. Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait.

18. Elle dit: « Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point].

19. Il dit: « Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur ».

20. Elle dit: « Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée? »

21. Il dit: « Ainsi sera-t-il! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée ».

22. Elle devint donc enceinte [de l’enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.

23. Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit: « Malheur à moi! Que je fusse mort avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! »

24. Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle[1], [lui disant:] « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

25. Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

26. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui:] « Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux: je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ».

27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent: « Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse!

28. « Soeur de Harun[2], ton père n’était pas un homme de mal et ta mère n’était pas une prostituée ».

29. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé]. Ils dirent: « Comment parlerions-nous à un bébé au berceau? »

30. Mais (le bébé) dit: « Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète.

31. Où que je sois, Il m’a rendu béni; et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat[3];

32. et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux.

33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. »

34. Tel est Issa (Jésus), fils de Marie: parole de vérité, dont ils doutent.

35. Il ne convient pas à Allah de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement: « Sois! » et elle est.

36. Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin ».

Sourate 19. Maryam (Marie)

[1] Il l’appela d’au-dessous d’elle: soit l’Ange Gabriel qui était situé à côté d’elle, sur un plan de terrain plus bas, soit son fils Jésus qui venait de naître.

[2] Soeur de Hârun: Hârun était un homme bien connu pour sa piété. Il était de la tribu de Maryam.

[3] On notera que la Zakat est toujours associée à la prière, et fut enjointe aux autres prophètes avant l’Islam.

Hadith ~ Le succès

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Talha (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Un homme vînt trouver le Messager de Dieu (BSDL). Il appartenait à la tribu de Nejd, avait les cheveux en broussaille et criait d’une voix forte et inintelligible. Quand il fut près du Messager de Dieu (BSDL), il s’avéra qu’il venait se renseigner sur l’Islam. Le Messager de Dieu (BSDL) lui dit: « Cinq prières de jour et de nuit ». L’autre dit: « Dois-je en faire d’autres? ». Il dit: « Non, à moins que tu y sois volontaire ». « Le jeune de Ramadan. » L’autre dit: « Dois-je jeûner d’autres jours? ». Il dit: « Non, à moins que tu y sois volontaire ». « L’acquittement de l’aumône légale (Zakat) ». L’autre dit: « Dois-je payer autre chose? ». Il dit: « Non, à moins que tu y sois volontaire ». L’homme s’en alla en disant: « Par Dieu! Je n’ajouterai rien à cela et je n’en diminuerai rien ». Le Messager de Dieu (BSDL) dit: « S’il est sincère dans ce qu’il a dit, il a récolté le succès ».(unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 110, Page 358, Numéro 1205

Ayaat 132-136 ~ La famille d’Imran (Al-Imran)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

132. Et obéissez à Allah et au Messager afin qu’il vous soit fait miséricorde!

133. Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,

134. qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants –

135. et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés – et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait.

136. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien!

Sourate 3. La famille d’Imran (Al-Imran)

Commentaire ~ Dieu éprouve pour quatre raisons

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Une question qui trouble beaucoup l’esprit de ceux dont la foi n’est pas encore solidement enraciné dans leurs coeurs. Il s’agit du mal qui touche les gens aussi bien les bons que les mauvais. Bien plus encore, on voit souvent le mal toucher les bons à l’exception des mauvais. Les premiers souffrent de la peur et du besoin alors que les autres, malgré leurs crimes répétés et leur négation de Dieu, semblent se vautrer impunément dans le bonheur, l’abondance et la sécurité. (…)

Dieu éprouve celui qu’Il aime pour l’une de ces quatre raisons:

  1. Pour l’amener à penser à Lui, car celui qui détourne de la pensée de Dieu se voit oublié de Dieu et de Sa grâce.
  2. Pour le purifier de tous ses péchés afin que son jugement soit des plus légers.
  3. Pour l’élever ses degrés au Paradis.
  4. Pour tenter les injustes car celui qui se montre ennemi d’un bien-aimé de Dieu, Dieu a promis de le briser, comme le dit un fameux Hadith.

Celui que Dieu veut perdre irrémédiablement, Dieu le laisse courir aveuglément dans son errance et le Diable lui embellit ses mauvaises actions en lui faisant miroiter de faux espoirs et en le trompant sur la clémence de Dieu.

Dieu lui allonge ainsi la corde de plus en plus afin de le saisir de Son rude châtiment au moment et par où il s’y attend le moins et pour le jeter brutalement en Enfer sans nul espoir de retour.

On a demandé au Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui): quels étaient les gens les plus éprouvés sur terre et il dit: « Les Prophètes, puis les Saints, puis l’épreuve diminue avec le degré de pureté de l’homme ».

Par Dr. Salaheddine Keshrid