Ayaat 130-132 ~ Ta-Ha

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

130. Supporte patiemment ce qu’ils disent et célèbre Sa louange, avant le lever du soleil, avant son coucher et pendant la nuit; et exalte Sa Gloire aux extrémités du jour. Peut-être auras-tu satisfaction:

131. Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d’entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce qu’Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable.

132. Et commande à ta famille la Salat, et fais-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture: c’est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété.

Sourate 20. Ta-Ha

Commentaire ~ Patience

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ali bin Abi Talib (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) est allé à Ash’ath pour le consoler sur la mort d’un de ses fils. Il a dit: « Si tu es triste, alors tu es méritant de la pitié, mais si tu es patient, alors Allah te donne quelque chose à la place de ce qui a été perdu ou détruit. Et saches que si tu es patient, tout ce qui t’était destiné et t’était pré-ordonné pour toi se produira et tu seras récompensé. Si tu te plaignes et est désespéré, alors quand même tout ce qui t’était destiné se produira, sauf que tu seras blâmé de ton impatience envers la Volonté de Allah. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 59

Hadith ~ Le summum de la bonté

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Annawas Ibn Saman (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Le summum de la bonté c’est la courtoisie et le péché c’est tout ce qui te met dans l’embarras avec toi-même et que tu n’aimerais pas que les gens le découvrent ». (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 66, Page 216, Numéro 587