Ayaat 15-18 ~ Al-Ahqaf

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

15. Et Nous avons enjoint à l’homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l’a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durent trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: « Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis ».

16. Ce sont ceux-là dont Nous acceptons le meilleur de ce qu’ils oeuvrent et passons sur leurs méfaits, (ils seront) parmi les gens du Paradis, selon la promesse véridique qui leur était faite.

17. Quant à celui qui dit à ses père et mère: « Fi de vous deux! Me promettez-vous qu’on me fera sortir de terre alors que des générations avant moi ont passé? » Et les deux, implorant le secours d’Allah, [lui dirent]: « Malheur à toi! Crois. Car la promesse d’Allah est véridique ». Mais il (répond): « Ce ne sont que des contes d’Anciens ».

18. Ce sont ceux-là qui ont mérité la sentence [prescrite] en même temps que des communautés déjà passées avant eux parmi les djinns et les hommes. Ils étaient réellement perdants.

Sourate 46. Al-Ahqaf