Commentaire ~ La manière du Musulman dans sa vie

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

La vie d’un Musulman doit se tenir sur sept bases: adhérence au livre d’Allah, suivre la manière (Sunna) du Messager d’Allah (bénédiction et salut de Dieu sur lui), mangeant ce qui est légal, s’abstenant de nuire à autrui, éviter les péchés, repentir fréquemment, et accomplir les droits des autres. Dans le passé et présent, les grands juristes islamiques de cette nation ont confirmé que la vie du musulman doit être basée sur ces bases mentionnées. Ô frère Musulman, vous devez rester ferme sur ces sept bases – par la volonté d’Allah – jusqu’au jour où vous mourez.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 147

Commentaire ~ Commence avec toi-même

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un homme est allé à Ibn Abbas (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) et dit: « O Ibn Abbas, je veux encourager les gens a faire le bien et les interdire a faire du mal. » Ibn Abbas lui répond, « Et as-tu atteint ce niveau? » Il dit: « J’espère que c’est le cas. » Il dit: « Si tu ne crains pas d’être exposé par trois Versets du Livre de Allah alors vas y. » L’homme a demandé: « Et quelles sont-elles? » Ibn Abbas mentionne ce verset:

« Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire… » (Coran 2:44)

Et alors il demande: « As-tu appliqué les implications de ce verset? » Il lui réponds: « Non. » Ibn Abbas alors mentionne le deuxième verset:

« Ô vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas? C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas. » (Coran 61:2-3)

Ensuite Ibn Abbas lui demande: « As-tu appliqué les implications de ce verset? Il dit: « Non. » Il mentionne alors le troisième verset concernant Shuaib (la paix soit sur lui):

« …Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis… » (Coran 11:88)

Ensuite Ibn Abbas lui demande: « As-tu appliqué les implications de ce verset? Il dit: « Non. » Ibn Abbas lui réponds: « Commence alors avec toi-même. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 205

Commentaire ~ Programme pratique de Duas

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il importe d’apprendre à faire de bonnes invocations et d’utiliser les invocations pour cheminer dans sa vie et se rapprocher d’Allah.

Le concept de tawakkoul est central à cette démarche. Il s’agit ici de mettre son entière confiance en Allah.

Dis: « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C’est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance ». (Coran 9.51)

On doit avoir la conviction profonde que nos invocations (licites) seront entendues et exaucées (maintenant, plus tard, ou dans l’au-delà (Akhyra)).

Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche: Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. (Coran 2.186)

Et votre Seigneur dit: « Appelez-Moi, Je vous répondrai… (Coran 40.60)

Ne soyez pas, gêné, modeste ou honteux de demander à Allah, Il pardonne à celui qui revient vers Lui repentant et pour Allah RIEN n’est impossible, Il est le Tout-Puissant. Donc OSEZ demander! Pour cette vie ET pour l’au-delà.

Et il est des gens qui disent: « Seigneur! Accorde nous belle ici-bas, et belle part aussi dans l’au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu! ». (Coran 2.201)

Avec votre cœur, pas juste votre tête, déterminez ce que vous considérez être des marques de succès dans cette vie et pour l’au-delà (Akhyra). Faites une liste exhaustive, demandez tout ce que vous souhaitez obtenir, Allah est Le Plus Grand et le Plus Généreux, vous donnez ce que vous demandez ne Lui enlèvera rien.

Selon un hadith qudsi, Allah l’Exalté et le Glorifié dit: …O Mes serviteurs, même si le premier et le dernier d’entre vous, hommes et djinns, se rassemblaient en un endroit et Me demandaient, et que Je satisfasse la demande de chacun, cela ne diminuerait pas ce que Je possède, pas plus que ne diminue la mer quand on y trempe une aiguille… (rapporté par Mouslim)

Pour bâtir votre liste, vous pouvez utiliser les catégories suivantes comme inspiration:

  • Pratique de la Religion (Dîn), Foi (Imane), Sort dans l’au-delà (Akhyra)
  • Santé physique, Santé émotionnelle
  • Famille, Conjoint, Enfants
  • Finances, Richesse
  • Profession, Carrière
  • Vie sociale, Amis, Voyages
  • Études (Islamique et/ou laïque)
  • Communauté et l’Ummah
  • Accomplissements, Réussites
  • Héritage (Sadaka Jariya) que je laisse derrière moi après ma mort

Notez qu’en tant que musulman des gestes posés dans cette vie peuvent contribuer à améliorer votre sort dans l’après-vie (Sadaka Jariya). Quand vous aurez fait votre longue liste, essayez de voir ce qui se recoupe entre les catégories, faites des regroupements et une réduction vers cinq invocations que vous serez prêts à faire assidûment et avec force et conviction au moins pendant six mois. Pour votre sélection, basez-vous sur les critères qui suivent.

Il importe de se rappeler que le programme proposé est une façon de concrétiser la mise en œuvre de la réalisation de vos invocations. Pour cela, vos invocations devraient:

  • Vous donner des papillons dans le ventre, vous devez être excité et motivé par ces invocations, y penser souvent, de jour comme de nuit.
  • Être assez motivantes pour que vous soyez prêt à travailler vers votre but (par exemple, tous les jours pendant les trois prochaines années).
  • Être légèrement irréalistes (selon les critères de votre vie actuelle). Par exemple, apprendre la dernière partie du Coran, pas (tout de suite) le Coran en entier.
  • Être dans le juste milieu, ne pas être motivé par une peur d’obtenir moins que demandé.
  • Être concrètes et mesurables (que les critères d’évaluation de l’atteinte du but soient clairs)
  • Avoir une bonne fenêtre de temps, environ 3 à 10 ans, Allah Sait Mieux.
  • Concerner 50-50 le bas-monde et l’au-delà.
  • Faire en sorte que l’argent soit un véhicule et non une fin en soi. Par exemple, demander à Allah d’avoir l’argent nécessaire pour construire une mosquée.

Débarrassez-vous donc des vieilles invocations que vous faites machinalement et de façon distraites. Soyez clairs, précis, positifs et invoquez avec conviction.

De bonnes habitudes à prendre pour que les invocations soient exaucées sont:

  • D’être reconnaissant, dire souvent al-hamdoulillah, ne pas se plaindre et rester positif. Allah dit:
  • « …Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous… » (Coran 14.7)

  • Demander à Allah (Seul) avec taqwa et qu’Allah nous répondra.
  • De garder la croyance (Imane) et l’espoir (Ihtisab) que l’invocation sera exaucée.
  • Répéter souvent les invocations.
  • Éviter les péchés.
  • Faire de bonnes invocations aussi pour les autres.
  • Invoquer durant les moments propices.

De façon pratique:

  1. Mentionner Allah par Ses attributs, faire le lien entre votre invocation et l’attribut qui y correspondrait (bonne raison pour réviser les 99 noms d’Allah).
  2. Prier sur le Prophète (BSDL); Allâhoumma salli ‘ala Mouhammad.
  3. Faire les invocations pour sa religion, pour ce bas-monde (Dounia), et l’au-delà (Akhyra).
  4. Faire des invocations pour les autres.
  5. Dire Amîne.
  6. Prier sur le Prophète (BSDL).

Moments propices pour invoquer Allah:

  • Durant la prosternation (soujoud).
  • À la fin de la Salat, avant ou après les salutations.
  • Après le adhan jusqu’au Iqamah
  • Après les ablutions.
  • Pendant le jeûne.
  • Au moment de la rupture du jeûne.
  • Au milieu de la nuit.
  • Si on se réveille durant la nuit.
  • Au dernier tiers de la nuit.
  • Le vendredi après-midi.
  • En voyage.
  • En buvant de l’eau de Zamzam.

Commentaire ~ Faites vos propres comptes

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Omar ibn al-Khattab (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Faites vos propres comptes avant qu’on vous les fasse pour vous. Pesez vos actes avant qu’ils ne soient pesés pour vous et embellissez vous-mêmes (de bonnes actions) pour la grande exposition (Jour du Jugement). »

Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu’elle aura fait de bien et ce qu’elle aura fait de mal; elle souhaitera qu’il y ait entre elle et ce mal une longue distance! Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Allah est Compatissant envers [Ses] serviteurs. (Coran 3:30)

Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra. (Coran 99:7-8)

Ne sait-il donc pas que lorsque ce qui est dans les tombes sera bouleversé, et que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines, ce jour-là, certes, leur Seigneur sera Parfaitement Connaisseur d’eux? (Coran 100:9-11)

Commentaire ~ Bonnes et mauvaises actions

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Imam Ibn al-Qayyim al-Jawziyyah (rahimahuAllah) dans son livre Ad-Da’ Wad-Dawa’ a dit que sûrement les péchés sont comme les graines des fruits qui engendrent des fruits similaires. Certains de nos prédécesseurs pieux ont dit qu’en effet la punition pour avoir commis un péché est qu’on est poussé à en commettre un autre péché et la récompense pour avoir commis une bonne action est la guidance de la suivre par encore une autre bonne action. Cette action singulière de faire une bonne action engendre une série de bonnes actions et celui la voit ses profits multipliés. De même, les mauvaises actions engendrent d’autres mauvaises actions et commence à prendre forme et permanence dans le caractère du pécheur.

Si une personne bienfaisant devait laisser une bonne action il se sentirait confiné et resserré cependant qu’il vit dans un monde de vaste grandeur, tout comme un poisson hors de l’eau. L’âme trouve le repos seulement dans les marées de la décence morale. Ainsi c’est pareil pour le pécheur qui peut trouver le confort seulement dans la connaissance et la répétition du vieux péché, il sent aussi le même sens de désire que la personne bienfaisant. Par contre, il commet le péché pas pour le plaisir qui est dérivé de ce péché, mais pour apaiser la douleur d’être séparé que ce péché lui apporte.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 32

Commentaire ~ Patience

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ali bin Abi Talib (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) est allé à Ash’ath pour le consoler sur la mort d’un de ses fils. Il a dit: « Si tu es triste, alors tu es méritant de la pitié, mais si tu es patient, alors Allah te donne quelque chose à la place de ce qui a été perdu ou détruit. Et saches que si tu es patient, tout ce qui t’était destiné et t’était pré-ordonné pour toi se produira et tu seras récompensé. Si tu te plaignes et est désespéré, alors quand même tout ce qui t’était destiné se produira, sauf que tu seras blâmé de ton impatience envers la Volonté de Allah. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 59

Commentaire ~ Éviter l’état de fierté

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Hassan Basri (rahimahuAllah) a conseillé certains de ses étudiants les avertissant au sujet d’éviter l’état de fierté. Il a dit:

1) Ne vous trompez pas en devenant trop fier parce que vous êtes dans un bon environnement ou environnement juste, parce qu’il n’y a aucun endroit qui est meilleur que le Paradis et notre père, Adam (la paix soit sur lui), a éprouvé là ce qui est connu à tous.

2) Ne devenez pas fier simplement parce que vous adorez Allah souvent, considère ce qui est arrivé à Iblis (Satan) après qu’il a passé une grande période de temps dans l’adoration.

3) Ne vous pensez pas grand parce que vous avez rencontré des personnes juste (et bienfaisant), parce qu’il n’y a aucun homme plus juste que le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui), pourtant les infidèles et les hypocrites n’ont pas bénéficié de l’avoir connu.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 182

Commentaire ~ Dieu éprouve pour quatre raisons

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Une question qui trouble beaucoup l’esprit de ceux dont la foi n’est pas encore solidement enraciné dans leurs coeurs. Il s’agit du mal qui touche les gens aussi bien les bons que les mauvais. Bien plus encore, on voit souvent le mal toucher les bons à l’exception des mauvais. Les premiers souffrent de la peur et du besoin alors que les autres, malgré leurs crimes répétés et leur négation de Dieu, semblent se vautrer impunément dans le bonheur, l’abondance et la sécurité. (…)

Dieu éprouve celui qu’Il aime pour l’une de ces quatre raisons:

  1. Pour l’amener à penser à Lui, car celui qui détourne de la pensée de Dieu se voit oublié de Dieu et de Sa grâce.
  2. Pour le purifier de tous ses péchés afin que son jugement soit des plus légers.
  3. Pour l’élever ses degrés au Paradis.
  4. Pour tenter les injustes car celui qui se montre ennemi d’un bien-aimé de Dieu, Dieu a promis de le briser, comme le dit un fameux Hadith.

Celui que Dieu veut perdre irrémédiablement, Dieu le laisse courir aveuglément dans son errance et le Diable lui embellit ses mauvaises actions en lui faisant miroiter de faux espoirs et en le trompant sur la clémence de Dieu.

Dieu lui allonge ainsi la corde de plus en plus afin de le saisir de Son rude châtiment au moment et par où il s’y attend le moins et pour le jeter brutalement en Enfer sans nul espoir de retour.

On a demandé au Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui): quels étaient les gens les plus éprouvés sur terre et il dit: « Les Prophètes, puis les Saints, puis l’épreuve diminue avec le degré de pureté de l’homme ».

Par Dr. Salaheddine Keshrid

Commentaire ~ Paix et Tranquillité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1) La longueur de ta vie est déjà prédéterminée, car tout se passe avec la prédestination et l’Ordre d’Allah. Donc il n y a aucune raison d’inquiétude de ce coté la.

2) La décision du bien que quelqu’un reçoit est avec Allah seul: personne ne contrôle ce bien. Personne n’a le pouvoir ni de la prendre de toi ni d’en diminuer d’une graine de moutarde sa quantité.

3) Le passé a disparue et a pris avec elle ses tristesses et misères. Elle ne peut revenir même si toute l’humanité se réunissait en une seule personne pour la faire revenir.

4) Le future viens du monde de l’inconnue et n’est pas encore arrivé. Elle emmène avec elle des choses, ne montrant aucun regard à ta permission ni à tes sentiments, alors ne l’appelle pas jusqu’a ce qu’il arrive de son propre gré.

5) Faire du bien a autrui donne le bonheur dans le coeur et l’âme. Une bonne action ramène plus du bien a celui qui fait la bonne action – en termes de bénédiction et récompense – qu’a celui qui est récipiendaire de la bonne action.

Extrait de La Tahzan (Ne t’attriste pas)

Commentaire ~ Comment vous traitez autrui sera la façon dont vous serez traité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un sage par le passé a dit à son fils, « Mon fils, ne devient pas irrité quand tu es affligé avec des épreuves, pour en effet ceci équivaut à avoir de mauvaises pensées au sujet de son Seigneur et aussi, ça donne du plaisir à son ennemi. N’insulte pas les autres, pour en effet par Allah, chaque fois que je n’ai jamais moqué autrui, j’ai été affligé comme la personne que j’ai moquée. En ce monde, l’homme est une cible de flèches qui lui viennent successivement: certaines passent de près, les autres font défaut, certaines chute vers sa droite et d’autres vers sa gauche et les autres le frappent. Sachez que pour chaque bonne action, vous êtes récompensé et comment vous faites affaires avec les autres est la façon dont vous serez traité. Celui qui est dévoué à ses parents, ses enfants lui seront dévouées. Évitez l’avarice et l’ambition, car toutes les deux représentent la pauvreté dans le présent. Craignez Allah autant que vous pouvez. Si tu peux faire aujourd’hui meilleur qu’hier et demain meilleur qu’aujourd’hui et vos secrets meilleurs que vos bonnes actions extérieurs, faites ainsi. Prenez garde des actions dont vous devez vous excuser, parce qu’on ne doit jamais faire des excuses pour la bonté. Quand vous prierez, faites le comme une prière d’adieu, comme si vous n’aurez jamais la chance de prier une autre fois (c.-à-d., que vous mourrez). Adhérez à la modestie et vous serez de ces personnes. N’infligez pas le mal sur d’autres; donnez leur plutôt le bien et pardonnez si vous pouvez. Ne soyez pas avare si on vous demande quelque chose et ne retardez pas vos efforts quand quelqu’un cherche de l’aide de toi. Celui qui est avare, Allah rendra les choses étroites pour lui; et celui qui donne, Allah lui remplacera ce qu’il a donné. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 141

Commentaire ~ La sécurité vient demain

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le dirigeant bien-guidé Umar bin Abdul-Aziz – qui était également considéré comme un juriste islamique – a déclaré dans son dernier sermon: « Ô gens, en effet, vous n’avez pas été créés sans objectif et vous ne serez pas laissés seuls, sans être tenus pour responsables. Et vous avez une destination finale, où Allah jugera parmi vous. Il sera en effet le perdant qui est en dehors de la Miséricorde d’Allah qui comprend toute chose. C’est le perdant qui sera interdit au Paradis, dont la largeur est comme les cieux et la terre. Sachez que demain la sécurité est pour celui qui craint son Seigneur et vend une petite quantité pour arriver a l’abondance – pour celui qui vend ce qui périt pour ce qui restera … Je vous le dis, bien que je ne connais personne parmi vous qui a plus de péchés que moi, je demande à Allah de me pardonner ainsi qu’a vous. » Telle était l’humilité de bienfaisants qui étaient des Musulmans pratiquants. En effet, la Miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
P148

Commentaire ~ Un Seigneur qui ne lèse pas

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Vous devriez vous sentir rassuré par le fait que vous avez un Seigneur Qui est juste.

Allah, l’Exalté, a admis une femme dans le Paradis à cause d’un chien et un autre dans l’Enfer à cause d’un chat. La première était une prostituée des enfants d’Israël; parce qu’elle a donné une fois à boire à un chien assoiffé, Dieu lui pardonna et l’admis au Paradis. Ce fut un juste récompense pour son sincérité de faire une bonne action, pour sa sincérité à Allah. La deuxième était une femme qui a confié un chat dans une chambre. Elle ne l’a ni nourri, ni donné à boire; en limitant le chat, elle l’empêchait de manger des insectes dans les champs, et ainsi Allah l’a fit entrer dans l’Enfer.

L’histoire de la première femme apporte la fraîcheur au coeur, parce qu’il fait savoir que Allah donne de grandes récompenses pour des petites actions.

Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra. (Coran 99.7-8)

…Les bonnes oeuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. (Coran 11.114)

Donc aidez le triste, donnez aux pauvres, aidez les opprimés, visitez les malades, priez sur les morts, guidez les aveugles, donnez confort aux affligés, guidez les égarés, et être généreux à la fois à l’invite et au voisin. Tous ces éléments sont des actes de charité, des actes qui aident non seulement au récepteur de vos actes aimables, mais qui vous aide aussi en vous donnant confort et paix.

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Par Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
P194

Commentaire ~ Les fruits du contentement

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

…Allah les a agréés et eux L’ont agréé… (Coran 5.119)

Le contentement porte de nombreux fruits. Plus que toute autre chose, en étant content de ce qui est décrété, on est capable de s’élever aux plus hauts niveaux de la foi et de la sincérité.

Certains pourraient souhaiter qu’uniquement le bon leur arrive, que seulement les choses agréables se produisent dans leur vie, mais ce n’est pas ce que signifie être esclave d’Allah. Beaucoup de caractéristiques du vrai croyant, qui incluent la patience, la dépendance totale, le contentement, l’humilité et la soumission de sa volonté, ne se manifestent que lorsque l’on est confronté à quelque chose que l’on n’aime pas. Donc, étant satisfait de ce qui a été décrété ne signifie pas se contenter d’uniquement les choses qui arrangent notre disposition personnelle; la jauge réelle du véritable contentement sont les moments où l’on passe à travers une situation pénible. Et ce n’est pas à l’esclave de dicter les termes de ce destin. La personne peut être heureuse ou mécontent sans que cela ne fait aucune différence, sauf qu’en étant mécontent, la personne commet un péché. Les êtres humains n’ont pas beaucoup de choix en ce qui concerne le Décret Divin: le choix et la décision de celle-ci appartiennent uniquement avec Allah. Il est l’Omniscient et le Plus-haut.

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Auteur: Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Traduit par: Bachir Kaabeche et Ahmad Laroussi
1ère ed. Française 2007
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-9748-8-X
ISBN Soft Cover: 9960-9748-9-8
P349

Commentaire ~ La mort plane au-dessus de nous

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il incombe à chacun de réaliser que la mort plane au-dessus de nous. À n’importe quel moment du jour ou de la nuit, la mort peut venir. Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) a exprimé en termes lucides la réalité de notre vie:

« L’au-delà se déplace vers nous et cette vie s’en va loin de nous, alors soyez des enfants de l’au-delà et non des enfants de ce monde. Aujourd’hui, c’est l’action sans jugement et demain sera le jugement sans l’action. »

De ces paroles, nous pouvons apprendre combien il est impératif pour nous de nous améliorer, de renouveler notre repentir et de savoir que nous avons affaire à Allah, qui est le plus Généreux et le Tout-Puissant.

La mort n’a pas demandé la permission avant son arrivée, ni a donner un avertissement:

…Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. (Coran 31.34)

Dis: “Le rendez-vous est pour un jour que vous ne saurez retarder d’une heure, ni avancer!”. (Coran 34.30)

Ash-Shaykh Ali-Tantawi a raconté une histoire qui illustre également le caractère inattendu de la mort. Un autobus plein de gens se déplaçait lorsque le conducteur appuie brusquement sur les freins. Les passagers lui ont demandé ce qui n’allait pas. Il dit: « Je m’arrête pour ce vieil homme qui fait signe des mains afin qu’il puisse monter dans l’autobus. » Ils ont tous dit avec étonnement: « Nous ne voyons personne. » Il dit, « Regardez-le là-bas. » Ils ont répété qu’il n’y avait personne pour être vu. Il dit avec assurance: « Maintenant, regardez, il vient d’y entrer » Maintenant, la situation était au-delà de la merveille et ils se sont exclamés tous ensemble: « Par Allah, nous ne voyons aucun être humain! » Tout à coup, le chauffeur tomba mort sur son siège.

Ainsi son heure est arrivée, la mort vint à lui dans un scénario des plus bizarres et inattendues:

…Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. (Coran 7.34)

L’homme est lâche quand il est en danger, son cœur commence à battre lorsque la possibilité de la mort se présente, puis, sans avertissement préalable, il meurt à un moment où il se sent le plus en sécurité.

Ceux qui sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères: “S’ils nous avaient obéi, ils n’auraient pas été tués.” Dis: “écartez donc de vous la mort, si vous êtes véridiques”. (Coran 3.168)

La chose étrange est que nous ne pensons pas à rencontrer Allah, ni ne pensons sur la nature transitoire de cette vie.

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Auteur: Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Traduit par: Bachir Kaabeche et Ahmad Laroussi
1ère ed. Française 2007
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-9748-8-X
ISBN Soft Cover: 9960-9748-9-8
P414

Commentaire ~ Les gens d’excuses et les gens d’action

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le Coran contient des comptes rendus détaillés des conversations entre les croyants, à qui Allah a donné une position élevée dans la Jannah (Paradis). Ainsi que les conversations des mécréants et ceux qui n’étaient pas bienfaisants. Ces conversations sont importantes, car elles fournissent un bon exemple pour les croyants dans cette vie à suivre pour atteindre le Paradis Incha Allah, ainsi que des exemples sur les actions qui ont conduits à l’Enfer, qu’Allah nous protège.

Une chose que vous remarquerez est que les excuses, la procrastination et le regret sont des caractéristiques des gens de l’Enfer. Ils se plaignent: « Si seulement nous avions obéi … Si seulement nous pouvions avoir une autre chance … Si seulement nous avions préparé … » J’aurais dû faire ceci, j’aurais dû faire cela. Renvoyez-moi et je serai un Musulman, renvoyez-moi et je serais bienfaisant etc. Les gens de l’Enfer sont les gens des Excuses.

Le jour où leurs visages seront tournés dans le Feu, ils diront : “Hélas pour nous ! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager ! ”. Et ils dirent : “Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C’est donc eux qui nous ont égarés du Sentier. Ô notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis les d’une grande malédiction”. (Coran 33.66-68)

Ils diront, tout en s’y querellant : “Par Allah ! Nous étions certes dans un égarement évident, quand nous faisions de vous les égaux du Seigneur de l’univers. Ce ne sont que les criminels qui nous ont égarés. Et nous n’avons pas d’intercesseurs, ni d’ami chaleureux. Si un retour nous était possible, alors nous serions parmi les croyants !” (Coran 26.96-102)

et que ce jour-là, on amènera l’Enfer; ce jour-là, l’homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir? Il dira : “Hélas ! Que n’ai-je fait du bien pour ma vie future! (Coran 89.23-24)

“Qu’est-ce qui vous a acheminés à Saqar ? ” Ils diront : “Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la Salat, et nous ne nourrissions pas le pauvre, et nous nous associions à ceux qui tenaient des conversations futiles, et nous traitions de mensonge le jour de la Rétribution, jusqu’à ce que nous vînt la vérité évidente [la mort]”. (Coran 74.42-47)

Alors que d’autre part une caractéristique des gens du Paradis est exactement le contraire « Alhumdilah Allah m’a guidé … Alhumdilah j’ai fait ceci… Alhumdilah j’ai fait cela… » etc. Les gens du Paradis ne sont pas de gens des excuses, ils sont des gens d’action. Lors de la lecture du Coran, vous ne lirez jamais quelqu’un au Paradis disant: « Oh, je regrette … Oh, je voudrais avoir fait cela … Oh je n’ai pas eu le temps de faire ceci … Oh j’ai été empêché d’être bienfaisant à cause de cette personne…  » Ils ne sont pas comme ça. Grâce à Allah les gens qui réussissent sont ceux qui ne vivent pas une vie d’excuses.

Et Nous enlèverons toute la rancune de leurs poitrines, sous eux couleront les ruisseaux, et ils diront : “Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n’aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés. Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité.” Et on leur proclamera : “Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous faisiez”. (Coran 7.43)

Et ceux qui avaient craint leur Seigneur seront conduits par groupes au Paradis. Puis, quand ils y parviendront et que ses portes s’ouvriront, ses gardiens leur diront : “Salut à vous ! Vous avez été bons : entrez donc , pour y demeurer éternellement”. Et ils diront : “Louange à Allah qui nous a tenu Sa promesse et nous a fait hérité la terre ! Nous allons nous installer dans le Paradis là où nous voulons”. Que la récompense de ceux qui font le bien est excellente! (Coran 39.73-74)

“Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré!” – Comme est bonne votre demeure finale!” (Coran 13.24)

Ils diront : “Nous vivions au milieu des nôtres dans la crainte [d’Allah]; Puis Allah nous a favorisés et protégés du châtiment du Samum. Antérieurement, nous L’invoquions. C’est Lui certes, le Charitable, le Très Miséricordieux”. (52.26-28)

Efforçons-nous de ne pas être du peuple de regrets et des excuses des gens de l’Enfer. Avec l’aide d’Allah, efforçons-nous plutôt à être des gens du Paradis, les croyants Musulmans qui font le bien, les gens d’action. Puisse Allah nous guider et tous les Musulmans et nous accorder le Paradis et nous protéger du feu de l’Enfer. Ameen.

Commentaire ~ Des dictons de Luqman (Paix sur lui)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

« Si vous êtes dans la prière, prenez soin de votre cœur; si vous mangez, prenez soin de votre gorge; si vous êtes dans la maison d’un autre homme, prenez soin de vos yeux; si vous êtes parmi les gens, prenez soin de votre langue. Rappelez-vous deux choses et oubliez deux choses: Rappelez-vous de Allah et rappelez-vous la mort; oubliez tout bien que vous avez fait à un autre et oubliez tout mal qui vous a été fait par un autre. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 190

Commentaire ~ Il a refusé de le prendre que d’une manière illégale

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ceci me rappelle une histoire d’Ali (qu’Allah soit satisfait de lui). Un matin, il est entré dans la Mosquée d’al-Koofa pour prier deux unités volontaires de prière. Avant d’entrer, il a trouvé un garçon debout à la porte. Il lui dit. « O garçon, retiens pour moi ma mule jusqu’à ce que je termine de prier. » Quand Ali était entré dans la mosquée, il prit l’intention de récompenser le garçon avec un dirham pour ses services. Pendant ce temps, le garçon enleva la muserolle de la mule et se précipita au marché pour la vendre. Quand Ali sortit de la mosquée, il ne trouva pas le garçon, mais seulement sa mule sans sa muserolle. Il engagea un homme pour retrouver le garçon et lui ordonna d’aller voir au marché, car il était très probable que le garçon y irait pour vendre la muserolle. Effectivement, l’homme trouva le garçon au marché ou il essayait de vendre la muserolle aux enchères. L’homme acheta la muserolle de lui pour un dirham. Quand il retourna à Ali et l’informa sur ce qui s’est passé, Ali a dit: « Combien Allah est parfait! Par Allah, je voulais lui donner un dirham licite (hallal), mais il a refusé de le prendre que d’une manière illégale (haraam). »

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à ton seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Coran 10:61)

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P416

Commentaire ~ Quiconque laisse quelque chose par amour d’Allah

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Certains des savants de tafsir disent que si vous regardez les Mahajirouns, ceux qui ont émigré de la Mecque à Médine; plus tard, chacun d’eux est devenu un chef d’etat ou un émir d’une armée. Allah leur a donné un meilleur statut dans ce monde, comparé a ce qu’ils avaient à La Mecque. Ceci est ici dans ce monde, par-contre dans l’au-delà la récompense sera encore plus grande.

Les savants disent aussi que: « Quiconque laisse quelque chose par amour d’Allah, Allah donnera à cette personne quelque chose de mieux. »

Commentaire ~ L’essence de l’histoire de Yusuf (PSL)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

– Ils dirent : “Est-ce que tu es… Certes, tu es Yusuf (Joseph)! ” – Il dit : “Je suis Yusuf, et voici mon frère. Certes, Allah nous a favorisés… (Coran 12.90)

Je veux que vous fassiez attention à la partie suivante du verset. Si vous deviez oublier tout ce que nous avons dit sur l’histoire de Yusuf (que la paix soit sur lui) assurez-vous de ne pas oublier ceci. Parce que c’est l’essence même de l’histoire de Yusuf. Gardez à l’esprit que cette histoire a été révélé au Messager d’Allah (BSDL) quand? À La Mecque. Quand à la Mecque? Dans l’année de la tristesse, quand Abou Taleb est décédé, Khadija (qu’Allah lui fasse miséricorde) est décédé. Le Messager d’Allah (BSDL) n’a trouvé personne pour le soutenir avec force, son oncle Abou Taleb. Personne à le soutenir financièrement, son épouse Khadija. Ce fut l’année de la tristesse. Ce n’était pas seulement la douleur sur le Messager d’Allah (BSDL) parce qu’il a perdu son oncle et il a perdu sa femme bien-aimée, mais parce que la da’wah (de l’Islam) était déjà limitée et maintenant d’autres obstacles se sont érigés dans le visage du Messager d’Allah (BSDL). Avant le Messager d’Allah avait la force de son oncle qui lui fournissait un parapluie de protection et sa femme qui le confortait à la maison. Maintenant quand le Messager d’Allah (BSDL) a perdu ces deux supports, le cœur du Messager d’Allah (BSDL) été rempli de tristesse et de chagrin. Ces moments-là que le Messager d’Allah (BSDL) subissait sont insupportables. Dans ces moments-là, le Messager d’Allah (BSDL) recevait la sourate Yusuf. Dans cette situation particulière sourate Yusuf est révélé. C’est pour cette raison que le Coran est révélé:

…Nous l’avons révélé ainsi pour raffermir ton coeur… (Coran 25.32)

Ainsi, le Coran fut révélé au Messager d’Allah (BSDL) dans les moments appropriés, pour les situations appropriées et pour servir l’objectif approprié. Donc, dans cette période particulière de l’année de la tristesse, Allah révèle au Messager d’Allah l’histoire de Yusuf. C’est l’histoire de quelqu’un qui a vécu des difficultés, des épreuves, de la misère, de la douleur et de la tristesse mais à la fin

…Certes, Allah nous a favorisés… (Coran 12.90)

Pourquoi? Allah dit dans ce segment du verset de la sourate l’essence Yusuf:

…Quiconque craint et patiente… Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants (voir V.2.112) ». (Coran 12.90)

Si vous avez de la taqwa et de la patience vous finirez par gagner, même après un certain temps. Si vous avez la patience et la piété, même après une période, à la fin vous serez victorieux. Et vous ne devriez avoir aucun doute à cet égard. Saidna Yusuf a été victorieux à la fin, dans la dounia (la vie) et dans l’Ehkira (l’au-delà). Ce n’est pas seulement dans la dounia. En dounia et dans l’Ehkira. Mais il est arrivé après un certain temps, il a fallu un certain temps, ce n’était pas rapide le même jour, il a fallu un certain temps. Par conséquent, il faut de la patience. Si vous n’avez pas la patience vous ne serez pas en mesure de survivre à la longue route. Alors Allah dit au Messager d’Allah (BSDL) qu’il ya beaucoup du mal, il ya beaucoup d’effort mais si vous avez la patience et vous avez de la taqwa en Allah l’Exalté, Allah va vous établir sur la terre. Sachez qu’il n’ya pas de victoire sans patience.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Source:
Discours Audio « Vies des Prophètes ». La série complète (en anglais) peut être téléchargée ici.

Commentaire ~ Le gardien

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Une nuit, tandis que le gardien de la caravane dormait, des voleurs vinrent piller les biens des commerçants. A leur réveil, ceux-ci virent que leurs richesses et leurs chameaux avaient disparu et allèrent demander des comptes au gardien. Celui-ci leur dit:

« Des voleurs sont venus, dissimulés sous des couvertures et ils ont tout pris!

– Mais pourquoi n’est-tu pas intervenu?

– J’étais seul et eux étaient nombreux et armés jusqu’aux dents!

– Mais si tu n’avais pas suffisamment de force pour les repousser, il fallait nous appeler!

– Ils m’ont montré leur épée en disant: « Tais-toi ou tu es mort! » J’ai eu si peur que je n’ai pas pu crier. Mais si vous le désirez, je peux crier maintenant! »

Il ne sert à rien de réciter des prières une fois que Satan le maudit a ruiné ton existence dans l’au-delà.

Et on leur dira : “Aujourd’hui Nous vous oublions comme vous avez oublié la rencontre de votre jour que voici. Votre refuge est le Feu; et vous n’aurez point de secoureurs. (Coran 45.34)

Attendent-ils uniquement la réalisation (de Sa menace et de Ses promesses?). Le jour où sa (véritable) réalisation viendra, ceux qui auparavant l’oubliaient diront : “Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité. Y a-t-il pour nous des intercesseurs qui puissent intercéder en notre faveur? Ou pourrons-nous être renvoyés [sur terre], afin que nous oeuvrions autrement que ce que nous faisions auparavant? ” Ils ont certes créé leur propre perte; et ce qu’ils inventaient les a délaissés. (Coran 7.53)

Commentaire ~ Les vertus de l’imploration du pardon d’Allah

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Trois hommes sont venus voir Husain bin Ali (que Dieu lui accorde Sa satisfaction). Le premier s’est plaint d’un manque de pluie, Husain répondit: « Augmentez l’imploration du pardon d’Allah. » Le deuxième s’est plaint d’être stérile et de ne pas avoir des enfants. Husain répondit: « Augmentez l’imploration du pardon d’Allah. » Le troisième homme s’est plaint de l’état aride et d’un manque de sol fertile, Husain répondit: « Augmentez l’imploration du pardon d’Allah. » Ceux qui étaient assis avec lui ont dit: « Fils (c.-à-d. grand fils) du Messager d’Allah (bénédiction et salut de Dieu sur lui), chacun de ces trois hommes ont eu une plainte différente, pourtant tu les leur a donné la même réponse. » Husain leur demanda s’ils n’avaient pas lus les Versets d’Allah (l’Exalté):

« …Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu’Il vous accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières. » (Coran 71:10-12)

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 133

Commentaire ~ La racine de la piété

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Voici une sentence du Cheikh Chaqiq Balkhi.

« Celui sur qui tombe un arrêt du destin doit montrer de la résignation. Quiconque, dans les épreuves, se désespère et pleure fait comme s’il se saisissait d’une javeline pour combattre contre le Seigneur très haut. » Il disait encore: « La racine de la piété est la crainte du Seigneur très haut et l’abstention de tout ce qui est défendu. La perte des hommes tient à trois causes: l’une est qu’ils commettent le péché et qu’ils se bercent de l’espoir de faire pénitence plus tard; l’autre, qu’ils ne se pressent pas de faire pénitence, parce qu’ils se flattent de vivre longtemps; la troisième enfin est que beaucoup de gens, sous prétexte que la miséricorde du Seigneur très haut est immense, meurent sans avoir fait pénitence, après avoir passé leurs jours dans l’insouciance. Le Seigneur très haut, au moment de la mort, redouble l’intensité de la vie chez ceux de ses serviteurs qui l’ont servi fidèlement, tandis qu’il rend semblables à des morts, même pendant leur vie, les mauvais serviteurs adonnés au péché. » « Ce que je préfère à tout, disait-il, c’est de recevoir un hôte chez moi, parce que, tandis qu’il ne fait que manger la ration qui lui a été attribuée par la destinée, moi je participe à la récompense promise à ceux qui font aumône de leur avoir. »

Commentaire ~ Mélanger de l’eau avec le lait

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Au cours du califat d’Omar (qu’Allah soit satisfait de lui), il n’était pas rare pour qu’il soit observé patrouillant dans les rues pendant la nuit. C’était en fait sa routine de le faire afin de s’assurer que toute personne était en sécurité. Durant une nuit, il patrouillait dans les rues avec son serviteur. Devenant fatigués après un certain temps, tous les deux s’arrêtèrent pour se reposer à côté d’une maison. Ils pouvaient clairement entendre de l’intérieur de la maison la voix d’une vieille femme, elle commandait à sa fille de mélanger de l’eau avec le lait qu’ils allaient vendre le lendemain. Mais la fille refusa à sa demande. Elle dit: « En effet, le chef des croyants a envoyé quelqu’un pour faire l’annonce qu’il est interdit de mélanger de l’eau avec du lait. » (Bien sûr, se référant au lait qui est à vendre et non pour la consommation personnelle).

La mère n’était pas nécessairement en colère contre sa fille, mais elle insista pour que sa fille obéisse à sa demande. Elle a même essayé de raisonner avec elle, en disant: « Où est Omar maintenant? En vérité, il ne nous voit pas. » Sa fille croyante répondit: « Si Omar ne nous voit pas, alors en effet, le Seigneur de Omar nous voit. » Le chef des croyants a été très impressionné par ce qu’il a entendu de la jeune femme, impressionné par sa foi et par son honnêteté. Le lendemain matin, il a demandé à son sujet et a découvert que son nom était Umm Ammarah bint Sufyan bin Abdullah Ath-Thaqafi et qu’elle était célibataire. Il l’a ensuite épousée à son fils Assim (qu’Allah soit satisfait de lui). Allah bénit leur mariage, car un de leurs petits-enfants s’est avéré être un calife juste et pieux: bien sûr, je fais allusion à Omar bin Abdul-Aziz.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 283

Commentaire ~ Conseils pieux

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sufyan ath-Thawrî sur son lit de mort recommanda à Ali b. al-Hasan as-Sullamî:

Sois toujours sincère, garde-toi du mensonge, de la félonie, de l’ostentation et de l’orgueil; ce sont des défauts qui réduisent à néant les bénéfices acquis par la pratique des bonnes oeuvres. En matière de religion, prends pour seul conseiller l’homme qui observe fidèlement la sienne et pour compagnon celui qui te détourne des vanités terrestres. L’idée de la mort toujours présente à l’esprit, implore souvent le pardon divin et, ta vie durant, songe à ton salut. Prodigue les conseils pieux à qui les sollicite. N’abuse pas de la confiance mise en toi par un croyant, car, dès lors, c’est Dieu Lui-même et Son Prophète que tu trahirais. Fuis chicaneries et disputes. Évite ce qui peut donner prise au doute pour te cantonner dans les inébranlables certitudes; il y va de ta sauvegarde. Ordonne le bien et interdis le mal, tu seras ainsi aimé de Dieu. Mets-toi d’abord en règle avec ta conscience, le Seigneur Se chargera d’établir ta notoriété aux yeux d’autrui. Accepte les excuses quand on t’en présente et n’en veuille pas à tes frères en Islam. Renoue avec quiconque aura rompu avec toi; en pardonnant les offenses, tu te hisseras au rang des compagnons des prophètes. Remets-t-en à Dieu en chaque circonstance, en public comme en privé. Crains-Le comme le mortel que tu es, appelé à être ressuscité et conduit en troupeau devant le Tout-Puissant. N’oublie pas l’alternative qui t’attend: ou le jardin sublime ou le feu ardent.

Commentaire ~ Le troupeau est la responsabilité du berger

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sa’eed bin ‘Aamir (DAS) a dit à Omar ibn Khattab (DAS): « En vérité, je te conseille avec des mots qui sont tirés des préceptes de l’Islam. Craignez Allah dans ta façon de traiter avec les gens et ne craignez pas les gens de la façon dont tu traites avec Allah. Que ta parole ne soit pas contraire à tes actions, car en effet, le meilleur des paroles sont celles qui sont conforme à l’action. Aimez les Musulmans qui sont près de toi et aimez ceux qui sont loin de toi, comme tu aimes toi-même et ta famille. N’ayez pas peur de blâme ou de difficultés dans ta quête de ce que tu sais être vrai. »

DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 59

Commentaire ~ Les signes d’une personne ignorante

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abud-Darda (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Les signes de l’ignorant sont trois: l’amour-propre (suffisance ou vanité), il parle beaucoup dans ce qui ne le concerne pas, et interdit aux autres ce que lui meme pratique. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 179

Commentaire ~ Modestie et des perspectives saines

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Souvent nous regardons autour de nous et voyons deux sujets qui donnent de la confusion à certains: la personne pieuse dont les supplications vont apparemment sans réponse et la personne mauvaise ou le mécréant dont les supplications sont répondues.

D’abord, considérons la situation du croyant bienfaisant qui demande à Allah constamment, bien que ses supplications soient sans réponse. Une telle personne doit se rendre compte qu’il est dans un examen et qu’il doit être patient. Il doit se rappeler l’énonciation du Prophète (BSDL), « L’esclave [d’Allah] continue à rester dans une bonne situation tant qu’il ne se dépêche pas – en disant, ‘J’ai supplié, mais je n’ai pas été répondu.’ Cette personne doit réfléchir sur sa situation: Est-ce que sa nourriture, boisson et habits sont légales et proviennent de sources légalement dérivées? Y a-t-il un péché dont il ne s’est pas repenti? Où est-ce que son coeur est dans un état d’insouciance quand il appelle Allah? S’il arrive à une réponse négative à n’importe laquelle de ces questions, alors il doit rectifier sa situation. (…)

Même si on a des réponses positives aux questions mentionnées ci-dessus, il doit prendre en compte un certain nombre de sujets. D’abord, la vie est un examen; et pour passer cet examen, on doit être patient et reconnaissant. Le Prophète (BSDL) a dit, « Merveilleuse est l’affaire du croyant: en effet, son affaire est dans sa totalité bonne et ceci est réservé seulement pour le croyant. Si quelque chose de bien lui arrive, il est reconnaissant et cette reconnaissance est bonne pour lui. Et si un mal l’afflige, il est patient et cette patience est bonne pour lui. »

Deuxièmement, on pourrait supplier pour quelque chose qu’on désire ardemment, mais en réalisant cette chose, on pourrait finir par commettre des pêchés ou perdre quelque chose qu’on aura pu autrement avoir gagné. (…) Et combien de fois nous avons désiré des choses qui sont mauvaises pour nous et par Sa Miséricorde et Sagesse, Allah nous empêche de les réaliser.

« …Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. » (Coran 2:216)

Troisièmement, quand un croyant est dans le besoin, il se tourne vers Allah, lui demandant l’aide; maintenant, qu’il soit répondu immédiatement ou pas, il est, pour avoir supplié à Allah, exécutant un acte de culte, il sera récompensé. C’est souvent le cas que quand on mène une vie facile on oublie Allah et la Vie d’après. Une telle personne pourrait avoir besoin des difficultés pour se réveiller et pour l’inciter à se rappeler son vrai but dans la vie. (…)

Quatrièmement, on doit se rappeler l’énonciation suivante du Messager d’Allah (BSDL): « Il n’y a pas un Musulman qui ne supplie pas avec une supplication qui n’implique ni pêché ni la rupture des liens familiales, sauf qu’Allah lui donne pour elle une de trois choses: ou il accélère [la réponse] à sa supplication (c.-à-d., Allah lui répond en ce monde), ou il le sauve pour lui pour la Vie d’après, ou il écarte de lui un mal qui est équivalent (c.-à-d., équivalent en degré à la supplication qu’il avait demandé). »

Maintenant considérons la situation opposée, celle du mécréant dont les supplications sont répondues. Quand nous regardons autour de nous, nous ne trouverons aucune pénurie d’exemples de personnes qui en dépit d’être mauvais et méchant, soient matériellement riches. Nous devons nous rendre compte que de telles personnes prennent leur part minable dans cette vie, ne laissant rien pour la vie d’après. Quand un mécréant refuse de changer ses manières et rejette le message de l’Islam, alors comme récompense pour son arrogance et mécréance, Allah pourrait lui donner beaucoup en termes de possessions matérielles et confort mondain, de ce fait le menant de plus en plus loin du chemin droit. C’est pourquoi on ne devrait jamais sentir une sensation de sécurité fausse quand on a réussi dans la vie, parce que Allah donne au bienfaisant croyant ainsi qu’au mécréant; quand Allah fait ceci au mécréant c’est pour l’écarter du chemin droit. Par conséquent, même lorsque les choses vont bien pour un croyant, il ne devrait pas se sentir à l’aise; il devrait toujours espérer de la Miséricorde d’Allah et en même temps il devrait craindre la Punition d’Allah. Conduit par la crainte et l’espoir, le croyant tâche constamment de s’améliorer et d’atteindre la sûreté dans la vie d’après.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 302

Commentaire ~ L’eau dans une cruche

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Voici une anecdote de Cheikh Mohammed Murte’ach mourut l’an 328 (939-940).

Le cheikh disait: « J’avais accompli treize voyages à la Ke’abeh, lorsqu’en y réfléchissant bien je reconnus que tout ce que j’avais fait n’était que pour la montre. – Comment cela? lui demanda-t-on. – Un jour répondit-il, que ma mère m’avait commandé de lui apporter de l’eau dans une cruche, cette tâche me parut pénible; j’en conclus que tous mes voyages à la Ke’abeh étaient de purs actes d’hypocrisie, attendu que les droit d’une mère sur son fils priment de beaucoup les honneurs que nous devons à la Ke’abeh. »

Commentaire ~ Purifiez vos intentions pour l’amour de Allah

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Je contemplais la façon dont certaines personnes, certains que j’ai vécus avec pendant des années, se comportaient avec les autres. Je ne me souvenais pas de les avoir vus rire, ou même de sourire à une blague par courtoisie, ou de réagir positivement à la personne qui leur parlait. Je pensais que peut-être ce fut la façon dont ils ont été éduqués et qu’ils étaient incapables de modifier leur nature. Je fus donc étonné de voir un jour certains d’entre eux avec un groupe de gens riches et puissants, rire et être courtois. Je me suis alors rendu compte qu’ils ne l’ont fait que pour leurs propres intérêts personnels et sont ainsi en train de perdre de grandes récompenses de Allah.

Un croyant adore Allah en étant bien maniéré et de bien traiter et être agréable avec tous, non pour atteindre le statut ou la fortune, ou l’éloge de la création, ou de se marier etc., mais seulement afin qu’Allah l’aime et que Allah lui fera la bien-aimée de Sa création. Oui! Celui qui considère que l’exercice de bonnes manières fait partie du culte traitera avec courtoisie avec tout le monde, qu’il soit riche ou pauvre, un gestionnaire ou un garçon-de-the. Si un jour un pauvre nettoyeur de rue vous tend la main pour vous saluer, et puis un autre jour, un directeur d’une certaine compagnie tend la main de la même façon, allez-vous les traiter de façon égale? Allez-vous les accueillir et leur sourire aussi de la même façon?

Le Prophète (BSDL) certainement les traitera tous deux également en termes de les accueillir et de leur montrer un comportement sincère et de compassion. Qui sait, peut-être celui que vous avez rabaissé et méprisé pourrait effectivement être mieux dans la vue de Allah que celui qui vous honoriez et respectiez. Le Prophète (BSDL) a dit: « Le plus aimé de vous à moi, et le plus proche de vous à moi le Jour de la Résurrection sont le meilleur de vous dans les mœurs. » (Al-Tirmidhi, Sahih)

Le Prophète (BSDL) a également dit à al-Ashaj bin ‘Abd Qays, « Vous avez deux qualités que Allah et Son Messager aiment. « Quelles sont ces deux qualités? Prier la nuit? Le jeûne toute la journée? » Al-Ashaj devenu fou de joie dit: « Quels sont ces deux qualités, ô Messager d’Allah? »

Le Prophète (BSDL) a dit: « Tolérance et patience. » (Ahmad et Muslim)

Le Prophète (BSDL) a été interrogé sur la piété, et il a répondu, « La piété est de montrer les bonnes manières. » (Muslim)

Le Prophète (BSDL) a été interrogé sur l’acte sur laquelle la plupart des gens entreront au Paradis, le Prophète (BSDL) a dit: « La peur d’Allah et les bonnes manières. » (Al-Tirmidhi, Sahih)

Le Prophète (BSDL) a dit: « Le plus complet dans la foi sont ceux qui sont les meilleurs dans leur caractère, ceux qui sont faciles à socialiser avec, et ceux qui s’entendent bien avec les autres et les autres s’entendent bien avec eux. Il n’y a pas de bon dans celui qui ne peut s’entendre avec d’autres et que d’autres ne peuvent pas s’entendre avec lui ». (Al-Tirmidhi, Sahih)

Le Prophète (BSDL) a dit: « Il n’y a rien plus lourd dans la balance que les bonnes manières. » (Abu Dawud, Sahih)

Le Prophète (BSDL) a dit: « Une personne par son bon caractère atteint le rang de celui qui prie la nuit et qui jeûne toute la journée. » (Al-Tirmidhi, Sahih)

Celui qui améliore son caractère atteint le succès dans les deux mondes. Considère l’incident d’Umm Salamah (DAS) quand elle était assise avec le Messager d’Allah (BSDL) et pensa à l’au-delà et ce qu’Allah lui avait promis.

Elle dit: « Ô Messager d’Allah! Une femme peut être mariée deux fois dans ce monde. Quand elle et ses maris meurent et que tous vont entrer paradis, qui sera-t-elle avec? »

Qu’est-ce que le Prophète (BSDL) répondit? Qu’elle sera avec celui qui a prié le plus long? Ou celui qui a jeûné le plus? Ou le plus savant d’entre eux? Non! Plutôt, le Prophète (BSDL) a dit: « Elle sera avec le meilleur d’entre eux dans le caractère. » Umm Salamah a été surpris. Quand le Prophète (BSDL) a remarqué cela, il a dit, « O Umm Salamah! Le bon caractère te fait atteindre le succès dans cette vie et dans la prochaine ».

Oui! Le meilleur des deux mondes. Il réalise le meilleur de ce monde en gagnant l’amour des gens, et le meilleur de la prochaine en gagnant une énorme récompense. Peu importe combien de bonnes actions une personne fait, ses bonnes actions seraient toujours entachées à cause d’un mauvais caractère. Une fois qu’il a été mentionné au Prophète (BSDL) qu’une certaine femme priait, jeûnait, donnait à la charité et faisait beaucoup d’autres bonnes œuvres, mais en même temps nuisait à ses voisins par ses mots (par exemple, elle était de mauvaise caractère). Le Prophète (BSDL) a répondu: « Elle sera en Enfer. »

Le Prophète (BSDL) a été le meilleur exemple à suivre dans tous les aspects de caractère. Il était le plus généreux, le plus courageux, le plus indulgent, et plus pudique qu’une vierge. Il était la personne la plus honnête et digne de confiance, les mécréants témoigneront de ceci avant même les croyants, de même que les pécheurs avant les bienfaisants. Tant et si bien que Khadija (DAS) a dit au Prophète (BSDL) quand il a reçu la révélation, « Allah ne te ferai jamais soumettre à aucune indignité, car tu maintiens toujours les liens avec ceux de ta famille, tu es toujours généreux; tu es diligent, et tu poursuis ce que les autres considèrent comme des causes perdues; tu calmes le cœur de l’invité et tu prêtes ton soutien à ceux qui cherchent la justice et la réparation. « En fait, les mots d’Allah dans Sa Louange sont quelque chose que nous allons continuer à réciter jusqu’au Jour Dernier,

« Et tu (Muhammad) es certes, d’une moralité imminente. » (Coran 68.4)

Le caractère du Prophète (BSDL) dans son intégralité était le Coran. Quand il récitait, « Soyez bon, car Allah aime ceux qui sont bons », il était bon avec le vieux et le jeune, le riche et le pauvre, le noble et le faible. Quand il a entendu les paroles d’Allah, « Pardonne et laisse passer… » il a pardonné et a laissé passer. Quand il récitait: « Parle bien aux gens… » il parlait bien à tous.

Si le Prophète (BSDL) est vraiment notre exemple, alors étudions sa vie avec soin, et en particulier la façon dont il se comportait avec les autres, la rectification de leurs défauts, supportent leurs méfaits avec patience, se fatigant lui-même à leur service, et de les appeler vers la guidée. Un jour, il a été vu aidant une personne pauvre, la prochaine faisant la paix entre deux musulmans, la prochaine appelant les mécréants à l’Islam, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il vieillissait et que ses os étant devenus faibles. Aïcha (DAS) a dit, tout en décrivant le Prophète (BSDL), Peut-on deviner pourquoi « La plupart de ses prières, quand il a vieilli, il l’a offert assis. »? Elle a expliqué: « Parce que les gens lui avaient complètement épuisé. »

Le Prophète (BSDL) était si désireux d’améliorer son caractère qu’il prié a Allah, « O Allah, tout comme Tu as embelli mon être physique, embelli mon caractère. » (Ahmad, Sahih) Le Prophète (BSDL) disait aussi: « O Allah, guidez-moi au meilleurs de manières, car aucun ne guide sauf Toi. Protégez-moi de mauvaises manières, car personne ne peut me protéger, sauf Toi. « (Muslim)

Par conséquent, nous sommes dans le besoin d’imiter le Prophète (BSDL) dans son caractère lorsque nous traitons avec les musulmans afin que nous puissions les gagner, et quand nous traitons avec les non-musulmans afin que nous puissions les éduquer sur l’islam.

Un indice…
Purifiez votre intention afin que vos compétences interpersonnelles puissent se transformer en actes d’adoration, avec lequel vous pouvez vous rapprocher d’Allah.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui/la accorde Sa satisfaction

Traduit de:
Enjoy your life
Dr. Muhammad ‘Abd Al-Rahaman Al-Arifi
Translated by: Saleem Beg
Edited By: Nasim Chowdhury
Published By: Darussalam
P86