Commentaire ~ Dix-huit paroles

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sa’id Ben Al-Moussayeb a dit: « Omar Ben Al-Khattab -que Dieu l’agrée- a dicté aux gens dix-huit paroles pleines de sagesse:

  • Tu n’auras pas puni celui qui désobéit à Dieu en toi comme tu auras obéi à Dieu en lui.
  • Prête attention à l’affaire qui concerne ton frère jusqu’à ce que tu reçoives de sa part ce qui te rend redevable à lui.
  • Ne doute pas qu’un mot prononcé par ton frère puisse être du mal alors que tu y trouves quelque germe de bien.
  • Celui qui s’expose aux accusations qu’il ne blâme que lui-même si on pense de mal de lui.
  • Celui qui garde son secret pour lui, est maître de sa décision.
  • Ne tiens pas compagnie qu’aux frères sincères, tu vivras paisiblement avec eux et ils te seront une parure au temps de l’aisance et un réconfort au temps des afflictions.
  • Ne dis que la vérité même si elle t’assujettit à la mort.
  • Ne t’occupe pas de ce qui ne te concerne pas.
  • N’interroge pas sur une chose qui n’a pas eu lieu car ce sera une préoccupation futile.
  • Ne demande plus ton besoin auprès de celui qui n’aime pas te le combler.
  • Prends garde du serment mensonger, sinon Dieu te fera périr.
  • Ne tiens plus compagnie aux pervers, sinon tu risques d’apprendre leur perversité.
  • Éloigne-toi de ton ennemi.
  • Méfie-toi de ton ami s’il n’est pas sincère, et nul n’est sincère s’il ne craint pas Dieu.
  • Humilie-toi auprès des tombes.
  • Humilie-toi en t’acquittant d’un devoir cultuel.
  • Demande à Dieu de te préserver contre toute désobéissance.
  • Dans tes affaires, demande conseil à ceux qui craignent Dieu car Dieu a dit:
  • « Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. » (Coran 35.28).

(Rapporté par Al-Khatib, Ibn Assaker et Ibn An-Najjar).

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 336

Laisser un commentaire