Commentaire ~ Le repentir

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Les savants ont dit:

« Le repentir de tout péché est une obligation:

a) S’il s’agit d’une désobéissance entre l’homme et Dieu exalté, ne se rapportant pas au droit d’un humain, le repentir a trois conditions pour être agréé de Dieu:

1. Qu’on cesse immédiatement de désobéir.
2. Qu’on éprouve le regret d’avoir désobéi.
3. Qu’on décide de ne jamais plus revenir à cette désobéissance.

Si l’une de ces trois conditions vient à manquer, le repentir n’est plus valable.

b) Si cette désobéissance lèse un être humain, le repentir a alors quatre conditions: les trois précédentes et l’on doit s’acquitter en outre du droit de la personne lésée.

1. S’il s’agit d’argent ou autre chose pareille, on doit le lui restituer.
2. S’il s’agit d’une calomnie proférée contre lui, on doit se mettre à sa disposition pour en recevoir le châtiment, ou bien on essaie d’obtenir son pardon.
3. Si c’est une médisance, on doit aussi s’en excuser.

On doit repentir de tous les péchés.

Si le pécheur se repent seulement de certains de ses péchés, les gens justes disent que son repentir est valable pour ce qui concerne ces péchés mais qu’il doit se repentir de ce qui en reste.

Les arguments du Livre, de la Sunna et du consensus de la communauté sont tous unanimes pour dire que le repentir est obligatoire.

Dieu exalté a dit:

135. et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés – et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait.

136. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien! – Sourate 3. La famille d’Imran (Al-Imran)

Laisser un commentaire