Commentaire ~ Tant dans le bien que dans le mal

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Al-Walid Ben ‘Oubada raconte: « J’entrai chez ‘Oubada pour le visiter, étant malade, en imaginant sa mort imminente. Je lui dis: « Père! donne-moi de conseils qui me seront bénéfiques ». Il demanda qu’on le fasse asseoir, puis il me répondit: « O fils! Tu ne goûteras la douceur de la foi ou atteindras le dégré de la réalité de la connaissance de Dieu tant que tu ne crois pas au destin tant dans le bien que dans le mal », -O père, demandai-je, comment je saurai le bien du destin et son mal? -Sache, répliqua-t-il, que ce qui t’avait manqué ne saurait t’atteindre, et ce qui t’avait atteint ne saurait te manquer. O fils! J’ai entendu le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix- dire: « La première chose que Dieu a crée fut le Calame. Il lui dit: « Ecris ». Et le Calame a écrit, à cet instant-là, tout ce qui aura lieu jusqu’au Jour de la Résurrection ». O fils! Si tu meurs sans y croire, tu entreras à l’Enfer ». (Ahmed)

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 92

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.