Hadith ~ Le seul pacte

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Bourayda (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Le seul pacte qu’il y a entre nous et eux (les Mécréants) est la pratique de la prière. Celui qui l’abandonne est bel et bien tombé dans la mécréance ». (Rapporté par Attirmidhi)

Jaber (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: « J’ai entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui): « Entre l’homme, d’une part, et l’associationnisme et la négation, de l’autre, est la renonciation à la pratique de la prière ». (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Cette affirmation péremptoire devrait faire trembler plus d’un soi-disant Musulman. Les Musulmans aujourd’hui se flattent d’être près d’un milliard mais c’est en réalité une masse amorphe et inconsistante qui est soumise à toutes les hégémonies et à toute exploitation.

La raison majeure en est que ceux qui pratiquent la prière d’une façon sincère et assidue ne sont qu’une très faible minorité souvent mal tolérée du reste de la population qui en fait souvent un sujet de moquerie et de distraction.

Mais pour se prétendre Musulman il ne suffit pas de s’appeler Mohammad ou Ali il faut avant tout se conformer loyalement et entièrement aux cinq obligations de base de l’Islam dont la plus importante est de loin la prière.

On peut avoir une excuse valable pour ne pas jeûner, on peut ne pas avoir les moyens de faire l’aumône ou d’entreprendre le pèlerinage à la Mecque, mais ni la maladie, ni la participation au combat, ni rien d’autre ne peuvent dispenser de la prière qu’on doit pratiquer même sur son lit de mort.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1077
Hadith 2: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1076