Hadith ~ Un très grand menteur

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Hourayra (DAS) a dit: “Le Messager de Dieu (BSDL) m’a confié la garde des aumônes du mois du jêune (Ramadan). Un voleur vint en prendre quelque chose. Je mis la main sur lui et lui dis: “Je vais certainement te livrer à la justice du Messager de Dieu (BSDL)”. Il dit: “Je suis dans le besoin, j’ai une famille à nourrir et je souffre d’une grande indigence”. Je le laissai partir et le lendemain matin le Messager de Dieu (BSDL) me dit: “O Abou Hourayra! Qu’a fait hier ton prisonnier?” Je lui dis: “O Messager de Dieu! Il s’est plaint d’une grande indigence et d’une famille à sa charge, si bien que j’eus pitié de lui et le laissai partir”. Il dit: “En réalité il t’a menti et il reviendra”. Je sus de l’affirmation du Messager de Dieu (BSDL) qu’il allait effectivement revenir. Je me suis mis aux aguets et il vint encore une fois voler de la nourriture” Je lui dis: “Cette fois je vais certainement te soumettre à la justice du Messager de Dieu (BSDL)”. Il me dit: “Laisse-moi en liberté car je suis dans le besoin et j’ai une famille à nourrir. Je te promets de ne plus revenir”. J’eus pitié de lui et le laissai partir. Le lendemain matin le Messager de Dieu (BSDL) me dit “O Abou Hourayra! Qu’a fait hier ton prisonnier?” Je dis: “O Messager de Dieu! Il s’est plaint d’un grand besoin et d’une famille à nourrir. J’eus pitié de lui et le laissai partir”. Il dit: “Il t’a menti et il reviendra”. Je me mis pour la troisième fois aux aguets et il revint voler de la nourriture. Je le saisis et lui dis: “Cette fois je vais bien te livrer à la justice du Messager de Dieu (BSDL). C’est la troisième fois que je t’y prends. A chaque fois tu promets de ne plus revenir et tu reviens!”. Il dit: “Laisse-moi partir cette fois encore et je t’apprendrai des paroles qui t’attirent la bonté de Dieu”. Je lui dis: “Que sont donc ces paroles?” Il dit: “Quand tu entres dans ton lit, récite le verset “du Trône” (Chapitre 2 – verset 255). Ce verset ne cessera pas de te protéger par ordre de Dieu et le Diable ne t’approchera pas jusqu’au lendemain matin”. Je le lâchai comme convenu et le lendemain matin le Messager de Dieu (BSDL) me dit: “Qu’a fait hier ton prisonnier?”. Je dis: “O Messager de Dieu! Il a prétendu m’apprendre des paroles qui m’attirent la bonté de Dieu et je le lâchai”. Il dit: “Et que sont ces paroles?” Je dis: “Il m’a dit: “Quand tu entres dans ton lit récite le verset du Trône du début à la fin et il ajouta: “Ce verset ne cessera pas de te protéger par ordre de Dieu et le Diable ne t’approchera pas jusqu’au matin”. Le Prophète (BSDL) dit: “Il t’a effectivement dit la vérité bien que ce soit un très grand menteur. Sais-tu, ô Abou Hourayra!, à qui tu avais affaire durant ces trois nuits?”. Je dis: “Non”. Il dit: “Cet homme est un démon”. (Rapporté par Al Boukhari)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith : Chapitre 108, Numéro 1018, Page 326

Hadith ~ Craignez d’être injustes

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Jaber (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: “Craignez d’être injustes car l’injustice se traduira le jour de la résurrection en ténèbres. Craignez l’avarice car elle a causé la perte de ceux qui étaient avant vous. Elle les a poussés en effet à faire couler leur sang et à se permettre ce qui leur était interdit”. (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 25, Page 95, Numéro 202

Commentaire ~ Nos pieux prédécesseurs et leur respect et obéissance à leurs parents

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Muhammad bin Sirin rapporte que le prix d’un palmier a été aussi élevé que 1000 dirhams au cours de la période de ‘Uthman bin ‘Affan (que Dieu lui accorde Sa satisfaction). Une fois au cours de cette période, Usamah est allé à un palmier qui lui appartenait, il perca le palmier, et en retira le centre. Puis il est allé et il donna ce centre à sa mère pour la manger. Les gens lui dirent, “Qu’est-ce qui t’a fait faire ceci sachant que le prix d’un palmier a atteint 1000 dirhams?” Il dit: “Ma mère me l’a demandé (pour le centre du palmier), et elle ne m’a jamais rien demandé que j’ai pu lui donner, sauf que je le lui donna.”

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 172

Ayaat 1-19 ~ Al-Ala (Le Très-Haut)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut,

2. Celui Qui a crée et agencé harmonieusement,

3. qui a décrété et guidé,

4. et qui a fait pousser le pâturage,

5. et en a fait ensuite un foin sombre.

6. Nous te ferons réciter (le Coran), de sorte que tu n’oublieras

7. que ce qu’Allah veut. Car, Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché.

8. Nous te mettrons sur la voie la plus facile.

9. Rappelle, donc, où le Rappel doit être utile.

10. Quiconque craint (Allah) s'[en] rappellera,

11. et s’en écartera le grand malheureux,

12. qui brûlera dans le plus grand Feu,

13. où il ne mourra ni ne vivra.

14. Réussit, certes, celui qui se purifie,

15. et se rappelle le nom de son Seigneur, puis célèbre la Salat.

16. Mais, vous préférez plutôt la vie présente,

17. alors que l’au-delà est meilleur et plus durable.

18. Ceci se trouve, certes, dans les Feuilles anciennes,

19. les Feuilles d’Abraham et de Moïse.

Sourate 87. Al-Ala (Le Très-Haut)