Hadith ~ Les habitants du Paradis

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Said Al Khoudri (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: “Les habitants du Paradis verront certainement les habitants des palais qui sont au-dessus d’eux comme vous voyez actuellement les étoiles les plus lumineuses perdues au fond du ciel à l’Est ou à l’Ouest et ce à cause de la supériorité des degrés qu’occupent les uns par rapport aux autres”. Ils dirent: “O Messager Dieu! Est-ce que ces hautes demeures sont celles des prophètes et que nul autre qu’eux ne pourra atteindre?” Il dit: “Pas du tout, par Celui qui tient mon âme dans Sa Main. Ce sont plutôt des hommes qui ont cru en Dieu et accordé foi aux Messagers”. (unanimement reconnu authentique)

Selon Anas (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Il y a au Paradis un marché où les gens viennent le vendredi. A ce moment souffle un vent du Nord qui jette une poussière sur leurs visages et leurs vêtements. Leur beauté en devient plus resplendissante. Ils retournent alors auprès de leurs épouses et les trouvent, elles aussi, plus belles et plus resplendissantes. Leurs épouses leur disent: “Par Dieu, vous êtes devenus plus beaux et plus resplendissants”. Et ils leur disent: “Vous aussi, par Dieu, vous êtes devenues plus belles et plus resplendissantes”. (Rapporté par Moslem)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 130, Page 524, Numéro 1885
Hadith 2: Chapitre 130, Page 525, Numéro 1887

Ayaat 27-29 ~ Al-Araf

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

27. Ô enfants d’Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d’où vous ne les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point,

28. et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent: “C’est une coutume léguée par nos ancêtres et prescrite par Allah.” Dis: “[Non,] Allah ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Allah ce que vous ne savez pas?”

29. Dis: “Mon Seigneur a commandé l’équité. Que votre prosternation soit exclusivement pour Lui. Et invoquez-Le, sincères dans votre culte[1]. De même qu’Il vous a créés, vous retournerez à Lui”.

Sourate 7. Al-Araf

[1] Sincères dans votre culte: Allah n’agrée point un acte d’adoration s’il ne répond pas à deux conditions: a) qu’il soit conforme à la loi divine (Chari’a); b) qu’il soit exclusivement voué à Allah.

Commentaire ~ S’il préfère ses passions

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Omar -que Dieu l’agrée- a dit: “Gardez-vous de la gloutonnerie, elle nuit au corps, procure les maladies et empêche de faire les prières. Cherchez-y la modération qui est bénéfique pour le corps, loin de tout excès car Dieu le Très Haut n’aime pas le corpulent gourmand. L’homme ne périt que s’il préfère ses passions à sa foi”. (Abou Naim)

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 7

Hadith ~ Un homme prêtait souvent son argent

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Un homme prêtait souvent son argent. Il disait à son coursier chargé de l’encaissement des dettes: “Quand tu trouves un débiteur dans la gêne, fais-lui des facilités, peut-être que Dieu nous traitera avec bienveillance”. Il rencontra Dieu et Dieu le jugea effectivement avec bienveillance”. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 119, Page 391, Numéro 1368

Hadith ~ L’aumône la plus méritoire

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Jaber (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: “Quelqu’un vint demander au Prophète bénédiction et salut d’Allah sur lui): “O Messager d’Allah! Quelle est l’aumône la plus méritoire auprès d’Allah?” Il dit: “C’est quand tu fais l’aumône alors que tu est bien portant, très attaché à l’argent, craignant la pauvreté et souhaitant la richesse. N’attends pas pour la faire d’être à l’agonie de la mort et de dire alors: “Ceci à un tel et cela à un tel” alors que cela est devenu leur droit (par l’héritage)”.(unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 10, Page 46, Numéro 89

Ayaat 94-97 ~ Les abeilles (An-Nahl)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

94. Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes, et vous goûterez le malheur pour avoir barré le sentier d’Allah. Et vous subirez un châtiment terrible.

95. Et ne vendez pas à vil prix le pacte d’Allah. Ce qui se trouve auprès d’Allah est meilleur pour vous, si vous saviez!

96. Tout ce que vous possédez s’épuisera, tandis que ce qui est auprès d’Allah durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction du meilleur de ce qu’ils faisaient.

97. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions.

Sourate 16. Les abeilles (An-Nahl)

Commentaire ~ Commence avec toi-même

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un homme est allé à Ibn Abbas (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) et dit: “O Ibn Abbas, je veux encourager les gens a faire le bien et les interdire a faire du mal.” Ibn Abbas lui répond, “Et as-tu atteint ce niveau?” Il dit: “J’espère que c’est le cas.” Il dit: “Si tu ne crains pas d’être exposé par trois Versets du Livre de Allah alors vas y.” L’homme a demandé: “Et quelles sont-elles?” Ibn Abbas mentionne ce verset:

“Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire…” (Coran 2:44)

Et alors il demande: “As-tu appliqué les implications de ce verset?” Il lui réponds: “Non.” Ibn Abbas alors mentionne le deuxième verset:

“Ô vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas? C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas.” (Coran 61:2-3)

Ensuite Ibn Abbas lui demande: “As-tu appliqué les implications de ce verset? Il dit: “Non.” Il mentionne alors le troisième verset concernant Shuaib (la paix soit sur lui):

“…Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis…” (Coran 11:88)

Ensuite Ibn Abbas lui demande: “As-tu appliqué les implications de ce verset? Il dit: “Non.” Ibn Abbas lui réponds: “Commence alors avec toi-même.”

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 205