Ayaat 1-10 ~ Al-Araf

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Alif, Lam, Mim, Sad.

2. C’est un Livre qui t’a été descendu; qu’il n’y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu’il soit) un Rappel aux croyants.

3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.

4. Que de cités Nous avons détruites! Or, Notre rigueur les atteignit au cours du repos nocturne ou durant leur sieste.

5. Leur invocation, lorsque leur survint notre rigueur, se limita à ces paroles: Certes nous étions injustes ».

6. Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés[2].

7. Nous leur raconterons en toute connaissance (ce qu’ils faisaient) car Nous n’étions pas absent!

8. Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes actions pèseront lourd… Voilà ceux qui réussiront!

9. Et quant à celui dont les bonnes actions pèseront léger… Voilà ceux qui auront causé la perte de leurs âmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos enseignements.

10. Certes, Nous vous avons donné du pouvoir sur terre et Nous vous y avons assigné subsistance. (Mais) vous êtes très peu reconnaissants!

Sourate 7. Al-Araf

[1] Al-Araf: endroit surélevé entre le Paradis et l’Enfer, sur lequel vont se trouver des gens qui auront une vue sur les deux. Nous conserverons le mot al-Araf parce qu’il n’y a pas d’équivalent en français.

[2] les envoyés: ici les prophètes qui ont une mission auprès des hommes ou les Anges qui exécutent les ordres d’Allah.

Commentaire ~ Comment vous traitez autrui sera la façon dont vous serez traité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un sage par le passé a dit à son fils, « Mon fils, ne devient pas irrité quand tu es affligé avec des épreuves, pour en effet ceci équivaut à avoir de mauvaises pensées au sujet de son Seigneur et aussi, ça donne du plaisir à son ennemi. N’insulte pas les autres, pour en effet par Allah, chaque fois que je n’ai jamais moqué autrui, j’ai été affligé comme la personne que j’ai moquée. En ce monde, l’homme est une cible de flèches qui lui viennent successivement: certaines passent de près, les autres font défaut, certaines chute vers sa droite et d’autres vers sa gauche et les autres le frappent. Sachez que pour chaque bonne action, vous êtes récompensé et comment vous faites affaires avec les autres est la façon dont vous serez traité. Celui qui est dévoué à ses parents, ses enfants lui seront dévoués. Évitez l’avarice et l’ambition, car toutes les deux représentent la pauvreté dans le présent. Craignez Allah autant que vous pouvez. Si tu peux faire aujourd’hui meilleur qu’hier et demain meilleur qu’aujourd’hui et tes secrets meilleurs que tes bonnes actions extérieures, faites ainsi. Prenez garde des actions dont vous devez vous excuser, parce qu’on ne doit jamais faire des excuses pour la bonté. Quand vous prierez, faites le comme une prière d’adieu, comme si vous n’aurez jamais la chance de prier une autre fois (c.-à-d., que vous mourrez). Adhérez à la modestie et vous serez de ces personnes. N’infligez pas le mal sur d’autres; donnez leur plutôt le bien et pardonnez si vous pouvez. Ne soyez pas avare si on vous demande quelque chose et ne retardez pas vos efforts quand quelqu’un cherche de l’aide de toi. Celui qui est avare, Allah rendra les choses étroites pour lui; et celui qui donne, Allah lui remplacera ce qu’il a donné. »

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 141

Hadith ~ Se voit touché

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: « Le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: « Celui à qui Dieu veut du bien se voit touché dans ce qu’il a de plus cher ». (Rapporté par Al Boukhari)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 3, Page 23, Numéro 39

Ayaat 17-19 ~ Les fourmis (An-Naml)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

17. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d’hommes et d’oiseaux, et furent placées en rangs.

18. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: « Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s’en rendre compte ».

19. Il sourit, amusé par ses propos et dit: « Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m’as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux ».[1]

Sourate 27. Les fourmis (An-Naml)

[1]: Très belle Dua (supplication) que nous devrions mémoriser et souvent répéter inchaAllah.

Commentaire ~ La mort plane au-dessus de nous

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il incombe à chacun de réaliser que la mort plane au-dessus de nous. À n’importe quel moment du jour ou de la nuit, la mort peut venir. Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) a exprimé en termes lucides la réalité de notre vie:

« L’au-delà se déplace vers nous et cette vie s’en va loin de nous, alors soyez des enfants de l’au-delà et non des enfants de ce monde. Aujourd’hui, c’est l’action sans jugement et demain sera le jugement sans l’action. »

De ces paroles, nous pouvons apprendre combien il est impératif pour nous de nous améliorer, de renouveler notre repentir et de savoir que nous avons affaire à Allah, qui est le plus Généreux et le Tout-Puissant.

La mort n’a pas demandé la permission avant son arrivée, ni a donner un avertissement:

…Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. (Coran 31.34)

Dis: “Le rendez-vous est pour un jour que vous ne saurez retarder d’une heure, ni avancer!”. (Coran 34.30)

Ash-Shaykh Ali-Tantawi a raconté une histoire qui illustre également le caractère inattendu de la mort. Un autobus plein de gens se déplaçait lorsque le conducteur appuie brusquement sur les freins. Les passagers lui ont demandé ce qui n’allait pas. Il dit: « Je m’arrête pour ce vieil homme qui fait signe des mains afin qu’il puisse monter dans l’autobus. » Ils ont tous dit avec étonnement: « Nous ne voyons personne. » Il dit, « Regardez-le là-bas. » Ils ont répété qu’il n’y avait personne pour être vu. Il dit avec assurance: « Maintenant, regardez, il vient d’y entrer » Maintenant, la situation était au-delà de la merveille et ils se sont exclamés tous ensemble: « Par Allah, nous ne voyons aucun être humain! » Tout à coup, le chauffeur tomba mort sur son siège.

Ainsi son heure est arrivée, la mort vint à lui dans un scénario des plus bizarres et inattendues:

…Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. (Coran 7.34)

L’homme est lâche quand il est en danger, son cœur commence à battre lorsque la possibilité de la mort se présente, puis, sans avertissement préalable, il meurt à un moment où il se sent le plus en sécurité.

Ceux qui sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères: “S’ils nous avaient obéi, ils n’auraient pas été tués.” Dis: “écartez donc de vous la mort, si vous êtes véridiques”. (Coran 3.168)

La chose étrange est que nous ne pensons pas à rencontrer Allah, ni ne pensons sur la nature transitoire de cette vie.

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Auteur: Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Traduit par: Bachir Kaabeche et Ahmad Laroussi
1ère ed. Française 2007
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-9748-8-X
ISBN Soft Cover: 9960-9748-9-8
P414

Hadith ~ Issue favorable

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Malek Al-Achja’i -que Dieu l’agrée-, rapporte Ibn Ishaq, vint trouver le Prophète (BSDL) et lui dit: « Mon fils ‘Awf fut pris en captivité! ». Il lui répondit: « Envoie-lui dire que le Messager de Dieu t’ordonne de répéter souvent: « Il n’y a ni puissance ni force qu’en Dieu ». (Transliteration: la hawla wala quwwata illa billah OU la hawla wala quwwata illa billahil aliyyil azim). En effet, l’envoyé transmit ces mots à ‘Awf qui s’exécuta et passa la plupart de son temps à les répéter. Alors qu’il était ligoté, il constata que son lien se détacha. Il réussit à s’évader et, trouvant en sortant une chamelle, il la monta et parti. Sur son chemin, il rencontra un troupeau de chameaux, l’amena avec lui et, arrivé chez lui, appela ses parents. Son père s’écria: « C’est bien la voix de ‘Awf, je jure par le Seigneur de la Ka’ba ». Mais sa mère lui répondit: « Oh quel malheur! Comment pouvait-il être ‘Awf alors qu’il est prisonnier et ligoté? ». Le père et le domestique sortirent pour trouver ‘Awf avec un grand troupeau de chameaux, et il raconta à son père ce qui s’est passé. Le père se rendit chez le Messager de Dieu (BSDL) et lui raconta tout. Il lui dit: « Dieu à cette occasion fit cette révélation: …Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. … [Coran 65 2-3]

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 398

Ayaat 87-88 ~ Les prophètes (Al-Anbiya)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

87. Et Du’n-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N’allions pas l’éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l’appel que voici: « Pas de divinité à part Toi! Pureté a Toi! J’ai été vraiment du nombre des injustes ».

88. Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants.

Sourate 21. Les prophètes (Al-Anbiya)

[1] Du’n-Nun: l’homme au poisson. « Jonas ». Jonas quitta son peuple en colère, parce que ceux-ci ne croyaient pas en Allah. Il prit le bateau, mais le bateau s’arrêta; et d’après la coutume des marins, ils tirèrent au sort pour connaître le responsable. Le sort tomba sur Jonas, et les marins le jetèrent à l’eau ou une baleine le recueillit pour le vomir plus tard sur le rivage. De là, Jonas alla accomplir sa mission à Ninvine. La ville se convertit avant que ne vînt un cataclysme annoncé. Elle fut alors épargnée.

Commentaire ~ L’essence de l’histoire de Yusuf (PSL)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

– Ils dirent : “Est-ce que tu es… Certes, tu es Yusuf (Joseph)! ” – Il dit : “Je suis Yusuf, et voici mon frère. Certes, Allah nous a favorisés… (Coran 12.90)

Je veux que vous fassiez attention à la partie suivante du verset. Si vous deviez oublier tout ce que nous avons dit sur l’histoire de Yusuf (que la paix soit sur lui) assurez-vous de ne pas oublier ceci. Parce que c’est l’essence même de l’histoire de Yusuf. Gardez à l’esprit que cette histoire a été révélé au Messager d’Allah (BSDL) quand? À La Mecque. Quand à la Mecque? Dans l’année de la tristesse, quand Abou Taleb est décédé, Khadija (qu’Allah lui fasse miséricorde) est décédé. Le Messager d’Allah (BSDL) n’a trouvé personne pour le soutenir avec force, son oncle Abou Taleb. Personne à le soutenir financièrement, son épouse Khadija. Ce fut l’année de la tristesse. Ce n’était pas seulement la douleur sur le Messager d’Allah (BSDL) parce qu’il a perdu son oncle et il a perdu sa femme bien-aimée, mais parce que la da’wah (de l’Islam) était déjà limitée et maintenant d’autres obstacles se sont érigés dans le visage du Messager d’Allah (BSDL). Avant le Messager d’Allah avait la force de son oncle qui lui fournissait un parapluie de protection et sa femme qui le confortait à la maison. Maintenant quand le Messager d’Allah (BSDL) a perdu ces deux supports, le cœur du Messager d’Allah (BSDL) été rempli de tristesse et de chagrin. Ces moments-là que le Messager d’Allah (BSDL) subissait sont insupportables. Dans ces moments-là, le Messager d’Allah (BSDL) recevait la sourate Yusuf. Dans cette situation particulière sourate Yusuf est révélé. C’est pour cette raison que le Coran est révélé:

…Nous l’avons révélé ainsi pour raffermir ton coeur… (Coran 25.32)

Ainsi, le Coran fut révélé au Messager d’Allah (BSDL) dans les moments appropriés, pour les situations appropriées et pour servir l’objectif approprié. Donc, dans cette période particulière de l’année de la tristesse, Allah révèle au Messager d’Allah l’histoire de Yusuf. C’est l’histoire de quelqu’un qui a vécu des difficultés, des épreuves, de la misère, de la douleur et de la tristesse mais à la fin

…Certes, Allah nous a favorisés… (Coran 12.90)

Pourquoi? Allah dit dans ce segment du verset de la sourate l’essence Yusuf:

…Quiconque craint et patiente… Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants (voir V.2.112) ». (Coran 12.90)

Si vous avez de la taqwa et de la patience vous finirez par gagner, même après un certain temps. Si vous avez la patience et la piété, même après une période, à la fin vous serez victorieux. Et vous ne devriez avoir aucun doute à cet égard. Saidna Yusuf a été victorieux à la fin, dans la dounia (la vie) et dans l’Ehkira (l’au-delà). Ce n’est pas seulement dans la dounia. En dounia et dans l’Ehkira. Mais il est arrivé après un certain temps, il a fallu un certain temps, ce n’était pas rapide le même jour, il a fallu un certain temps. Par conséquent, il faut de la patience. Si vous n’avez pas la patience vous ne serez pas en mesure de survivre à la longue route. Alors Allah dit au Messager d’Allah (BSDL) qu’il ya beaucoup du mal, il ya beaucoup d’effort mais si vous avez la patience et vous avez de la taqwa en Allah l’Exalté, Allah va vous établir sur la terre. Sachez qu’il n’ya pas de victoire sans patience.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Source:
Discours Audio « Vies des Prophètes ». La série complète (en anglais) peut être téléchargée ici.

Hadith ~ En toute soumission

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

« O gens! Ne soyez pas trop empressé dans la demande de ce bas-monde. Nul être n’a que ce qui lui a été pré écrit et nul ne quittera ce monde avant que lui vienne en toute soumission la part de ce monde qui lui a été assignée ».

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
P45