Hadith ~ La nuit Al-Qadr (La Destinée)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Celui qui a veillé à prier la nuit du “Qadr” (de la valeur) par foi et par unique désir de la récompense de Dieu, Dieu lui pardonne tous ses péchés passés”. (unanimement reconnu authentique)

Selon Ibn Omar (DAS), certains Compagnons du Prophète (BSDL) virent en rêve la nuit du “Qadr” (de la valeur) dans les sept dernières nuits (de Ramadan). Le Messager de Dieu (BSDL) leur dit: “Je vois que vos rêves se sont tous limités aux sept dernières nuits de Ramadan. Que celui qui cherche à la vivre l’attende dans l’une des sept dernières nuits de Ramadan”. (unanimement reconnu authentique)

Selon Aisha (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Attendez la nuit du “Qadr” (de la valeur) dans les nuits impaires des dix derniers jours de Ramadan”. (Rapporté par Al Boukhari)

Selon Aisha (DAS): “Quand arrivaient les dix derniers jours de Ramadan, le Messager de Dieu (BSDL) en veillait toutes les nuits (à prier). Il réveillait ses femmes, redoublait de zèle religieux et retroussait ses manches (serrait la ceinture de son pagne)”.

Selon Aisha (DAS): ” le Messager de Dieu(BSDL) montrait pendant le mois de Ramadan plus de zèle religieux que dans les autres mois et, pendant les dix derniers jours de Ramadan, plus que dans les autres jours”. (Rapporté par Moslem)

Selon Aisha (DAS): “O Messager de Dieu! S’il m’arrivait de savoir quelle nuit est celle “de la valuer”, dis-moi ce que je devrais y dire”. Il lui dit: “Dis: ‘Seigneur Dieu! Tu es pardonneur et Tu aimes le pardon. Aussi pardonne-moi!”. (Rapporté par Attirmidhi)

Commentaire: Il y a une croyance générale qu’il est fixé au 27ème nuit du Ramadan. Mais ce n’est pas correct. Les hadiths ne confirment pas ce point de vue. Allah Alim.

Commentaire:
Si tu fais des duas, donne du sadaqah ou n’importe quelle autre bonne action les dix dernières soirées du Ramadan tu est garantie qu’une des soirées soit la nuit al-Qadr inchaAllah.

Si tu as débuté le Ramadan la soirée du 23 mars, ça veut dire que la soirée du 21 Ramadan tombe sur la soirée du 11 avril 2023 inchaAllah. Allah Alim.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 109, Page 354, Numéro 1187
Hadith 2: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1188
Hadith 3: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1190
Hadith 4: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1191
Hadith 5: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1192
Hadith 6: Chapitre 109, Page 355, Numéro 1193

Commentaire ~ L’honnêteté

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Voici une anecdote racontée par le célèbre “Prince des Voyageurs” Cheikh Abou AbdAllah Mohamed, mieux connu sous le nom d’Ibn Battouta. Ce récit nous arrive du 12éme siècle.

Dans la vallée de la Bekaa en Syrie, se trouve le tombeau d’Abou Youssef Yacoub. On raconte qu’à Damas, il avait obtenu un emploi de gardien dans un verger appartenant au sultan Nour Eddine. Lorsque vint la saison des fruits, le roi accompagné de son premier intendant visita son jardin. Le gardien Abou Youssef reçut l’ordre d’aller cueillir quelques grenades pour le monarque. Quand il les apporta, l’intendant prit un des fruits, l’ouvrit en deux et porta à sa bouche une petite quantité de grains rose pâle. Il fit une moue de dégoût et maugréa en crachant: “Ces fruits sont acides, va en cueillir d’autres et tâche de mieux les choisir cette fois-ci!” Abou Youssef s’exécuta avec promptitude et il revint, les bras chargés de grenades plus volumineuses que les premières. L’intendant les goûta de nouveau mais la grimace qu’il fit disait assez que cette seconde dégustation était encore plus désagréable que la précédente. Il se fâcha pour de bon et cria à l’endroit du gardien: “Voilà plus de six mois que tu es affecté à la garde de ce verger et tu ne sais pas encore distinguer ce qui est acide de ce qui est doux?” Ce à quoi le brave jardinier répliqua: “Tu m’as engagé pour surveiller les fruits ou pour les manger?”

Extrait de “Ibn Battouta Prince des voyageurs”
Auteur: Lotfi Akalay

Importance de l’Aumône (Zakat et Sadaqa) – Encore plus durant Ramadan

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l’un de vous et qu’il dise alors: “Seigneur! si seulement Tu m’accordais un court délai: je ferais l’aumône et serais parmi les gens de bien”. (Coran 63.10)

…Et tout ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage, et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face “Wajh” d’Allah. Et tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes oeuvres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés. (Coran 2.272)

Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens (dans les bonnes oeuvres), ont leur salaire auprès de leur Seigneur. Ils n’ont rien à craindre et ils ne seront point affligés. (Coran 2.274)

Dis: “Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à ce qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites [dans le bien], Il la remplace, et c’est Lui le Meilleur des donateurs”. (Coran 34.39)

Ibn Abbas (DAS) rapporte que le Messager de Dieu (BSDL) était l’homme le plus généreux. C’était au mois de Ramadan, quand il rencontrait Gabriel, qu’il était le plus généreux. Or Gabriel le rencontrait à chaque nuit de Ramadan où ils étudiaient ensemble le Coran. Quand Gabriel rencontrait le Messager de Dieu (BSDL), ce dernier était certainement plus généreux à dispenser le bien que le vent qui souffle sans arrêt. (unanimement reconnu authentique)

Selon Abou Hourayra (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: “Il ne se lève pas un seul jour sur l’humanité sans que deux Anges ne descendent du ciel. L’un d’eux dit: “Seigneur Dieu! Remplace sa dépense à celui qui a dépensé!” Et l’autre dit: “Seigneur Dieu! Frappe de perte celui qui s’est montré avare!” (unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1:Chapitre 111, Page 362, Numéro 1215
Hadith 2:Chapitre 35, Page 125, Numéro 294

Hadith ~ Le jeûneur connaît deux joies

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Dieu honoré et glorifié a dit: “Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. Le jeûne est un bouclier (contre le feu de l’Enfer). Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire: “Je suis en état de jeûne”. Par Celui qui tient l’âme de Mohammad dans Sa Main, la mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Dieu une meilleure odeur que le musc. Le jeûneur connaît deux joies: Quand il rompt son jeûne il se réjouit et, quand il rencontre son Seigneur, il se réjouit de son jeûne”. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 361, Numéro 1213

Hadith ~ Protéger son jeûne

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Quand l’un de vous est dans son jour de jeûne, qu’il s’abstienne de dire des grossièretés et d’élever la voix. Si quelqu’un l’injurie ou le provoque au combat, qu’il dise: “Je suis en état de jeûne”. (Unanimement reconnu authentique)

Selon Abou Hourayra (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: “Celui qui ne s’abstient pas de mentir et d’agir en pur mensonge. Dieu n’a que faire de son renoncement à son manger et à son boire”. (Rapporté par Al Boukhari)

Commentaire: Nous apprenons que le jeûne n’est pas seulement la privation de la nourriture, la boisson et des relations intimes avec son épouse, mais aussi il ne faut pas une mauvaise utilisation de la langue et les autres organes du corps. Quand on est en état de jeûne, on ne doit ni utiliser un langage injurieux, ni parler bêtement, ni mentir, ni faire la conversation obscène, ni se livrer à la médisance, ni se quereller avec quiconque. Si quelqu’un le provoque, on doit se taire et se rappeler qu’on observe le jeûne et on doit s’abstenir de telles choses. Autant que possible, on doit garder sa langue engagée dans le souvenir d’Allah et la récitation du Coran.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1:Chapitre 223, Page 325, Numéro 1240
Hadith 2:Chapitre 223, Page 325, Numéro 1241

Hadith ~ Quiconque jeune

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Quiconque jeune le mois de Ramadan poussé par sa foi et dans l’espoir de la récompense divine, Dieu l’absout de tous ses péchés passés. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 362, Numéro 1216

Ayaat 183-187 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

183. Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyam[1] comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété,

184. pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'(avec grande difficulté), il y a une compensation:[2] nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez!

185. (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants!

186. Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche: Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés.

187. On vous a permis, la nuit d’as-Siyam, d’avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement[3] pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a grâciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu’Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit[4]. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d’Allah: ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser). C’est ainsi qu’Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu’ils deviennent pieux!

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

[1] As-Siyam (le jeûne): c’est pendant tout le mois de Ramadan (9ème de l’année) qu’on jeûne. A cause du calendrier lunaire, les mois changent constamment de saisons. A partir du début de l’aube – environ une heure et demie avant le lever du soleil – jusqu’au coucher, on s’abstient de manger, boire, fumer et avoir des relations sexuelles. Du coucher du soleil à l’aube on mène une vie normale. De même que pour les prières, on a dû aménager, pour les régions polaires, les horaires de jeûne.

[2] Le paiement de la compensation s’applique exclusivement à ceux qui, à cause d’une grave maladie chronique ou de vieillesse, ne pourraient jamais remplacer les jours de jeûne manqués.

[3] Un vêtement: il faut entendre par là une source de tranquillité, de quiétude et de complémentarité réciproque entre les deux époux.
Autre interp.: une couverture. L’existence de liens permanents entre les deux époux rend difficile le fait de s’abstenir de rapports conjugaux. C’est pour cette raison, que ces rapports leur ont été permis la nuit d’as-Siyam.

[4] Le fil blanc… nuit: il faut entendre par là l’apparition de la lueur de l’aube.

Hadith ~ Jeûnez dès que vous voyez la nouvelle lune (de Ramadan)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Jeûnez dès que vous voyez la nouvelle lune (de Ramadan) et rompez le jeûne dès que vous voyez la nouvelle lune (de Shawal). Si des nuages vous empêchent de la voir, complétez à trente jours le mois de Shaban (celui qui précède Ramadan). (unanimement reconnu authentique)

Commentaire: (…) Il s’agit donc bien de la constatation, c’est-à-dire de la vue matérielle du nouveau croissant. Cette vue peut se faire à l’oeil nu mais rien n’empêche de se servir des inventions d’optique les plus perfectionnées et les plus récentes pour détecter la nouvelle lune. Il est même du devoir de toute la nation islamique de construire les observatoires les plus sophistiqués et ses aieux furent de brillants pionniers dans ce domaine. (…)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 363, Numéro 1219

Ayaat 137-142 ~ La famille d’Imran (Al-Imran)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

137. Avant vous, certes, beaucoup d’événements[1] se sont passés. Or, parcourez la terre, et voyez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient (les prophètes) de menteurs.

138. Voilà un exposé pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux.

139. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.

140. Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l’ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs – et Allah n’aime pas les injustes.

141. et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants.

142. Comptez-vous entrer au Paradis sans qu’Allah ne distingue parmi vous ceux qui luttent et qui sont endurants?

Sourate 3. La famille d’Imran (Al-Imran)

[1] (Événements) Sunan (pluriel de Sunnah): allusion aux châtiments infligés par Allah aux peuples précédents, ayant démenti leurs messagers.

Commentaire ~ La réponse à vos supplications est retardée pour une raison

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il y a une situation intéressante qui confond beaucoup de gens: le croyant qui est affligé avec une calamité et puis appelle Allah constamment, pourtant ne voit aucun signe d’une réponse à ses prières. Alors quand il s’approche près du point de désespoir, la vraie valeur de son coeur est découverte. S’il est satisfait avec ce qu’Allah a décrété pour lui, sans perdre espoir de la faveur d’Allah, alors dans la plupart des situations c’est à ce moment là que les supplications d’une telle personne sont répondues, répondu parce que son examen est terminé: sa foi a brillé à travers et le diable a été défait. Ainsi c’est à l’heure de désespoir que la valeur de l’homme est jugée. Allah fait allusion à cette signification dans le Coran:

Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n’avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous? Misère et maladie les avaient touchés; et ils furent secoués jusqu’à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés: “Quand viendra le secours d’Allah?” – Quoi! Le secours d’Allah est sûrement proche. (Coran 2:214)

Après que Ya’qub (la paix soit sur lui) ait perdu son fils, beaucoup de temps s’est écoulée, pourtant il n’a jamais perdu l’espoir de soulagement. Au lieu du soulagement, un autre de ses fils a été alors emporté, et même la il n’a pas perdu l’espoir de la Faveur et de la Miséricorde d’Allah

…Oh! belle patience. Il se peut qu’Allah me les ramènera tous les deux. Car c’est Lui l’Omniscient, le Sage”. (Coran 12:83)

Et semblables étaient les mots et les sentiments de Zacharie (la paix soit sur lui):

…[Cependant], je n’ai jamais été malheureux [déçu] en te priant, ô mon Seigneur. (Coran 19:4)

Donc on ne devrait jamais sentir que trop de temps s’est écoulé sans que ses supplications soient répondues. On devrait se rendre compte que, toutes les fois qu’on est testé avec des difficultés, c’est son courage et sa foi qui sont examinés. Pour passer un tel examen, on doit ignorer les chuchotements du diable et se tourner pour l’aide vers Allah, le Plus Compatissant, le Plus Généreux, le Plus Sage.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 317