Ayaat 151-153 ~ Les bestiaux (Al-Anam)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

151. Dis: “Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit: ne Lui associez rien; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée. Voilà ce qu'[Allah] vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous.

152. Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité[1]. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous.

153. “Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.” Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété.

Sourate 6. Les bestiaux (Al-Anam)

[1] La majorité: en agissant en adulte raisonnable dans la gestion de ses biens

Commentaire ~ Comment vous traitez autrui sera la façon dont vous serez traité

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Un sage par le passé a dit à son fils, “Mon fils, ne devient pas irrité quand tu es affligé avec des épreuves, pour en effet ceci équivaut à avoir de mauvaises pensées au sujet de son Seigneur et aussi, ça donne du plaisir à son ennemi. N’insulte pas les autres, pour en effet par Allah, chaque fois que je n’ai jamais moqué autrui, j’ai été affligé comme la personne que j’ai moquée. En ce monde, l’homme est une cible de flèches qui lui viennent successivement: certaines passent de près, les autres font défaut, certaines chute vers sa droite et d’autres vers sa gauche et les autres le frappent. Sachez que pour chaque bonne action, vous êtes récompensé et comment vous faites affaires avec les autres est la façon dont vous serez traité. Celui qui est dévoué à ses parents, ses enfants lui seront dévoués. Évitez l’avarice et l’ambition, car toutes les deux représentent la pauvreté dans le présent. Craignez Allah autant que vous pouvez. Si tu peux faire aujourd’hui meilleur qu’hier et demain meilleur qu’aujourd’hui et tes bonnes actions secrets interieurs meilleurs que tes bonnes actions extérieures, faites ainsi. Prenez garde des actions dont vous devez vous excuser, parce qu’on ne doit jamais faire des excuses pour la bonté. Quand vous prierez, faites le comme une prière d’adieu, comme si vous n’aurez jamais la chance de prier une autre fois (c.-à-d., que vous mourrez). Adhérez à la modestie et vous serez de ces personnes. N’infligez pas le mal sur d’autres; donnez leur plutôt le bien et pardonnez si vous pouvez. Ne soyez pas avare si on vous demande quelque chose et ne retardez pas vos efforts quand quelqu’un cherche de l’aide de toi. Celui qui est avare, Allah rendra les choses étroites pour lui; et celui qui donne, Allah lui remplacera ce qu’il a donné.”

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 141

Hadith ~ Qui a fait faillite

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Savez-vous qui a fait faillite?” Ils dirent: “Nous considérons comme failli parmi nous celui qui a perdu son argent et ses biens”. Il dit: “Le failli de ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant fait la prière, observé le jeûne et payé l’impôt-Zakat. Il vient après avoir insulté celui-ci, accusé celui-là de dévergondage, mangé l’argent de tel autre, répandu le sang de celui-là, et frappé tel autre. On répartit ses bonnes actions entre ses victimes et, si elles ne suffisent pas à le racheter auprès d’elles, on prend de leurs péchés, on les jette sur lui et il est ensuite jeté en Enfer”. (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Le fait de remplir ses obligations religieuses (prières, aumônes, jeûne, pèlerinage) ne suffit pas à prouver qu’on est agréé de Dieu et qu’on n’ira pas en Enfer. Ce qui compte avant tout, c’est l’intention réelle de nos actes de dévotion. Si elles visent vraiment Dieu, elles nous empêchent obligatoirement de commettre l’injustice et l’immoralité. Mais si on fait ces actes par pure ostentation et pour tromper les autres et avoir des faveurs, Dieu nous les rejette brutalement à la face et, étant donné l’impureté de notre âme, nous continuons en même temps à enfreindre tous les interdits vis-à-vis de Dieu et des hommes. Cela nous mène alors directement en Enfer malgré notre prière, nos aumônes, notre jeûne et notre pèlerinage.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 25, Page 99, Numéro 217

Ayaat 30-33 ~ Les versets détaillés (Fussilat)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Tafseer intéressant à propos de ces Ayaat en anglais (49 minutes)

30. Ceux qui disent: “Notre Seigneur est Allah”, et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux[1]. “N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis.

31. Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez,

32. un lieu d’accueil de la part d’un Très Grand Pardonneur, d’un Très Miséricordieux”.

33. Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne oeuvre et dit: “Je suis du nombre des Musulmans ? “

Sourate 41. Les versets détaillés (Fussilat)

[1] Les Anges descendent sur eux: au moment de la mort.

Hadith ~ Six jours de Shawwal

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Ayub (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Celui qui a jeûné le mois de Ramadan puis l’a fait suivre de six jours de Shawwal (10ème mois lunaire), c’est comme s’il avait jeûné tout le temps”. (Rapporté par Moslem)

*Note: Ces six journées de jeûne de Shawwal sont facultatives et peuvent être consécutives ou non. Selon la formule que la récompense d’une bonne action est au moins dix fois la bonne action, le jeûne d’un mois (Ramadan) est équivalent à une jeune de dix mois. Si l’on observe également les six jours de Shawwal, ça équivaut à une jeune de deux mois. Ainsi, on devient admissible à la récompense d’une jeune d’une année entière. Celui qui en fait ceci une habitude chaque année est comme celui qui observe le jeûne tout au long de sa vie. Il sera considéré par Allah comme celui qui observe le jeûne de façon permanente. Bien que ces six jours soient de nature volontaire, ils sont très importants. On peut observer ces six jours consécutivement ou séparément durant le mois de Shawwal (après l’Eid ou il ne faut pas jeûner). Allah Alim.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 111, Page 368, Numéro 1252

Hadith ~ Deux trajets différents

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Jaber (que Allah lui accorde Sa satisfaction) rapporte: “Le Prophète , quand il s’agissait d’un jour de fête religieuse, suivait deux trajets différents à l’aller et au retour”. (Rapporté par Al Boukhari)

Commentaire Dans tout acte de dévotion ou de bien, la discrétion est fortement recommandée afin d’éviter toute ostentation qui annule la valeur de ces actes. Cependant il est bon d’autre part d’extérioriser au maximum les manifestations de joie licite et les rites sacrés afin d’y attirer ceux qui ne les connaissaient pas et afin de montrer toute la splendeur et la puissance de l’Islam. Il y a aussi sur le bord des routes des Anges pour témoigner en faveur de ceux qui se rendent à une œuvre de bien ou à un lieu de dévotion. En empruntant deux itinéraires différents, on augmente ainsi le nombre de ces Anges.

Aussi les ‘Ulama’ disent qu’il y a beaucoup de points de sagesse subtils en prenant deux trajets différents. Selon l’Imam An-Nawawi, cela augmente les lieux d’adoration. Certains disent que les deux trajets témoigneront au Jour du Jugement. Que la personne les a traversés dans un état d’adoration. Cela peut aussi être que les nécessiteux des deux trajets pourront bénéficier de l’aumône et de la charité. Allah Alim.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 98, Page 183, Numéro 719

Ayaat 34-35 ~ Les coalisès (Al-Ahzab)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.

35. Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.

Sourate 33. Les coalisès (Al-Ahzab)

Commentaire ~ L’eau dans une cruche

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Voici une anecdote de Cheikh Mohammed Murte’ach mourut l’an 328 (939-940).

Le cheikh disait: “J’avais accompli treize voyages à la Ke’abeh, lorsqu’en y réfléchissant bien je reconnus que tout ce que j’avais fait n’était que pour la montre. – Comment cela? lui demanda-t-on. – Un jour répondit-il, que ma mère m’avait commandé de lui apporter de l’eau dans une cruche, cette tâche me parut pénible; j’en conclus que tous mes voyages à la Ke’abeh étaient de purs actes d’hypocrisie, attendu que les droit d’une mère sur son fils priment de beaucoup les honneurs que nous devons à la Ke’abeh.”

Hadith ~ Zakat al-Fitr

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn `Umar (que Allah lui accorde Sa satisfaction) rapporte que le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui), a fait Zakat al-Fitr obligatoire sur tous les esclaves, homme libre, mâle, femelle, jeunes et vieux parmi les musulmans; un Saa` (une mesure: quatre poignées doubles) de dattes séchées ou un Saa` d’orge. [Sahih Bukhari – arabe / anglais, vol. 2, p. 339, no. 579]

Commentaire: Zakat al-Fitr, doit être dans les mains de la famille dans le besoin AVANT la prière de l’Eïd.

Ayaat 17-19 ~ Les fourmis (An-Naml)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

17. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d’hommes et d’oiseaux, et furent placées en rangs.

18. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: “Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s’en rendre compte”.

19. Il sourit, amusé par ses propos et dit: “Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m’as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux”.[1]

Sourate 27. Les fourmis (An-Naml)

[1]: Très belle Dua (supplication) que nous devrions mémoriser et souvent répéter inchaAllah.

Commentaire ~ Il a refusé de le prendre que d’une manière illégale

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ceci me rappelle une histoire d’Ali (qu’Allah soit satisfait de lui). Un matin, il est entré dans la Mosquée d’al-Koofa pour prier deux unités volontaires de prière. Avant d’entrer, il a trouvé un garçon debout à la porte. Il lui dit. “O garçon, retiens pour moi ma mule jusqu’à ce que je termine de prier.” Quand Ali était entré dans la mosquée, il prit l’intention de récompenser le garçon avec un dirham pour ses services. Pendant ce temps, le garçon enleva la muserolle de la mule et se précipita au marché pour la vendre. Quand Ali sortit de la mosquée, il ne trouva pas le garçon, mais seulement sa mule sans sa muserolle. Il engagea un homme pour retrouver le garçon et lui ordonna d’aller voir au marché, car il était très probable que le garçon y irait pour vendre la muserolle. Effectivement, l’homme trouva le garçon au marché ou il essayait de vendre la muserolle aux enchères. L’homme acheta la muserolle de lui pour un dirham. Quand il retourna à Ali et l’informa sur ce qui s’est passé, Ali a dit: “Combien Allah est parfait! Par Allah, je voulais lui donner un dirham licite (hallal), mais il a refusé de le prendre que d’une manière illégale (haraam).”

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à ton seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Coran 10:61)

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P416

Ayaat 1-5 ~ Al-Qadr (La Destinée)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr[1].

2. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr?

3. La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois[2].

4. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit[3], par permission de leur Seigneur pour tout ordre.

5. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube.

Sourate 97. Al-Qadr (La Destinée)

[1] Laylat-ul-Qadr: la nuit glorieuse (durant le Ramadan) où le Coran fut révélé pour la première fois.

[2] mille mois : adorer Allah cette nuit-là vaut mieux que d’adorer Allah pendant mille mois, c’est-à-dire 83 ans et 4 mois.

[3] L’Esprit: l’Ange Gabriel.

Hadith ~ Aime pour son frère

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’après Anas (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui), a dit: “Aucun d’entre vous ne peut se prétendre croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère (ou prochain) ce qu’il aime pour lui-même“. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 21, Page 84, Numéro 182

Commentaire ~ Le temps qui passe

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abdullah bin Mas’ud (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit: “En effet je déteste voir un homme oisif, ni travailler pour ce monde, ni pour l’au-delà.”

Hassan Basri (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit: “Ô fils d’Adam, en effet vous êtes seulement un certain nombre de jours. Chaque fois qu’un jour s’en va, une partie de vous s’en va avec elle.”

Hassan a déclaré: “J’ai rencontré des gens (pieux) qui sont plus avares avec leur temps qu’ils ne le sont avec leur richesse.”

Hassan a également déclaré dans un sermon, “Ne laissez pas les charmes temporaires et petits de ce monde vous distraire et vous séduire… et ne dites pas demain et demain, car en effet vous ne savez pas quand vous allez partir à Allah.”

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 35

Ayaat 255 “Kursiy” ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

Tafseer Ayaat Al-Kursiy (En Anglais)

255. Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « al-Qayyum ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut interceder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’il veut. Son Trône « Kursiy » déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et il est le Très Haut, le Très Grand[1].

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

[1] “Al-Qayyum”: ce mot arabe n’a pas d’equivalent en francais. Il signifie: celui qui n’a besoin de rien alors que tout a besoin de Lui, qui ne depend de rien alors que tout depend de Lui.

“Kursiy”: mot arabe qui signifie “siege”; certains commentateurs interprètent comme étant la Science d’Allah. Il est prouvé qu’Allah ne ressemble en rien à Ses créatures.

Ayaat 111-115 ~ Hud

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

111. Très certainement, ton Seigneur fera leur pleine rétribution à tous pour leurs oeuvres… Il est Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.

112. Demeure sur le droit chemin comme il t’est commandé, ainsi que ceux qui sont revenus [à Allah] avec toi. Et ne commettez pas d’excès. Car vraiment Il observe ce que vous faites.

113. Et ne vous penchez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus.

114. Et accomplis la Salat aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes oeuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent.

115. Et sois patient. Car Allah ne laisse pas perdre la récompense des gens bienfaisants.

Sourate 11. Hud

Commentaire ~ Conseils pieux

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sufyan ath-Thawrî sur son lit de mort recommanda à Ali b. al-Hasan as-Sullamî:

Sois toujours sincère, garde-toi du mensonge, de la félonie, de l’ostentation et de l’orgueil; ce sont des défauts qui réduisent à néant les bénéfices acquis par la pratique des bonnes oeuvres. En matière de religion, prends pour seul conseiller l’homme qui observe fidèlement la sienne et pour compagnon celui qui te détourne des vanités terrestres. L’idée de la mort toujours présente à l’esprit, implore souvent le pardon divin et, ta vie durant, songe à ton salut. Prodigue les conseils pieux à qui les sollicite. N’abuse pas de la confiance mise en toi par un croyant, car, dès lors, c’est Dieu Lui-même et Son Prophète que tu trahirais. Fuis chicaneries et disputes. Évite ce qui peut donner prise au doute pour te cantonner dans les inébranlables certitudes; il y va de ta sauvegarde. Ordonne le bien et interdis le mal, tu seras ainsi aimé de Dieu. Mets-toi d’abord en règle avec ta conscience, le Seigneur Se chargera d’établir ta notoriété aux yeux d’autrui. Accepte les excuses quand on t’en présente et n’en veuille pas à tes frères en Islam. Renoue avec quiconque aura rompu avec toi; en pardonnant les offenses, tu te hisseras au rang des compagnons des prophètes. Remets-t-en à Dieu en chaque circonstance, en public comme en privé. Crains-Le comme le mortel que tu es, appelé à être ressuscité et conduit en troupeau devant le Tout-Puissant. N’oublie pas l’alternative qui t’attend: ou le jardin sublime ou le feu ardent.

Hadith ~ Observe les commandements

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn ‘Abbas (que Allah lui accorde Sa satisfaction) a dit: “J’étais une fois assis en croupe sur la monture du Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) quand il me dit: “Jeune homme! Je vais t’enseigner ces quelques paroles: Observe les commandements de Dieu et Dieu te préservera. Observe les commandements de Dieu et tu trouveras Dieu à tes côtés. Quand tu demandes quelque chose, demande-la à Dieu. Quand tu as besoin d’aide demande-la à Dieu. Sache que si tout le monde s’associait pour te faire du bien, ils ne pourront te faire que le bien que Dieu a déjà écrit pour toi. Que s’ils se coalisaient tous pour te faire du mal, ils ne pourraient te faire que le mal que Dieu a déjà écrit pour toi. Les calames (du destin) se sont depuis longtemps arrêtés d’écrire et l’encre des pages (du destin) est désormais bien sèche”. (Rapporté par Attirmidhi)

Dans une autre version: “Observe les commandements de Dieu et tu Le trouveras devant toi. Cherche à connaître Dieu dans ton aisance et Il te connaîtra dans ta gêne. Sache que ce qui t’a raté ne pouvait pas t’atteindre et que ce qui t’a atteint ne pouvait te rater. Sache que la victoire va de pair avec la patience, que la guérison va de pair avec la maladie et qu’avec toute situation gênante il y a une situation aisée”

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 5, Page 33, Numéro 62

Ayaat 1-5 ~ Al-Alaq (L’Adherence)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,

2. qui a créé l’homme d’une adhérence.

3. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,

4. qui a enseigné par la plume [le calame],

5. a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.

Sourate 96. Al-Alaq (L’Adherence)

Commentaire: Ces versets de la Sourate Al-Alaq sont les premiers versets de La Révélation de Allah -à Lui la puissance et la gloire-. La révélation du Coran a commencé dans la nuit du Lailat-Al-Qadr (Nuit de la Destinée) pendant le Ramadan après le Prophète Muhammad (SAWS) a passé la quarantième année de sa vie. Voici une partie du hadith rapporté dans le Sahih Boukhari:

Aisha (DAS), la mère des croyants dit que le début de l’inspiration divine de l’apôtre d’Allah a été sous la forme de bons rêves qui sont venus comme la lumière du jour (c’est à dire vrai) et puis l’amour de la solitude lui a été accordé. Il allait en solitude dans la grotte de Hira ‘(près de La Mecque), où il avait l’habitude d’adorer (Allah seul) en continu pendant plusieurs jours avant son désir de voir sa famille. Il prenait avec lui de la nourriture pour le séjour et ensuite revenait à (son épouse) Khadija pour prendre sa nourriture à nouveau, jusqu’à ce que tout à coup la vérité descende sur lui alors qu’il était dans la grotte de Hira.

L’ange vint à lui et lui a demandé de lire. Le Prophète répondit: “Je ne sais pas lire”. Le Prophète a ajouté: “L’ange m’a pris (de force) et me serra si fort que je ne pouvais plus le supporter. Il m’a alors libéré et me demanda à nouveau de lire et je lui ai répondu, “Je ne sais pas lire”. Il me rattrapa et me serra une deuxième fois jusqu’à ce que je ne puisse plus le supporter. Il m’a alors libéré et me demanda à nouveau de lire, mais encore une fois je lui ai répondu, “Je ne sais pas lire”. Il m’a pris pour la troisième fois et me serra, puis me relâcha et dit: “Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,” … (Bukhari, I, No. 3; VI, No. 478; Muslim I, No. 301.)

Hadith ~ Démons sont mis aux fers

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: «Quand arrive le mois de Ramadan, on ouvre les portes du Paradis, on ferme celles de l’Enfer et des démons sont mis aux fers». (Unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 217, Page 319, Numéro 1220

Commentaire ~ Horaire de Lecture du Coran

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Horaire Lecture du Coran – Document PDF

Selon Ibn Masud (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Celui qui lit une seule lettre du Coran s’inscrit une bonne action et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que “ALM” (lettres énigmatiques se trouvant au début de certains chapitres du Coran) est une lettre, mais A est une lettre, L est une lettre et M est une lettre”. (Rapporté par Attirmidhi)

Selon Abdullah Ibn Amr Ibn Al As (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “On dira (le jour du jugement dernier) au lecteur assidu du Coran: “Lis et monte (les degrés du Paradis). Récite clairement comme tu le faisais dans le bas-monde. Ta place au Paradis te sera fixée au dernier verset que tu liras”. (Rapporté par Abou Dawud et Attirmidhi)

Commentaire:
Nul ne peut ignorer les bienfaits de la lecture Coranique. Pour simplifier la découpe de cette lecture et faire en sorte que chacun et chacune puisse boucler le Coran dans son intégralité pour la fin de Ramadân, un calendrier a été confectionné pour hommes et femmes*.

Calendrier de lecture du Coran durant le Ramadan pour hommes

Jour – Juz Hizb Lecture à effectuer
1 Ramadan 1 – 2   Sourate 1, v.1 jusqu’au Sourate 2, v.141
2 Ramadan 3 – 4   Sourate 2, v.142 jusqu’au Sourate 2, v.252
3 Ramadan 5 – 6   Sourate 2, v.253 jusqu’au Sourate 3, v.92
4 Ramadan 7 – 8   Sourate 3, v.93 jusqu’au Sourate 4, v.23
5 Ramadan 9 – 10   Sourate 4, v.24 jusqu’au Sourate 4, v.147
6 Ramadan 11 – 12   Sourate 4, v.148 jusqu’au Sourate 5, v.81
7 Ramadan 13 – 14   Sourate 5, v.82 jusqu’au Sourate 6, v.110
8 Ramadan 15 – 16   Sourate 6, v.111 jusqu’au Sourate 7, v.87
9 Ramadan 17 – 18   Sourate 7, v.88 jusqu’au Sourate 8, v.40
10 Ramadan 19 – 20   Sourate 8, v.41 jusqu’au Sourate 9, v.92
11 Ramadan 21 – 22   Sourate 9, v.93 jusqu’au Sourate 11, v.5
12 Ramadan 23 – 24   Sourate 11, v.6 jusqu’au Sourate 12, v.52
13 Ramadan 25 – 26   Sourate 12, v.53 jusqu’au Sourate 14, v.52
14 Ramadan 27 – 28   Sourate 15, v.1 jusqu’au Sourate 16, v.128
15 Ramadan 29 – 30   Sourate 17, v.1 jusqu’au Sourate 18, v.74
16 Ramadan 31 – 32   Sourate 18, v.75 jusqu’au Sourate 20, v.135
17 Ramadan 33 – 34   Sourate 21, v.1 jusqu’au Sourate 22, v.78
18 Ramadan 35 – 36   Sourate 23, v.1 jusqu’au Sourate 25, v.20
19 Ramadan 37 – 38   Sourate 25, v.21 jusqu’au Sourate 27, v.55
20 Ramadan 39 – 40   Sourate 27, v.56 jusqu’au Sourate 29, v.45
21 Ramadan 41 – 42   Sourate 29, v.46 jusqu’au Sourate 33, v.30
22 Ramadan 43 – 44   Sourate 33, v.31 jusqu’au Sourate 36, v.27
23 Ramadan 45 – 46   Sourate 36, v.28 jusqu’au Sourate 39, v.31
24 Ramadan 47 – 48   Sourate 39, v.32 jusqu’au Sourate 41, v.46
25 Ramadan 49 – 50   Sourate 41, v.47 jusqu’au Sourate 45, v.37
26 Ramadan 51 – 52   Sourate 46, v.1 jusqu’au Sourate 51, v.30
27 Ramadan 53 – 54   Sourate 51, v.31 jusqu’au Sourate 57, v.29
28 Ramadan 55 – 56   Sourate 58, v.1 jusqu’au Sourate 66, v.12
29 Ramadan 57 – 58   Sourate 67, v.1 jusqu’au Sourate 77, v.50
30 Ramadan 59 – 60   Sourate 78, v.1 jusqu’au Sourate 114, v.6

Calendrier de lecture du Coran durant le Ramadan pour femmes*

Jour – Juz Hizb Lecture à effectuer
1 Ramadan 1 – 3   Sourate 1, v.1 jusqu’au Sourate 2, v.202
2 Ramadan 4 – 6   Sourate 2, v.203 jusqu’au Sourate 3, v.92
3 Ramadan 7 – 9   Sourate 3, v.93 jusqu’au Sourate 4, v.87
4 Ramadan 10 – 12   Sourate 4, v.88 jusqu’au Sourate 5, v.81
5 Ramadan 13 – 15   Sourate 5, v.82 jusqu’au Sourate 6, v.165
6 Ramadan 16 – 18   Sourate 7, v.1 jusqu’au Sourate 8, v.40
7 Ramadan 19 – 21   Sourate 8, v.41 jusqu’au Sourate 10, v.25
8 Ramadan 22 – 24   Sourate 10, v.26 jusqu’au Sourate 12, v.52
9 Ramadan 25 – 27   Sourate 12, v.53 jusqu’au Sourate 16, v.50
10 Ramadan 28 – 30   Sourate 16, v.51 jusqu’au Sourate 18, v.74
11 Ramadan 31 – 33   Sourate 18, v.75 jusqu’au Sourate 21, v.112
12 Ramadan 34 – 36   Sourate 22, v.1 jusqu’au Sourate 25, v.20
13 Ramadan 37 – 39   Sourate 25, v.21 jusqu’au Sourate 28, v.50
14 Ramadan 40 – 42   Sourate 28, v.51 jusqu’au Sourate 33, v.30
15 Ramadan 43 – 45   Sourate 33, v.31 jusqu’au Sourate 37, v.144
16 Ramadan 46 – 48   Sourate 37, v.145 jusqu’au Sourate 41, v.46
17 Ramadan 49 – 51   Sourate 41, v.47 jusqu’au Sourate 48, v.17
18 Ramadan 52 – 54   Sourate 48, v.18 jusqu’au Sourate 57, v.29
19 Ramadan 55 – 57   Sourate 58, v.1 jusqu’au Sourate 71, v.28
20 Ramadan 58 – 60   Sourate 72, v.1 jusqu’au Sourate 114, v.6

*Étant donné que les femmes sont amenées à manquer des jours de jeûne, la découpe a été étalée sur 20 jours, à raison de 3 hizb par jour, ce qui leur laisse une marge suffisante en cas d’interruption momentanée de leur mois. Il vaut en effet mieux se fixer une lecture de 3 hizb par jour que de laisser passer 5-6 jours de lecture à rattraper d’une traite.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 108, Page 323, Numéro 997
Hadith 2: Chapitre 108, Page 323, Numéro 999

Ayaat 1-7 ~ Al-Fatiha (Prologue ou Ouverture)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux[1].

2. Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

4. Maître du Jour de la rétribution.

5. C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

6. Guide-nous dans le droit chemin,

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés[2].

Sourate 1. Al-Fatiha (Prologue ou Ouverture)

[1] C’est la formule que prononce le Musulman au commencement de tout acte, se rappelant ainsi son Créateur et de son Guide et Lui demandant Son aide pour bien l’accomplir.

[2] Après la récitation on prononce le mot “Amine”.

Ayaat 9-11 ~ Le vendredi (Al-Jumua)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

9. Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce[1]. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!

10. Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.

11. Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s’y dispersent et te laissent debout. Dis: “Ce qui est auprès d’Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs”.

Sourate 62. Le vendredi (Al-Jumua)

[1] Laissez tout négoce: abandonnez toutes vos occupations pour pouvoir accomplir votre devoir religieux.

Ayaat 14-16 ~ Ta-Ha

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

14. Certes, c’est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour le souvenir de Moi.

15. L’Heure va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts.

16. Que celui qui n’y croit pas et qui suit sa propre passion ne t’en détourne pas. Sinon tu périras.

Sourate 20. Ta-Ha

Commentaire ~ Trois questions

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

  • Tu as honte même auprès des gens qui n’ont pas le visage propre. Pourquoi n’aurais-tu pas honte, pour une fois, devant Allah?

  • Allah met un voile sur tes péchés afin qu’un jour tu en aies honte. Mais qui peut dire jusqu’à quand dure ce privilège?

  • Existe-t-il quelqu’un qui ait frappé à la porte de la Miséricorde de Allah sans rien recevoir?

Hadith ~ Reste plus qu’une coudée

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn Masud (que Allah lui accorde Sa satisfaction) rapporte: “Le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui), et c’est lui le véridique et le digne d’être cru, nous a fait ce discours: “On consacre quarante jours à la création de l’un de vous dans le ventre de sa mère pour en faire une goutte de liquide. Puis on en fait une masse accrochée dans la même période. Puis on en fait un bol de mastication dans la même période. Puis on lui envoie l’Ange qui insuffle en lui l’esprit (l’âme) et l’on prédétermine pour lui quatre choses: sa subsistance, la durée de sa vie, la valeur de son oeuvre et sa prédestination soit en Enfer, soit au Paradis. Par Celui en dehors de qui il n’est point de dieu, l’un de vous fait certainement l’oeuvre des gens destinés au Paradis jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une coudée entre lui et le Paradis et voilà que sa prédestination le devance, il commet alors un acte de ce que font les gens de l’Enfer et il y entre. Et l’un de vous fait certainement l’oeuvre des gens voués à l’Enfer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une coudée entre lui et l’Enfer et voilà que sa prédestination le devance, il fait alors un acte de ce que font les gens du Paradis et il y entre”. (unanimement reconnu authentique)

Commentaire 1 (Pas du Dr Keshrid): Ce Hadith devrait faire disparaître tout ego, racisme ou pensée que l’on est meilleur ou supérieur à n’importe qui d’autre ou que l’on devient trop confiant qu’on est destiné à Jannah (seul Allah sait qui l’est) et en même temps le hadith devrait supprimer toute haine ou sentiment que quelqu’un est pire ou mauvais ou est destiné à l’enfer (seul Allah sait qui l’est). Abu Soufian (DAS) a passé vingt ans à combattre le Messager d’Allah (BDSL) et est devenu musulman à la fin. L’oncle du Messager Abu Talib a passé sa vie à aider Rasoul Allah (SAWS) et est mort en n’acceptant pas l’Islam. Nous devons vivre en équilibre entre l’espoir dans la Miséricorde d’Allah et la peur dans la Colère d’Allah. Allah est Juste et chacun obtiendra ce qu’il a gagné et aucune action bonne ou mauvaise ne sera ignorée (mais rappelez-vous qu’avec le repentir Allah transforme ces mauvaises actions en bonnes actions). Allah Alim.

Commentaire 2 (Du Dr. Keshrid): Ce Hadith inquiétant nous oblige à vivre jusqu’au dernier moment entre la crainte et l’espérance étant donné que c’est seule la phase finale de notre vie qui nous désigne soit au Paradis, soit à l’Enfer quelle que soit notre oeuvre durant toute notre vie.

Ce Hadith inquiétant nous oblige à vivre jusqu’au dernier moment entre la crainte et l’espérance étant donné que c’est seule la phase finale de notre vie qui nous désigne soit au Paradis, soit à l’Enfer quelle que soit notre oeuvre durant toute notre vie.

Un Hadith dit que les choses sont uniquement jugées sur leur conclusion.

Le Diable était un très grand savant (Lucifer = porteur de lumière) et il a adoré Dieu durant soixante dix mille ans. Mais sa prédestination à l’Enfer fut la plus forte. Il commit alors sa fameuse désobéissance à Dieu et tomba dans les abîmes de la malédiction éternelle.

Il nous appartient donc de ne jamais nous satisfaire de notre oeuvre si elle est bonne et de ne jamais désespérer en la clémence de Dieu quel que soit le nombre de nos péchés.

Nous prions Le Tout-Puissant de nous prédestiner la bonne conclusion.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 49, Page 160, Numéro 394

Ayaat 12-19 ~ Luqman

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

12. Nous avons effectivement donné à Luqman la sagesse: “Sois reconnaissant à Allah, car quiconque est reconnaissant, n’est reconnaissant que pour soi-même; quant à celui qui est ingrat…, En vérité, Allah se dispense de tout, et Il est digne de louange”.

13. Et lorsque Luqman dit à son fils tout en l’exhortant: “Ô mon fils, ne donne pas d’associé à Allah, car l’association à [Allah] est vraiment une injustice énorme”.

14. Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. “Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination.

15. Et si tous deux te forcent a M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez”.

16. “Ô mon enfant, fût-ce le poids d’un grain de moutarde, au fond d’un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir[1]. Allah est infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur.

17. Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise!

18. Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole.

19. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes”.

Sourate 31. Luqman

[1]: Le fera venir: pour en rendre compte au Jour du Jugement dernier.

Commentaire ~ A côté de la difficulté est, certes, une facilité!

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

A côté de la difficulté est, certes, une facilité! A côté de la difficulté, est certes, une facilité! (Coran 94.6-7)

Manger suit la faim, boire suit la soif, le sommeil vient après l’agitation et la santé prend la place de la maladie. Les perdus trouveront leur chemin, celui dans la difficulté trouvera un soulagement, et le jour suivra la nuit.

…Mais peut-être qu’Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui… (Coran 5.52)

Informe la nuit d’un matin à venir, la lumière qui couvrira les montagnes et les vallées. Donner des nouvelles aux affligés d’un soulagement soudaine qui les atteindra avec la vitesse de la lumière ou dans un clin d’oeil.

Si vous voyez le désert qui s’étend sur des miles et des miles, sachez qu’au-delà de cette distance sont des prairies vertes avec de l’ombre abondante. Si vous voyez la corde se serrer et serrer, sachez qu’il se cassera.

Les larmes sont suivies par un sourire, la peur est remplacée par le confort, et l’anxiété est remplacée par la sérénité. Quand le feu a été préparé pour le Prophète Ibrahim (Abraham) (PSL), il n’a pas senti la chaleur en raison de l’aide qu’il a reçu de son Seigneur.

Nous dîmes: “Ô feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire”. (Coran 21.69)

La mer n’a pas noyé Prophète Moussa (Moïse) (PSL), car il prononça d’une manière confiante, forte, et de façon véridique:

Il dit: “Jamais, car j’ai avec moi mon Seigneur qui va me guider”. (Coran 26.62)

Le Prophète Muhammad (BSDL) a dit à Abu Bakr (DAS) dans la grotte que Dieu était avec eux:

Abou Bakr “le véridique” (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) qui fut, de même que son père et sa mère, compagnon du Prophète (BSDL) a dit: “Quand nous étions (lui et le Prophète) dans la grotte (ou ils s’étaient caches dans leur fuite vers Médine), je regardai les pieds des idolâtres qui étaient juste au-dessus de nous et je dis: “O Messager de Dieu! Si l’un d’eux regardait au-dessous de ses pieds, il nous verrait”. Il dit: “Que penses-tu, o Abou Bakr! de deux compagnons dont le troisième est Dieu?” (Unanimement reconnu authentique) Source

Alors la paix et la tranquillité est descendu sur eux.

Ceux qui sont esclaves du moment ne voient que la misère et le malheur. C’est parce qu’ils ne regardent que le mur et la porte de la chambre, alors qu’ils devraient regarder au-delà de ces obstacles qui sont mis devant eux.

Par conséquent, ne soit pas dans le désespoir: il est impossible que les choses restent les mêmes. Les jours et les années sont en rotation continue, l’avenir est invisible, et chaque jour Allah a des affaires à amener de l’avant. Vous ne les connaissez pas, mais il se peut qu’Allah après un moment apporte quelque chose de nouveau. A côté de la difficulté est, certes, une facilité!

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
PSL: que la paix soit sur lui
DAS: que Allah lui accorde Sa satisfaction

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Par Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
P40

Hadith ~ Deux compagnons

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Bakr “le véridique” (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) qui fut, de même que son père et sa mere, compagnon du Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Quand nous étions (lui et le Prophète) dans la grotte (où ils s’étaient cachés dans leur fuite vers Médine), je regardai les pieds des idolâtres qui étaient juste au-dessus de nous et je dis: “O Messager de Dieu! Si l’un d’eux regardait au-dessous de ses pieds, il nous verrait”. Il dit: “Que penses-tu, ô Abou Bakr! de deux compagnons dont le troisième est Dieu?” (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Editeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 7, Page 40, Numéro 81

Ayaat 1-10 ~ Al-Araf

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Alif, Lam, Mim, Sad.

2. C’est un Livre qui t’a été descendu; qu’il n’y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton coeur; afin que par cela tu avertisses, et (qu’il soit) un Rappel aux croyants.

3. Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.

4. Que de cités Nous avons détruites! Or, Notre rigueur les atteignit au cours du repos nocturne ou durant leur sieste.

5. Leur invocation, lorsque leur survint notre rigueur, se limita à ces paroles: Certes nous étions injustes”.

6. Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés[2].

7. Nous leur raconterons en toute connaissance (ce qu’ils faisaient) car Nous n’étions pas absent!

8. Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes actions pèseront lourd… Voilà ceux qui réussiront!

9. Et quant à celui dont les bonnes actions pèseront léger… Voilà ceux qui auront causé la perte de leurs âmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos enseignements.

10. Certes, Nous vous avons donné du pouvoir sur terre et Nous vous y avons assigné subsistance. (Mais) vous êtes très peu reconnaissants!

Sourate 7. Al-Araf

[1] Al-Araf: endroit surélevé entre le Paradis et l’Enfer, sur lequel vont se trouver des gens qui auront une vue sur les deux. Nous conserverons le mot al-Araf parce qu’il n’y a pas d’équivalent en français.

[2] les envoyés: ici les prophètes qui ont une mission auprès des hommes ou les Anges qui exécutent les ordres d’Allah.