Ayaat 275-280 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

275. Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent: “Le commerce est tout à fait comme l’intérêt”. Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt[1]. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’Allah[2]. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement.

276. Allah anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n’aime pas le mécréant pécheur.

277. Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes oeuvres, accompli la Salat et acquitté la Zakat, auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. Pas de crainte pour eux, et ils ne seront point affligés.

278. Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants.

279. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne lèserez personne, et vous ne serez point lésés.

280. A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par charité! Si vous saviez[3]!

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

[1] Ceux qui mangent de l’intérêt…: ce n’est pas seulement l’usure qui est interdite, mais le moindre prêt à intérêt. Toute transaction à base d’intérêt est défendue, c.-à-d. tout gain à risque unilatéral: par exemple, prêter de l’argent à un commerçant ou à un industriel et exiger un intérêt sans participer aux risques et aux pertes éventuelles du débiteur. Par contre, le prêt avec participation aux gains et aux risques est parfaitement licite: il s’agit alors d’une véritable association.

[2] Son affaire dépend d’Allah: de lui pardonner.

[3] Dans l’aisance: en mesure de rembourser la dette.
Si vous saviez: si vous saviez la récompense qu’Allah vous réserve pour avoir agi de la sorte.

Laisser un commentaire