Commentaire ~ La mort plane au-dessus de nous

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il incombe à chacun de réaliser que la mort plane au-dessus de nous. À n’importe quel moment du jour ou de la nuit, la mort peut venir. Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) a exprimé en termes lucides la réalité de notre vie:

“L’au-delà se déplace vers nous et cette vie s’en va loin de nous, alors soyez des enfants de l’au-delà et non des enfants de ce monde. Aujourd’hui, c’est l’action sans jugement et demain sera le jugement sans l’action.”

De ces paroles, nous pouvons apprendre combien il est impératif pour nous de nous améliorer, de renouveler notre repentir et de savoir que nous avons affaire à Allah, qui est le plus Généreux et le Tout-Puissant.

La mort n’a pas demandé la permission avant son arrivée, ni a donner un avertissement:

…Et personne ne sait ce qu’il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. (Coran 31.34)

Dis: “Le rendez-vous est pour un jour que vous ne saurez retarder d’une heure, ni avancer!”. (Coran 34.30)

Ash-Shaykh Ali-Tantawi a raconté une histoire qui illustre également le caractère inattendu de la mort. Un autobus plein de gens se déplaçait lorsque le conducteur appuie brusquement sur les freins. Les passagers lui ont demandé ce qui n’allait pas. Il dit: “Je m’arrête pour ce vieil homme qui fait signe des mains afin qu’il puisse monter dans l’autobus.” Ils ont tous dit avec étonnement: “Nous ne voyons personne.” Il dit, “Regardez-le là-bas.” Ils ont répété qu’il n’y avait personne pour être vu. Il dit avec assurance: “Maintenant, regardez, il vient d’y entrer” Maintenant, la situation était au-delà de la merveille et ils se sont exclamés tous ensemble: “Par Allah, nous ne voyons aucun être humain!” Tout à coup, le chauffeur tomba mort sur son siège.

Ainsi son heure est arrivée, la mort vint à lui dans un scénario des plus bizarres et inattendues:

…Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. (Coran 7.34)

L’homme est lâche quand il est en danger, son cœur commence à battre lorsque la possibilité de la mort se présente, puis, sans avertissement préalable, il meurt à un moment où il se sent le plus en sécurité.

Ceux qui sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères: “S’ils nous avaient obéi, ils n’auraient pas été tués.” Dis: “écartez donc de vous la mort, si vous êtes véridiques”. (Coran 3.168)

La chose étrange est que nous ne pensons pas à rencontrer Allah, ni ne pensons sur la nature transitoire de cette vie.

La Tahzan (Ne t’attriste pas)
Auteur: Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Traduit par: Bachir Kaabeche et Ahmad Laroussi
1ère ed. Française 2007
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-9748-8-X
ISBN Soft Cover: 9960-9748-9-8
P414

Laisser un commentaire