Commentaire ~ Omar Bin Al-Khattab en songe

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Al-Abbas Ben Abdul Muttaleb -que Dieu l’agrée- a dit: “J’ai été un voisin de ‘Omar Bin Al-Khattab -que Dieu l’agrée-. Je n’ai jamais vu dans ma vie un homme meilleur que lui. Il veillait ses nuits en priant, ses jours en jeûnant et il vaquait aux besoins des gens. Quand il mourut, j’ai demandé à Dieu de me le faire voir en songe. En effet, une certaine nuit, je l’ai vu venant du marché de Médine, je l’ai salué et il m’a rendu le salut, puis je lui ai dit: “Comment vas-tu?” -Bien, m’a-t-il répondu. En lui demandant sur ce qu’il a trouvé, dans l’autre monde, il m’a dit: “Je viens maintenant de rendre compte de toutes mes oeuvres. Si je n’avais pas trouvé un Seigneur Misérocordieux, j’aurais été parmi les perdants”. (Rapporté par Abou Na’im).

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Editeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 401

Hadith ~ La perfection

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: “Le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Rapprochez-vous de la perfection, rectifiez continuellement votre conduite et sachez que nul d’entre vous ne devra son salut à ses seules oeuvres”. On dit: “Pas même toi, ô Messager de Dieu?” Il dit: “Pas même moi, à moins que Dieu ne me couvre du voile de Sa miséricorde et de Sa générosité”. Les savants disent que le vrai sens de la droiture est de s’astreindre continuellement à l’obéissance de Dieu exalté.

Commentaire:
Dans ce Hadith, le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) nous affirme que nos seules oeuvres de bien ne sauraient nous ouvrir les portes du Paradis à moins que Dieu ne nous accorde Sa miséricorde et Sa générosité. Est-ce dire que nous devons renoncer à toute action de bien et nous en remettre uniquement à la générosité de Dieu?

Absolument pas. Car Dieu nous juge selon nos intentions et ce sont nos bonnes oeuvres qui concrétisent nos bonnes intentions. On peut dire aussi que le prix du Paradis est tellement haut que nous ne pourrions jamais le payer durant notre court passage dans ce monde.

Seulement Dieu a bien voulu le payer pour nous à condition de mériter Sa générosité et, pour le mériter, on doit observer Ses prescriptions et éviter Ses interdits.

Ainsi l’homme ne peut jamais être sûr de la validité de ses actes et doit vivre jusqu’à sa mort entre la crainte et l’espérance car nul n’est à l’abri de la justice de Dieu et nul ne doit désespérer de Sa miséricorde.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 8, Page 42, Numéro 86

Hadith ~ Invoque la protection de Dieu contre quatre choses

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: “Quand l’un de vous prononce l’attestation (tashahhoud) qu’on récite après deux unités de prière et à la fin de chaque prière, qu’il invoque la protection de Dieu contre quatre choses en disant: “Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre le supplice de l’Enfer contre les tourments de la tombe, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation du faux Messie charlatan”. (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 123, Page 404, Numéro 1421

Ayaat 212-216 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

212. On a enjolivé la vie présente à ceux qui ne croient pas, et ils se moquent de ceux qui croient. Mais les pieux seront au-dessus d’eux, au Jour de la Résurrection. Et Allah accorde Ses bienfaits à qui Il veut, sans compter.

213. Les gens formaient (à l’origine) une seule communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs; et Il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité! Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit.

214. Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n’avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous? Misère et maladie les avaient touchés; et ils furent secoués jusqu’à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés: “Quand viendra le secours d’Allah?” – Quoi! Le secours d’Allah est sûrement proche.

215. – Ils t’interrogent: “Qu’est-ce qu’on doit dépenser?” Dis: “Ce que vous dépensez de bien devrait être pour les pères et mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs indigents. Et tout ce que vous faites de bien, vraiment Allah le sait”.

216. Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

Commentaire ~ Une confession

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Mon histoire est assez routinière, rien de particulier à son sujet, mais je te le raconte de sorte que peut-être tu pourras apprendre de mon erreur. Mon mariage a commencé comme une union très heureuse entre mon mari et moi. Nous n’étions pas riches, mais nous étions contents de ce que nous avons. Nous avons eu une fille que tous les deux aimons intensément. Au début de notre mariage, nous mettions notre fille au lit, ensuite nous prions, donnions louanges à Allah et récitions le Coran.

Un jour, nous avons vérifié nos épargnes et nous nous sommes rendu compte que nous avions épargné un montant d’argent assez considérable. J’ai ainsi proposé à mon mari que nous devrions acheter des bonds d’épargne à base d’intérêts, les profits que nous pourrions certainement utiliser pour aider notre fille plus tard dans la vie. Nous avons donc investi tout ce que nous avons, y compris l’argent que j’ai gagné en vendant mes bijoux. Après une courte période, les prix des parts ont chutés et nous avons fait faillite, en plus de ça nous avions beaucoup de dettes. Nous venons d’apprendre de façon difficile que:

Allah anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n’aime pas le mécréant pécheur. (Coran 2 :276)

Pendant l’une des nuits difficiles qui ont suivi, je suis entré dans un grand argument avec mon mari et j’ai exigé qu’il me divorce. Il a alors crié “Tu es divorcé de moi… tu es divorcé de moi!”. Mon enfant et moi avons pleuré et à travers beaucoup de larmes, une chose qui me passait constamment à mon esprit: Nous avons été joints ensemble par l’obéissance à Allah et nous sommes devenus séparés par la désobéissance à Allah.

Traduit de:
Gems and Jewels
Compiled by: Abdul-Malik Mujahid
Publisher: Maktaba Dar-us-Salam
ISBN: 9960-897-59-1
Page 257

Commentaire ~ Trois qualités

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Trois qualités se révèlent en trois circonstances: la maîtrise de soi dans la colère; le courage au combat et la fidélité en amitié dans le besoin.

On a dit aussi que l’homme injuste, même encensé, paie inéluctablement le prix de son iniquité, et que l’opprimé, si humilié fût-il, tôt ou tard trouvera la voie du salut.

Extrait de “Les Mille et Une nuits I”
Édition de Jamel Eddine Bencheickh et André Miquel

Hadith ~ La palmeraie de “Bayruha”

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Anas (DAS) a dit: “Abou Talha (DAS) était à Médine le plus riche propriétaire de palmiers des Ansars. La palmeraie qu’il aimait le plus était celle de “Bayruha” qui faisait face à la mosquée. Le Messager de Dieu (BSDL) y entrait souvent et y buvait d’une eau suave. Anas a dit: “Quand fut descendu ce verset (“Jamais vous n’atteindrez la bienfaisance jusqu’à ce que vous dépensiez de ce que vous aimez”). Abou Talha vint au Messager de Dieu (BSDL) et lui dit: “O Messager de Dieu! Dieu exalté a fait descendre sur toi: “Jamais vous n’atteindrez la bienfaisance jusqu’à ce que vous dépensiez de ce que vous aimez” et, de tous mes biens, rien ne m’est plus cher que “Bayruha”. Aussi est-elle désormais de ma part une aumône pour Dieu exalté. J’espère y trouver un bien dans ce monde et dans l’autre auprès de Dieu exalté. Place-la donc, ô Messager de Dieu, à l’endroit que te fait voir Dieu”. Le Messager de Dieu (BSDL) lui dit: “Bravo! Bravo! Voilà donc un placement gagnant! J’ai bien entendu ce que tu viens de dire et je suis d’avis que tu la places parmi tes parents”. Abou Talha dit: “C’est ce que je vais faire, ô Messager de Dieu!” Et il partagea la palmeraie entre ses proches et ses cousins. (unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 36, Page 126, Numéro 296

Commentaire ~ Calife Omar à Jérusalem

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sous le Califat de Omar (DAS), Amr Bin Al’As (DAS) assiégea Jérusalem. Après la chute d’Antioche Abou Obeida, Khalid (DAS) et d’autres chefs musulmans se joignirent à lui.

Les chrétiens avaient peu d’espoir de Byzance. Aussi décidèrent-ils de se rendre.

Cependant les chrétiens avaient quelque crainte. Ils savaient que d’autres villes avaient cédé avant eux. Et, dans chaque cas, les musulmans, vainqueurs ont respecté la vie, les biens et les lieux d’adoration des vaincus, permettant à ces derniers de suivre leur propre religion.

Mais à propos de Jérusalem, les chrétiens ne pouvaient pas en être très sûrs car cette ville était aussi sacrée aux musulmans qu’à eux.

Avant de se rendre, ils voulaient s’assurer qu’ils seraient bien traités. Les chrétiens firent une proposition à Abou Obeida (DAS):

– “Nous sommes prêts à nous rendre, dirent-ils, mais votre Calife doit venir ici afin de signer le traité de paix”.

Les chefs musulmans tinrent conseil sur cette proposition. A la fin, ils acceptèrent.

– “Pourquoi épandre du sang inutilement, dirent ces chefs musulmans, si les choses peuvent s’arranger”?

La proposition des chrétiens fut communiquée au Calife.

Jérusalem pouvait être pris sans verser une goutte de sang. Mais pour cela, Omar (DAS) devait venir de Madinan à Jérusalem; c’est ce qu’il accepta avec empressement.

Le Calife laissa Ali (DAS) à Madinan comme son remplaçant et parti lui-même pour Jérusalem. Il avait seulement un serviteur avec lui et un chameau. Son serviteur et lui montaient à tour de rôle sur l’animal.

Il se passa que, ce fut le tour du serviteur le jour où ils atteignirent Jérusalem.

– “O Chef des Croyants! dit le serviteur, je te cède mon tour. Ce serait embarrassant aux yeux des gens si moi je monte et vous conduisez le chameau”.

– “Oh non! répliqua Omar (DAS), je ne vais pas être injuste l’honneur de l’Islam est suffisant pour nous”.

(…) Puis le Calife signa le traité de paix:

– “Du Serviteur d’Allah, et Chef des Croyants Omar (DAS): les habitants de Jérusalem seront assurés sécurité de vie et des biens: leurs églises et leurs croix ne seront pas touchés. Ce traité s’applique à toutes les personnes de cette ville. Leurs lieux d’adoration resteront intacts et ne seront ni pris, ni démolis. Les gens seront libres de suivre leur religion. Aucun trouble ne sera semé…”

Les portes de la ville furent maintenant ouvertes.

Omar (DAS) alla droit au Temple de Daoud (BSDL) (Masjid Aqsa)

Là il pria sous l’Arche de Daoud (BSDL). Puis, il visita la grande église chrétienne de la ville. Il y était encore lorsque arriva l’heure de la prière de l’après-midi.

– “Vous pouvez la faire dans l’église” dit l’évêque.

– “Non, répliqua Omar (DAS), car si je la fais, les musulmans peuvent un jour prendre cela comme excuse pour vous enlever votre église.”

Et, Omar (DAS) pria sur les marches de l’église et après… donna à l’évêque un écrit qui disait que les marches ne doivent jamais être utilisées pour les prières en congrégation, ni pour le azzan.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Les Quatre Califes de l’Islam
Abou Bakr (DAS), Omar (DAS), Osman (DAS) et Ali (DAS)
Par le Professeur Fazl Ahmad
P54

Hadith ~ L’homme le plus dévot

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Sois scrupuleux et tu seras l’homme le plus dévot.

Contente-toi de peu et tu seras l’homme le plus reconnaissant à Dieu.

Aime pour les autres ce que tu aimerais pour toi-même et tu seras croyant.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Page 29

Commentaire ~ Une observation

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

…Ce contraste peut être expliqué par l’observation de l’historien islamique éminent, Ibn Khaldun. Il a déclaré que, il est normal pour que les sujets regardent vers leurs conquérants pour des solutions à leurs problèmes. Ce qui sont défaites chercheront naturellement à identifier les causes de leur défaite et à les attribuer souvent à leur mode de vie (idéologie). Par conséquent, le résultat est soit une réforme ou abandon de leur idéologie. L’un ou l’autre de ces résultats mènera à un niveau d’émulation de l’idéologie de conquérants. Ainsi, les mouvements réformistes ont commencé à imiter l’occident en approuvant le modèle européen imposé d’états nations et par la suite ont abandonné le concept d’un état Islamique unifié…

Hadith ~ Une dépense pour sa famille

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Un dinar que tu as dépensé au service de Dieu, un dinar que tu as dépensé pour affranchir un esclave, un dinar dont tu as fait aumône à un pauvre et un dinar que tu as dépensé pour ta famille, c’est celui que tu as dépensé pour ta famille qui te rapporte le plus grand salaire”. (Rapporté par Moslem)

Selon Abou Masud Al Badri (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Quand l’homme fait une dépense pour sa famille, y recherchant la satisfaction de Dieu, cela lui est compté comme aumône”. (unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 35, Page 125, Numéro 288
Hadith 2: Chapitre 35, Page 125, Numéro 292

Hadith ~ Quand Dieu exalté aime quelqu’un

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: “Quand Dieu exalté aime quelqu’un, l’Ange Gabriel lance cet appel: “Dieu exalté aime untel, aimez-le donc!” Et ainsi il devient aimé des habitants du ciel et on le rend sympathique aux habitants de la terre”. (unanimement reconnu authentique)

Dans une autre version de Moslem: “Quand Dieu exalté aime quelqu’un, Il appelle Gabriel et lui dit: “J’aime untel. Aime-le donc à ton tour!” Gabriel l’aime alors et crie aux habitants du ciel: “Dieu aime untel. Aimez-le donc vous aussi!” Il devient ainsi aimé des gens du ciel et on le rend sympathique sur terre. Et quand Dieu déteste quelqu’un, Il appelle Gabriel et lui dit: “Je déteste untel. Déteste-le à ton tour!” Aussitôt Gabriel le déteste et crie aux habitants du ciel: “Dieu déteste untel. Détestez-le donc vous aussi!” Puis on le rend antipathique sur terre”.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 46, Page 154, Numéro 385

Hadith ~ Le Charlatan (le faux Messie)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Annawas Ibn Sam’an (DAS) rapporte: “Un matin le Messager de Dieu (BSDL) parla du Charlatan (le faux Messie). Tantôt il minimisa son importance et tantôt il l’amplifia au point que nous crûmes qu’il était déjà dans nos palmeraies. Quand nous allâmes ensuite trouver le Messager de Dieu (BSDL), il comprit ce qui se passait dans nos têtes.

Il nous dit: “Quelle raison importante vous fait venir à moi?”

Nous dîmes: “Ô Messager de Dieu! Tu as parlé ce matin du Charlatan. Tu as tantôt minimisé son importance et tu l’as tantôt amplifiée, si bien que nous crûmes qu’il était déjà dans nos palmeraies”.

Il dit: “Je crains plus pour vous autre chose que le Charlatan. S’il sort alors que je suis encore parmi vous, je me charge de le confondre à votre place; et s’il sort alors que je ne suis plus parmi vous, chaque homme a de quoi le confondre lui-même et Dieu défendra à ma place tout Musulman. Ce Charlatan sera un jeune homme aux cheveux très lisses et à l’oeil éteint. Il me semble le comparer à ‘Abdel ‘Ouzza Ibn Qatan. Que celui qui vit jusqu’à son apparition lise sur lui les premiers versets du chapitre de “la caverne”. Il sortira d’une route entre la Syrie et l’Iraq. Il aura déjà largement semé la corruption à droite et à gauche, “Ô esclaves de Dieu ! Cramponnez-vous à votre foi!”

Nous dîmes: “Ô Messager de Dieu! Combien de temps va-t-il rester sur terre?”

Il dit: “Quarante jours: un jour égal à un an, un jour égal à un mois, un jour égal à une semaine et le reste des jours égaux aux vôtres (= un an, deux mois et deux semaines)”.

Nous dîmes: “Ô Messager de Dieu! Durant ce jour égal à un an est-ce qu’il nous suffira de faire la prière d’un seul jour?”. Il dit: “Non, mais priez en mesure de sa vraie longueur”.

Nous dîmes: “Ô Messager de Dieu! Quelle sera la vitesse de son évolution sur terre?”

Il dit: “Il sera comme le nuage porteur de pluie poussé par derrière par le vent. Il viendra à un peuple et les invitera à croire à lui. Ils répondront à son appel. Il donnera alors un ordre au ciel et le ciel déversera sa pluie. La terre se couvrira de verdure. Leurs troupeaux rentreront le soir avec des bosses plus hautes que jamais, des mamelles plus gonflées que jamais et des flancs plus tendus que jamais. Puis il va vers un autre peuple et les invite à croire à lui. Ils lui rejettent ses mensonges au visage et il les quitte. Aussitôt après ils connaissent une grande disette et perdent tous leurs biens (leurs troupeaux). Il passe par la cité en ruine et lui dit: “Mets au jour tes trésors” et voilà que ses trésors le suivent comme des essaims de faux bourdons.

Puis il appelle un homme plein de jeunesse. Il le frappe avec précision de son sabre et le taille en deux. Puis il l’appelle de nouveau et il vient à lui souriant et le visage resplendissant de beauté. Entre-temps Dieu exalté enverra le Messie, fils de Marie, (BSDL). Il descendra prés du minaret blanc à l’Est de Damas (notez bien qu’au moment de ces prophéties la Syrie était byzantine et loin d’avoir des minarets). Il portera alors deux vêtements colorés et aura les deux mains posées sur les ailes de deux Anges. Quand il baisse la tête, il en tombe des gouttes d’eau et, quand il la relève, elle laisse couler comme des perles. Aucun Mécréant ne pourra sentir l’odeur du parfum de son haleine sans tomber raide mort. Or le parfum de son haleine va aussi loin que son regard. Ainsi elle court après le Mécréant qu’elle rattrape à la porte de Lod où elle le tue.

Puis Jésus (BSDL) viendra à un peuple que Dieu a préservé du Charlatan. Jésus (BSDL) leur passera la main sur le visage et leur indiquera les hauts degrés qu’ils occuperont au Paradis. Sur ces entrefaites Dieu inspire à Jésus (BSDL): “Je viens de faire sortir des êtres que nul ne pourra combattre (les peuples de Gog et Magog). Mets Mes esclaves à l’abri de leur mal sur le mont Tor”. C’est alors que Dieu suscite les peuples de Gog et Magog (les Tartares et les Mongols) qui déferleront de toute hauteur. Leurs avant-gardes passeront par le lac de Tibériade et boiront toute son eau. Quand leurs arrière-gardes passeront par là, elles diront “il y a eu jadis là de l’eau”. Le Prophète de Dieu Jésus (BSDL)sera assiégé avec ses compagnons. A ce moment un seul boeuf vaudra pour l’un d’eux mieux que cent dinars de votre époque-ci. Le Prophète Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) prieront Dieu exalté qui suscitera contre leurs ennemis ces vers qui infestent parfois le nez des troupeaux (sans doute le “rhinoestrus purpureus” nommé communément “oestre”). Ces vers s’accrocheront à leurs cous et les dévoreront en un laps de temps. Ils tomberont tous à la fois comme un seul homme. A ce moment le Prophète de Dieu Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) redescendront dans la plaine. Ils n’y trouveront pas la place de la paume de la main qui ne soit pleine de leur charogne infecte. Le Prophète de Dieu Jésus (BSDL) et ses compagnons (DAS) adresseront alors leurs prières à Dieu exalté qui enverra des oiseaux gigantesques, ayant des cous pareils à ceux des grands chameaux du Khorassan. Ces oiseaux emporteront ces immondices là où Dieu voudra. Puis Dieu honoré et glorifié lâchera une pluie qui n’épargnera ni cité ni campagne. Elle lavera ainsi la terre pour la laisser nette comme un miroir. Puis on dit à la terre: “Fais pousser tes fruits, fais revenir ta bénédiction”. Ce jour-là une seule grenade suffira pour rassasier un groupe d’hommes qui trouveront assez d’ombre sous sa coque. Les mamelles seront tellement bénies que la traite d’une seule chamelle suffira à un peuple; la traite d’une vache suffira à une tribu et la traite d’une brebis suffira à une grande famille. C’est alors que Dieu lâchera un vent bénéfique qui les saisira de-dessous leurs aisselles et retirera l’âme de tout Croyant et de tout Musulman. Il ne restera en vie que les méchants de la terre qui s’y accoupleront sans pudeur à la façon des ânes. C’est sur eux que se lèvera l’Heure”. (Rapporté par Moslem)

Selon ‘Abdullah Ibn ‘Amr Ibn Al ‘As (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “Le Charlatan sortira parmi ma communauté et y restera quarante (je ne sais si ce sont quarante jours, ou quarante mois, ou quarante ans). Dieu exalté enverra alors Jésus, fils de Marie, (BSDL) qui le cherchera et le fera périr (il lui donnera un coup si fort qu’il fondra comme fond le sel dans l’eau). Puis les gens resteront sept ans durant lesquels il n’y aura pas deux seuls ennemis. Puis Dieu lâchera un vent frais venant de Syrie. Il ne restera pas sur terre un seul homme ayant dans son coeur le poids d’une fourmi de bien (ou de foi) sans qu’il ne lui retire son âme. Quand même l’un de vous entrerait dans le sein d’une montagne, il l’y suivrait pour lui retirer son âme. I1 restera alors les méchants de la terre qui auront la rapidité des oiseaux et les instincts des fauves. Ils ne reconnaîtront aucun bien et ne renieront aucun mal. Le Diable prendra pour eux une apparence humaine et leur dira: “Allez-vous enfin m’obéir?” Ils diront: “Et que nous ordonnes tu de faire?” Il leur ordonnera alors d’adorer les idoles. A ce moment leurs biens deviendront abondants et leur vie agréable. C’est alors qu’on soufflera dans le Clairon (de l’Apocalypse). Nul ne l’entend sans chanceler à droite et à gauche. Le premier à l’entendre sera un homme occupé à colmater les parois du bassin où s’abreuvent ses chameaux. Il tombera foudroyé et les gens tomberont foudroyés autour de lui.

Puis Dieu lâchera une pluie pareille à de la rosée. Elle fera repousser les corps des humains (“Puis on y soufflera une deuxième fois et les voilà debout les yeux grand ouverts”).

Puis II dit: “Ô Humains! Venez à votre Seigneur!” (“Arrêtez-les, ils doivent rendre des comptes”) Puis II dit: “Faites sortir ceux qu’on a ressuscités pour le Feu”. On dira: “Dans quelle proportion?” Il dira: “De chaque millier, neuf cent quatre vingt dix neuf”. Ce sera vraiment un jour à faire blanchir les cheveux des nouveau-nés et ce sera un jour où les choses effarantes seront dévoilées”. (Rapporté par Moslem)

Commentaire:

On remarque d’abord la longueur exceptionnelle de ces Hadiths et l’étrangeté de leur langue. Le style en est dru et haletant et l’on y trouve des mots jamais employés jusqu’à ce jour ni dans le Coran, ni dans les Hadiths.

On sent que le Prophète (BSDL) est dans une vraie transe devant ce tableau bouleversant des signes annonciateurs de l’Heure.

On sent qu’il voit de ses yeux ce que nous ne voyons pas et ce que ne voyaient pas ses contemporains.

Ce Charlatan est décrit comme un homme aux cheveux très lisses. C’est, aux yeux des Arabes, la caractéristique des Nordiques car les Arabes ont plutôt les cheveux frisés. D’autre part, on dit que les méchants auront la vitesse des oiseaux et les instincts des fauves. Comment ne pas penser à ces avions super soniques, à ces navettes spatiales et autres T.G.V.? Quant aux instincts des fauves, il suffit de jeter un regard sur la répartition de la fortune dans le monde, sur les groupes de force et les trusts multinationaux pour constater l’authenticité de cette prophétie. Quand le quart de l’humanité réduit à la misère les trois autres quarts par la spéculation, la provocation des guerres meurtrières si profitables aux marchands de canons, la spoliation des ressources naturelles etc., on ne peut que constater que les hommes se sont transformés en bêtes féroces et impitoyables qui ne reconnaissent aucun bien et ne renient aucun mal.

Il est dit aussi que les gens s’accoupleront dans la rue, sans pudeur à la manière des ânes. Cela se vérifie de plus en plus et cela est même devenu un signe d’émancipation totale et de civilisation extrême.

Quant à la religion qui enseigne la pudeur et la pureté des moeurs, on la combat de plus en plus ouvertement en la taxant de rétrogradation et d’obscurantisme. Les camps de torture et les prisons (surtout en pays soi-disant musulmans) regorgent de jeunes et de moins jeunes qu’on soumet aux humiliations les plus abjectes et aux traitements les plus barbares pour la seule raison qu’ils veulent vivre en vrais croyants et non comme ces hypocrites qui sont malheureusement devenus la plupart des “Musulmans”.

Le Prophète Muhammad (BSDL) a bien prévu cette fin des temps où “s’accrocher à sa religion équivaudrait à saisir de ses mains des braises ardentes” et il nous crie : “Ô gens cramponnez-vous à votre foi!”.

Comme autre détail frappant qui annonce l’approche de l’Heure est cette surabondance des biens de consommation qui donne aux pays riches une illusion de bonheur alors qu’il n’en est rien.

C’est enfin cette idolâtrie aux formes diverses qui dominera le monde. On ne croit plus en Dieu, mais on adore à sa place la matière, l’argent, le sexe, la force brutale etc.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 128, Page 499, Numéro 1806
Hadith 2: Chapitre 128, Page 501, Numéro 1808

Hadith ~ Servait sa famille

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Al Aswad Ibn Yazid rapporte: “On demanda une fois à Aisha (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) ce que faisait le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) à la maison. Elle dit: “Il servait sa famille et, quand venait l’heure de la prière, il sortait à la mosquée”. (Rapporté par Al Boukhari)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 69, Page 222, Numéro 603

Hadith ~ Le combat au service de Dieu

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Ibn Mas’ud (DAS) a dit: “J’ai dit: “O Messager de Dieu! Quelle est l’oeuvre la plus aimée de Dieu exalté?” Il dit: “La prière à son heure”. Je dis: “Et quoi encore?” Il dit: “La piété filiale”. Je dis: “Et quoi encore?” Il dit: “Le combat au service de Dieu”. (unanimement reconnu authentique)

Abou Dharr (DAS) rapporte: “J’ai dit: “O Messager de Dieu! Quelle est l’oeuvre la plus méritoire?” Il dit: “La foi en Dieu et le combat à Son service”. (unanimement reconnu authentique)

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 113, Numéro 1284, Page 374
Hadith 2: Chapitre 113, Numéro 1285, Page 374

Ayaat 246-252 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

246. N’as-tu pas su l’histoire des notables, parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après Moïse ils dirent à un prophète à eux: “Désigne-nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier d’Allah”. Il dit: “Et si vous ne combattez pas, quand le combat vous sera prescrit?” Ils dirent: “Et qu’aurions nous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, alors qu’on nous a expulsés de nos maisons et qu’on a capturé nos enfants?” Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, sauf un petit nombre d’entre eux. Et Allah connaît bien les injustes.

247. Et leur prophète leur dit: “Voici qu’Allah vous a envoyé Talut pour roi.” Ils dirent: “Comment régnerait-il sur nous? Nous avons plus de droit que lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses!” Il dit: “Allah, vraiment l’a élu sur vous, et a accru sa part quant au savoir et à la condition physique.” – Et Allah alloue Son pouvoir à qui Il veut. Allah a la grâce immense et Il est Omniscient.

248. Et leur prophète leur dit: “Le signe de son investiture sera que le Coffre va vous revenir; objet de quiétude inspiré par votre Seigneur, et contenant les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d’Aaron. Les Anges le porteront. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants!”

249. Puis au moment de partir avec les troupes, Talut dit: “Voici: Allah va vous éprouver par une rivière: quiconque y boira ne sera plus des miens; et quiconque n’y goûtera pas sera des miens; – passe pour celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main.” Ils en burent, sauf un petit nombre d’entre eux. Puis, lorsqu’ils l’eurent traversée, lui et ceux des croyants qui l’accompagnaient, ils dirent: “Nous voilà sans force aujourd’hui contre Goliath et ses troupes!” Ceux qui étaient convaincus qu’ils auront à rencontrer Allah dirent: “Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et Allah est avec les endurants”.

250. Et quand ils affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent: “Seigneur! Déverse sur nous l’endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle”.

251. Ils les mirent en déroute, par la grâce d’Allah. Et David tua Goliath; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu’Il voulut. Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes.

252. Voilà les versets d’Allah, que Nous te (Muhammad) récitons avec la vérité. Et tu es, certes parmi les Envoyés.

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

Hadith ~ Chaque fois qu’il fait une bonne action

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Anas (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: “Le Mécréant, chaque fois qu’il fait une bonne action, se voit attribuer une subsistance de ce bas-monde; tandis que le Croyant, Dieu lui retarde le salaire de ses bonnes actions pour la vie ultime et lui donne quelque subsistance dans ce bas-monde pour son obéissance”.

Dans une autre version: “Dieu ne frustre pas injustement un Croyant du salaire d’une bonne action pour laquelle il reçoit une subsistance dans ce bas-monde et une récompense dans l’autre. Quant au Mécréant, il reçoit une subsistance pour chaque bonne action qu’il a faite dans ce bas-monde pour Dieu exalté et, lorsqu’il se trouve dans l’autre monde, il n’a plus aucune bonne action méritant récompense”. (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
ةditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 50, Page 169, Numéro 426

Ayaat 1-8 ~ L’ouverture (As-Sarh)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. N’avons-Nous pas ouvert[1] pour toi ta poitrine?

2. Et ne t’avons-Nous pas déchargé du fardeau

3. qui accablait ton dos?

4. Et exalté pour toi ta renommée?

5. A côté de la difficulté est, certes, une facilité!

6. A côté de la difficulté, est, certes, une facilité!

7. Quand tu te libères, donc, lève-toi[2],

8. et à ton Seigneur aspire.

Sourate 94. L’ouverture (As-Sarh)

[1] Ouvert: pour recevoir la foi, les directives et les préceptes énoncés dans le Coran.

[2] Quand tu te libères (de tes occupations nécessaires), lève-toi (pour la prière).

Commentaire ~ Deux camps ou puissances

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D’un point de vue musulman, les êtres humains sont répartis en deux camps ou puissances:

– Ceux guidés par Allah, qui croient en Lui et appliquent ses préceptes. Ils méritent de la part du musulman soutien et coopération en vue du Bien, du Vrai et du Droit.

– Ceux égarés et détachés d’Allah, qui se détournent de Sa voie. Le devoir du musulman est de les réfuter, de les combattre et de les assaillir.

Il ne doit point se laisser impressionner par leur puissance et leur violence. Car en se coupant de leur source primordiale – Allah – les égarés, laissent s’échapper toute force authentique et se privent de la seule nourriture éternelle capable de les fortifier. Leur camp ressemble à un astéroïde détaché de son étoile. Aussi grand qu’il soit, il ne lui faut pas longtemps pour qu’il s’essouffle et s’éteigne. Sa masse refroidit contrairement au moindre atome resté attaché à sa source qui conserve, malgré sa petitesse, énergie et radiation et brille de feu et de lumière.

Le Très-Haut dit:

{Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse! Et Allah est avec les endurants} Coran 2.249

En effet, la petite minorité attachée à son origine triomphe en s’abreuvant de l’unique source de force et d’invincibilité.

A L’ombre du Coran (1)
Par Sayed Qotb
Traduit et annoté par Osama Khalil
Éditeur: Al Hidayah Al Islamyah
P62

Hadith ~ Corrige de sa main

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Abou Said Al Khoudri (que Allah lui accorde Sa satisfaction) rapporte qu’il a entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui): “Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main! S’il ne le peut de sa main, qu”il la corrige avec sa langue! “S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son coeur et c’est là le degré le plus faible de la foi”. (Rapporté par Moslem)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 22, Page 85, Numéro 183

Commentaire ~ Accorde la victoire

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Après la mort du Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix- et l’élection de Abou Bakr -que Dieu l’agrée- comme calife, il a dit dans un de ses discours: “Dieu a donné à Mouhammed -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix- une certaine longévité jusqu’à ce qu’il a pu établir la religion de Dieu, fait triompher la parole de Dieu, transmis le Message et combattu pour Sa cause. Dieu a recueilli son âme en cet état et en vous laissant sur ce chemin droit, donc celui qui périra, il périra averti. Quiconque considère que Dieu est son Seigneur, qu’il sache que Dieu est vivant et ne mourra pas. Quant à celui qui adore Mouhammed et le prend pour divinité qu’il sache que celle-ci est morte. O hommes! Craignez Dieu! Attachez-vous à votre religion et fiez-vous à votre Seigneur. La religion de Dieu est déjà établie, la Parole de Dieu est parfaite, Dieu accorde la victoire à celui qui défend sa religion. Le Livre de Dieu est entre nos mains, elle est la lumière et la guérison, par quoi Dieu a guidé Mouhammed -que Dieu l’agrée-, et on y trouve le licite et l’illicite. Par Dieu! nous ne soucions plus de ceux qui se rassemblent pour nous combattre. Les sabres de Dieu sont dégainés et nous ne les avons pas encore mis dans leurs fourreaux. Nous combattrons ceux qui nous seront hostiles comme nous avons combattu à côté du Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix-.” (Bayhaqi)

Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi – Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr – Beyrouth/Liban
Page 90

Hadith ~ L’image des Croyants

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Anas Ibn Bashir (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit: “L’image des Croyants dans les liens d’amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l’un de ses membres se plaint de quelque mal, tout le reste du corps accourt à son secours par la veille et la fièvre”. (unanimement reconnu authentique)

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 26, Page 102, Numéro 223

Ayaat 51-56 ~ La table servie (Al-Maidah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

52. Tu verras, d’ailleurs, que ceux qui ont la maladie au coeur se précipitent vers eux et disent: “Nous craignons qu’un revers de fortune ne nous frappe.” Mais peut-être qu’Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes.

53. Et les croyants diront: “Est-ce là ceux qui juraient par Allah de toute leur force qu’ils étaient avec vous?” Mais leurs actions sont devenues vaines et ils sont devenus perdants.

54. Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion… Allah va faire venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allah, ne craignant le blâme d’aucun blâmeur. Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.

55. Vous n’avez d’autres alliés qu’Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salat, s’acquittent de la Zakat, et s’inclinent (devant Allah).

56. Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réussira] car c’est le parti d’Allah qui sera victorieux.

Sourate 5. La table servie (Al-Maidah)

Hadith ~ L’Heure ne se lèvera

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Allah lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: L’Heure ne se lèvera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors: “O Musulman! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer”. Sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé “gharqad”. C’est en effet un arbre appartenant aux Juifs”. (unanimement reconnu authentique)

Commentaire:
La création par la force et l’injustice de cet État d’Israel aux dépens de plusieurs pays arabes a été le point de départ d’une guerre sans fin entre les Musulmans et les Juifs car la ville de Jérusalem est la troisième ville sainte de l’Islam. Ce coup d’aiguillon douloureux et humiliant porté au monde musulman ne va faire que réveiller de plus en plus une foi qui était plutôt somnolente. Ce réveil sera de plus en plus violent malgré tout ce qu’on fait de l’intérieur et de l’extérieur pour endiguer cette vague irrésistible.

Il viendra donc un jour ou tous les Musulmans se mobiliseront comme un seul homme pour combattre les Juifs et libérer leur troisième ville sainte à partir de laquelle le Prophète Mohammad (BSDL) commença son ascension vers le ciel. Cette prophétie est d’ailleurs l’une des preuves de l’authenticité de la mission divine de Mohammad (BSDL).

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 128, Page 504, Numéro 1818

Ayaat 1-5 ~ La vache (Al-Baqarah)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Écoutez Récitation

1. Alif, Lam, Mim[1].

2. C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux.

3. qui croient à l’invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l’obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué,

4. Ceux qui croient à ce qui t’a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future.

5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future).

Sourate 2. La vache (Al-Baqarah)

[1] Les sourates 2, 3, 7, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 19, 20, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 36, 38, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 50 et 68 commencent non par des mots, mais par des lettres d’alphabet, détachées en n’ayant pas de sens particulier. Le Prophète lui-même ne semble pas avoir précisé leur signification, d’où d’innombrables interprétations suggérées par les commentateurs anciens et modernes.

Commentaire ~ Recommandations d’une mère à sa fille lors de son mariage

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Amr ibn Hijr s’est fiancé à Umm Iyas Bint Awf Ibn Muhallim Ach-chaïbani. Au moment de ces noces, sa mère Umama bint Al-Harith l’a rejointe seule et lui a donné une recommandation qui constitue la base du mariage réussi et qui laisse voir les devoirs de la femme envers son mari.

Elle lui a dite: « Ma fille! si les recommandations ne peuvent être dites à une épouse bien élevée je ne l’aurais pas fait, mais je sais que ce ne sont que des rappels pour le distrait et des aides pour le raisonnable. Si une femme peut s’en passer d’un mari parce que ses parents sont fortunés et ont besoin d’elle, elle sera toi, mais les femmes sont faites pour les hommes de même que les hommes sont faits pour les femmes.

Ma fille! tu as laissé ta maison et le milieu où tu as grandi pour une maison étrangère et un partenaire que tu ignores et qui sera ton maître et ton surveillant. Soit pour lui une servante, il sera ton esclave imminent, et garde ces dix qualités tu l’auras pour toi:

La première et la deuxième sont: de se soumettre à lui avec contentement et de l’obéir.

La troisèime et la quatrième sont: de satisfaire à sa vue et à son odorat, c’est à dire qu’il ne doit te voir qu’en bonne forme et qu’il ne doit sentir qu’une bonne odeur.

La cinquième et la sixième sont: de bien garder le temps de son sommeil et de son manger car la faim et la manque de sommeil sont cause de dispute.

La septième et la huitième sont: de faire attention à son argent et de bien garder ses enfants et ses domestiques. En ce qui concerne l’argent le plus important c’est de bien l’évaluer, et les enfants de bien les élever.

La neuvième et la dixième sont: de l’obéir et de garder ses secrets, si tu le désobéis, tu risques de l’irriter et si tu lui révèles un secret, tu ne seras pas à l’abri de sa déloyauté; et surtout ne te réjouis pas lorsqu’il est triste et ne t’affliges pas lorsqu’il est égayé».

Hadith ~ L’ingratitude envers vos mères

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Joubeyr Ibn Motim (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: “N’entre pas au Paradis celui qui brise les liens de la parenté”. (unanimement reconnu authentique)

Selon Al Moughyra Ibn Sho’ba (DAS), le Prophète (BSDL) a dit: “Dieu exalté vous a interdit l’ingratitude envers vos mères — de ne pas acquitter vos obligations — de demander ce qui ne vous revient pas de droit et d’enterrer les filles vivantes. Il a réprouvé de votre part le fait de rapporter tout ce que vous entendez dire, le fait de poser trop de questions (ou de demander trop de choses) et le fait de dépenser en vain votre argent”. (unanimement reconnu authentique)

Commentaire:
Dans un autre Hadith il est dit qu’il suffit à l’homme comme mensonge de rapporter tout ce qu’il entend dire. Il se fait ainsi inconsciemment le propagateur de fausses nouvelles et le complice de ceux qui veulent semer la corruption sur terre.

D’autre part, on ne doit pas trop poser de questions surtout en ce qui concerne la religion. Cela ne fait que nous compliquer nos obligations religieuses alors que la religion est avant tout aisance et facilité.

Quand Dieu demanda aux Juifs de sacrifier une vache, il leur aurait suffi d’égorger la première vache venue. Mais, dans leur esprit chicaneur, ils ne cessèrent de poser des questions sur l’identité de cette vache et Dieu leur imposa alors des conditions sévères parce qu’ils l’ont eux-mêmes été.

BSDL: bénédiction et salut de Dieu sur lui
DAS: que Dieu lui accorde Sa satisfaction

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1 : Chapitre 40, Page 138, Numéro 338
Hadith 2 : Chapitre 40, Page 138, Numéro 339