Commentaire ~ Le passé est parti a jamais

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

En méditant sur le passé et ses tragédies, on s’expose à une forme de folie – une sorte de maladie qui détruit la résolution de vivre pour le moment présent. Ceux qui ont un but ferme ont rangé et oublié des événements du passé, des événements qui ne reverront plus jamais la lumière, puisqu’ils occupent une place si sombre dans les recoins de l’esprit. Les épisodes du passé sont terminés avec; la tristesse ne peut pas les récupérer, la mélancolie ne peut pas arranger les choses et la dépression ne ramènera jamais le passé à la vie. C’est parce que le passé est inexistant.

Ne vivez pas dans les cauchemars d’autrefois ou à l’ombre de ce que vous avez manqué. Sauvez-vous de l’apparition fantomatique du passé. Pensez-vous pouvoir ramener le soleil à son lieu de lever, le bébé dans le ventre de sa mère, le lait au pis ou les larmes aux yeux? En vous attardant constamment sur le passé et ses événements, vous vous placez dans un état d’esprit très affreux et tragique.

Trop lire dans le passé est un gaspillage du présent. Quand Allah a mentionné les affaires des nations précédentes, Allah, l’Exalté a dit:

Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. On ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient. (Coran 2: 134)

Les jours passés sont terminés, et vous ne bénéficiez en rien de faire une autopsie dessous, ou à faire réflexion sur des événements passés.

La personne qui vit dans le passé est comme quelqu’un qui essaie de scier de la sciure de bois. Autrefois, ils disaient: «N’enlevez pas les morts de leurs tombes.»

Notre tragédie est que nous sommes incapables de faire face au présent: négligeant nos beaux châteaux, nous pleurons sur des bâtiments délabrés. Si chaque homme et chaque djinn essayaient ensemble de ramener le passé, ils échoueront très certainement. Tout sur terre avance, se préparant pour une nouvelle saison – et vous devrez le faire aussi.

Traduit de:
La Tahzan (Don’t be sad) (Ne t’attriste pas)
By Aaidh ibn Abdullah al-Qarni
Translated by: Faisal ibn Muhammad Shafeeq, 2nd ed. Riyadh 2005
Publisher: International Islamic Publishing House
ISBN Hard Cover: 9960-850-36-6
ISBN Soft Cover: 9960-850-44-7
P30

Laisser un commentaire